Joignez-nous sur notre Page FacebookJoignez-nous sur notre Groupe FacebookJoignez-nous sur TwitterJoignez-nous sur Google PlusJoignez-nous sur Youtube #1Joignez-nous sur Youtube #2Joignez-nous sur DiscordActualités RSSMusiques TF à Écouter



Forum Transformers et Site web - TransformersFR.com
 
Site Web TFAccueilActualitéFAQRechercherS'enregistrerConnexionPublicationsÉvènements

Partagez | 
 

 [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 17  Suivant

Avis et avez-vous lu?
Votre fic preféré... Celle de Nightroad?
0%
 0% [ 0 ]
Ou celle de Talitha?
10%
 10% [ 1 ]
Aimez-vous mes fic?
30%
 30% [ 3 ]
Les aimez-vous un peu?
10%
 10% [ 1 ]
Ou elle sont ennuyante à mourrir?
0%
 0% [ 0 ]
L'idée de fusion entre les 2fic est-bien?
20%
 20% [ 2 ]
Ou la fusion aurait mieux fait de ne pas être faite?
0%
 0% [ 0 ]
Aimez-vous cette nouvelle fic? (Fusion)
30%
 30% [ 3 ]
Total des votes : 10
 

AuteurMessage
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: [Fanfic] je ne suis pas ordinaire!   Sam 18 Avr 2015 - 11:43

[Fanfic] je ne suis pas ordinaire! - p1

Je suis une fille très ordinaire. Grandeur moyenne, pas maigre ni obèse, juste la grosseur santé. J'ai une ossature assez massive... pour une fille. Cheveux blond cendré et yeux bleu, mais qui tire sur le gris. Je ne suis pas laide, mais je ne suis pas sexy ou canon... comme les gars diraient. Je me nomme Zoé et j'ai 17ans, je viens d'obtenir mon permis. Je veux devenir professeur d'art. J'ai jamais eu de petit copain et aucun mec me l'a demandé.

J'ai une famille comme tout les autres. Mes parents sont en santé et un petit frangin, de 15ans, énervant.

C'est à peu près ça que vous devez savoir sur moi. Ah! Et je viens de m'achèter une petite voiture: Mazda 2 de couleur blanche avec des lignes bleu royal.

C'est le printemps et je suis sortie rouler pour le plaisir. J'aime prendre ma voiture. Elle fait un doux "ronron", elle ne casse pas les oreilles. Je me suis habillée dans de vieux vêtements... Un jeans et mon chandail est bleu avec un dessin dessus: le logo autobot. J'aime énormément les film de transformers.

Puis, ma voiture s'arrête soudainement. Je tente de l'approché de la chaussé afin de ne pas bloquer la route. «Qu'est-ce qui te prend? Merde, fair importuner!» demandais-je comme si le véhicule répondrait.

Une avion de chasse passe dans le ciel à une haltitude assez basse. «Depuis quand il y a ses avions dans le secteurs?» me questionnais-je à voix haute. Je regarde l'engin passer, lorsque mon attention est attiré vers la radio, de mon véhicule, qui clignote. Puis, mon auto se met à reculer à toute allure à grande vitesse. Je n'ai touché à rien! Les portent ce sont verrouillées.

Je ne comprend plus ce qu'il se passe. Lorsque j'entend la radio qui s'allume et une voix masculine en sort: «Optimus, y'a un Decpeticons... Je ne sais pas c'est qui! J'ai besoin de renfort, maintenant!»

Quoi? Optimus... Mais... C'est une blague qu'on me fait! Mes copains ont dû s'amuser et demander à des professionnels d'installer une télécommande pour diriger mon véhicule. Puis, ils ont installé une cassette...

«WAAAAAAH!» criais-je en voyant des missiles sortirent de l'avion et se diriger vers nous. Je ferme mes yeux. Le choc ne vient jamais. J'ouvre mes yeux et vois la route avec des troues immense. Ma voiture "drift" et continue sa route tout droit, dans la même direction qu'elle allait plutôt. Je regarde par la vitre arrière et j'aperçois l'essayant. Je gueule: «PLUS VITE, VITE... Il va nous toucher, y'a encore largué des missiles!» Sur ces mots, le véhicule blanc, où que je suis, accélère à fond.

Après plusieurs minutes de poursuite, des véhicules passe en sens inverse de nous. «AAAAAAH!» criais-je à nouveau, me sentant projeté dans tout les sens. Je me retrouve assise au sol, observant des robots géants. Un bot plus petit se tient devant moi, il me dit de ne pas bouger, sauf si on me le dit. J'hoche la tête, malgré que j'ai l'intention de faire l'inverse... partir en courant!

Voiture... Robot... Transformers?... Ça existe? Si oui, on est tous mort!

Malgré que je veuille faire l'inverse, je reste sagement assise comme il m'a demandé. Je regarde la bataille se mener. Le Decepticons à atterrie, suivi par de nouveaux robots qui arrivent à leur tour.

Si je me fis aux films, je peux affirmer qui est qui. Le grand bot bleu et rouge possédant des flamme: Optimus, Hound, Croshair, et ma voiture que je n'ai jamais vue dans les films.

La bataille finit avec la fuire des Decepticons qui semblaient être mieux placé pour une victoire. Peut importe, je n'ai plus de chance de mourrir.

«Tu as été sage, pour une humaine! Gentille», commence Croshair. Je le regarde en colère, on dirait qu'il parle à un animal, ce que je ne suis pas! Je me lève sur mes pieds rapidement. «On dirait que tu parles à un animal le robot extraterrestre! Ce que je ne suis pas, car j'ai une conscience... Je crois que tu as loupé cette information!» lâchais-je bêtement.

-Tu n'as pas peur que je...
-Du calme Croshair, commence Optimus.
-Que tu m'écrase? Non. T'es un autobot... dis-je arrogamment, pour le tester.
-Qui t'as dit tout ça? demande le chef Autobots.
-Bah, y'a des films sur vous... Au fait ce qui s'y passe c'est vrai?
-Inspiré de la réalité, dit Hound.

Je me tais, que dire... Je suis fan des transformers, car je ne pensais pas qu'ils existaient, mais là... Pas pour leur dire qu'ils sont géniales, ils ont souffert. «Alors vous avez sauvé la Terre?» demandais-je. Optimus me répond que oui. «Merci beaucoup... Et au fait, pourquoi il y avait les Decepticons?» dis-je pour changer de sujet. Ma voiture ou plus tôt... Le robot qui est ma voiture me répond qu'ils ont dû repérer son signal.

Je leur demande ce qu'ils vont faire de moi. «Commencer par t'ammener au NEST, pour faire connaissance avec eux et les autres Autobots. N'est-ce pas Prime, puisqu'elle connait notre existence? Après tout c'est de ma faute si elle m'a acheté, car je me suis garé chez un concessionnaire pour ma mission de repérage. Puis, je n'étais pas pour la laisser tombé, elle aurait gaspillé ce qu'elle a utiliser pour me posséder», tente de convaincre ma voiture. Je rigole à sa phrase. Il me demande ce qu'il me fait rire, j'explique:« Et bien, le truc que j'ai "gaspillé" ça s'appelle de l'argent. Un peu de culture... C'est ce que les humains aiment majoritairement le plus et qui sert à les faire vivre... Pardon... Vous ne devez pas savoir, puisque ça ne doit sûrement pas faire partie de vos priorités.» Optimus aquiesce et ordonne leur transformation et leur retour au NEST.

Pendant le trajet, je ne parle pas. Du moins, pas jusqu'à maintenant. Je suis du côté passagé, "ma" voiture projecteur un hologramme pour faire comme s'il y avait un conducteur. Le chauffeur à les cheveux du même bleu que ma voiture, les yeux d'un bleu très pâle, une veste  agencée avec les couleurs et les motifs de la voiture, son patalon est un jeans bleu, et son t-shirt est bleu marine, voir noir. Et, il semble avoir près de 18ans.

Je suis accoudé contre la fenêtre et regarde la route défiler, les lignes de la route passé, ligne continue, pointillé, pointillé pointillé, pointillé, pointillé... Retour à la ligne continue, maintenant la ligne double. Au loin, des champs. Le trajet est long. Lorsque j'entend un son, c'est mon cellulaire, je répond:
{conversation}

Moi: Oui, allo?
Personne à l'autre bout: T'es où?
Moi: Maman, je vais chez une amie, je ne rentrerai pas ce soir...
Maman: Tu ne pouvais pas prévenir? Pas parce que tu as une auto que tu a le droit de rien nous dire!  
Moi: Pardon, j'ai oublié... Mais ça fait vraiment longtemps que je l'ai pas vue! Elle a déménagé loin... Puis, là j'suis à mi-chemin. Depuis ce matin que je roule pour aller chez elle! Ah et je dors aussi là-bas.
Maman (soupirant): D'accord, d'accord! Fait comme tu veux! Mais previens la prochaine fois! Fait attention a toi... Babye!
Moi: Bye, bonne soirée.

{fin de l'apelle}

Le conducteur me regarde et me demande: «T'a créatrice qui s'en fait pour toi parce que tu n'es pas chez toi?» J'hoche la tête. Je suis surprise que de voir l'hologramme bougé et parler. «J'ai écouté la conversation... Pardon...je me suis connecté à la fréquence de ton téléphone... Je voulais entendre tout ce qui ce disait au cas où tu parlerais de notre existence.» Je lui répond que je comprend qu'il se méfie et qu'il est pri ces précautions et que je ne lui en veux pas.

Il me sourit.
«Parcontre, je hais mentire à mes parents!» lâchais-je. Le silence refait son retour. Je recommence à regardé le paysage. Lorsque je laisse glissé ma main sur "l'intersection" de la porte et de la fenêtre, je sens un petit tremblement, autre que la vibration normal que cause le moteur. Je ramène ma mai vers moi, continuant de la faire glisser au même endroit, pour testé s'il va refaire se "frisson" d'une maniere subtile et "involontaire". Un autre "frisson" prend ma voiture.

Alors c'est robot ne sont pas insensible au contact. Ont-ils de vrai émotions, aussi? Sûrement, puisqu'il réagit au contacte et que ce sont des "organismes robotique autonome de la planète Cybertron" si je site la phrase d'Optimus dans le premier film.

«Alors, toi, comment tu te désigne?» questionnais-je à "ma" voiture. Il me répond : «Naos! Et toi, c'est Zoé, c'est ça?» Je lui donne une réponse positive.

Le silence revient. Jusqu'à ce que nous ayons rejoint leur base, le lendemain. Je me suis endormie pendant le trajet.
Un des soldats s'exclame: «Vous revoilà enfin! Je commençais à me demander ce que vous faisiez.» Optimus se transforme et lui répond que le trajet était long et qu'il y a eu un petit imprévu.

Je suis debout à côté de Naos. Ce dernier mute en sa version humanoïde. Et Optimus continue: «Cette humaine connaîs notre existence... Nous ne pouvions pas la laisser, car elle aurait été en dangé.» L'homme se tourne vers moi, puis s'approche de moi. «Alors, comment te nomme-tu?» me demande-t-il. Je lui répond et le questionne à mon tour sur le comment il s'appelle. «Je suis Lennox», m'informe-t-il.

J'aurais dû le reconnaître, c'est le vrai, celui des films! Ou là là!

«Ne soit pas gêner, car tu es maintenant considéré comme une invité, mais aussi comme une personne à protéger... Ce qui est le mauvais côté» me dit-il et en ajoutant à l'intention d'Optimus: «Qui sera son gardien? Comme Bumblebee l'est avec Sam.» Le chef géant me regarde et viens le tour de Naos. Puis, ce dernier déclare:«Je peux bien! Après tout je suis sa voiture!» Le leader Autobot donne son accord.

Lennox me dit: «Vient, suis-moi, je vais te montrer quelque chose d'amusant. C'est l'heure du lavage de certain Autobots. N'est-ce pas Naos?» Ma voiture grommelle et se dirige à l'extérieur, obéissant comme un enfant, malgré qu'il soit d'un autre avis.

Le voir faire cette tête me fait rire. Il se transforme et va s'aligner avec les autres bots. Certains apprécie d'autre ne veulent pas être lavé, se disant être propre. «Désolé les gars, mais l'ordre viens de Ratchet! Un peu d'hygiène ne vous fera pas de tord!» déclare Lennox en rigolant. Ce soldat à raison de dire que c'est amusant de les voir, car les robots s'obtinnent tous à ne pas recevoir leur "bains", sauf quelques'uns qui aprécie.

Je me tourne vers lui en demandant :«Ratchet n'est pas mort?» Il me répond que non, qu'ils ont demandé à ce que cette partie soit adapté de cette façon, car ça leur donnerait certainement un avantage que plusieurs le croient mort, par rapport à ceux qui ont vue les transformers dans la vrai vie et qu'ils connaissent leur existence. «Au fond, c'est une surprise que vous faites à des ennemis potentiel?» demandais-je. Il hoche la tête. Puis, il me demande si je veux aller aider les soldats à laver les modes véhicules des Autobots. Je lui demande qui je dois lavé. Il me dit de m'occuper de Naos, si je veux, puisqu'il est mon gardien/véhicule.

J'arrive près de ma voiture, je cherche un saut. La femme soldat, qui s'occupe de Croshair qui est seulement stationné à côté de Naos, me dit que je peux utilisé l'une des éponges pour laver l'Autobot blanc et bleu. Le bot qui est lavé par la femme ne cesse de geindre demandant si ce n'est pas bientôt fini. La soldat ne l'écoute même pas.

Une fois que j'ai l'éponge en main je me dirige vers ma voiture. «Oh, non! Tu ne vas pas t'y mettre toi aussi!» déclare Naos. Je fais comme la femme à côté de moi, je n'écoute pas les jérémiades du robot. Puis, il cesse de parler, sans doute vaincu.

-Aie, Naos, elle t'a tuer ou quoi? Jamais tu cesse de te plaindre quand les humains te lave! nargue Croshair.
-Fout moi la paix! Je dois quand même être sympa avec elle... Après tout, elle risque de me laver souvent, puisque les humains aime avoir leur voiture propre. Faut bien que je me pratique à me la fermer, rétorque mon gardien.

Lorsque je passe l'éponge à un certain endroit, il recommence le frisson que je lui ai causé dans le véhicule. Je lui demande donc c'est quoi ce tremblement. Il me répond que c'est rien. Croshair lâche: «Tu me fais rire toi! Dis-lui donc que c'est seulement un point sensible... Tu es son gardien, non?» Naos fait gronder son moteur de colère.

Je recule d'un pas. J'ai bien fait, car il se transforme. L'Autobot vert l'imite. Ils se bagarrent. Ils n'en ont pas eu assez, hier avec les Decepticons? D'autres robot se transforment et les rejoignent afin de les séparer. «Ouais, je crois que ça va être bien de les séparer ces deux là! Ils ne sont pas capable de se sentir», lâche Hound.
Pour les séparer plus vite je dis, malgré que ça soit vrai : «Naos, on devrait partir. J'ai école demain et je ne peux pas manqué.»
 
Il me dit d'accord. Il prévient Optimus de notre départ. Cela fait, il se transforme et je grimpe du côté passagé.

Il a encore projeté l'hologramme. Nous parlons.

Moi: Alors... Pourquoi tu a décider de te battre avec? Il t'a que nargué
Naos, gardant silence: ...
Moi, tentant de le rassuré: T'inquiète, quand je vais lavé ta carrosserie, je vais passé plus rapidement à cet endroit.
Naos, ne répondant toujours pas: ...
Moi, me fâchant: Aie! Répond!
Naos, lâchant brusquement: Que veux-tu que je dise?
Moi: J'sais pas, mais montre que tu es en vie!
Naos: Pardon. Mais ne me parle plus de Croshair, s'il te plait!
Moi: D'accord. Pourrais-tu seulement m'expliqué la raison qui t'a poussé à te bagarrer et celle du pourquoi tu ne veux pas entendre parler de lui?
Naos: Il me pousse toujours à bout! On n'est pas sur la même longueur d'ondes. Ça arrive aussi chez les humains, non?

J'hoche la tête en approbations et il continue: «Mais lui en plus, il me nargue avec ma réplique que je lui ai dites. Il n'a pas vue que je n'avais pas envie d'en parler... Toi, tu l'as vue?» Je fais signe que oui. Il reprend en soupirant: «Voilà! Il fait toujours exprès. Puis, je n'ai pas aimé la façon dont il t'a parler, hier. Cela n'a pas aider à me faire garder mon calme plus longtemps.»

Je répond : «Je comprend, mais t'en fais pas pour moi, je suis capable d'en prendre. Pour une organic, je suis pas si pire... Surtout qu'à l'école je me suis souvent fait intimidé, alors ça m'a forgé.» Il hoche la tête, puis soudain, il freine sèchement et me regarde. Une chance qu'il n'y avait aucune voiture derrière. Je lui demande ce qu'il lui prend. Faisant disparaître l'hollograme, il me questionne: «Comment ça tu te faisais intimider? Tu es sympa pourtant? Tu...»

Je touche le tableau de bord et le tapote, en disant, pour le rassurer, car il a l'air d'en faire un drame: «Calme-toi! C'est bon! T'occupe pas de ça, tu n'es pas conscerné. Je sais me débrouillé... Soit une engueulade ou une petite bataille... Maintenant, par contre, plus de bataille, sinon, les problèmes avec la police seront!» Il me dit qu'il me pensait pas comme ça, prête à cogner quelqu'un. Puis, en même temps que la reprise du trajet vers chez moi, il réinstalle l'hologramme.

Nous parlons de n'importe quoi. Il me raconte globalement sa vie, tout comme je compte la mienne. Je m'en dort finalement.


Dernière édition par Talitha le Sam 27 Juin 2015 - 15:44, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Dim 19 Avr 2015 - 16:41

[Fanfic] je ne suis pas ordinaire! - p2

Je suis réveillée par quelqu'un qui me secoue légèrement. Je demande à ce qu'on me laisse dormir. «On est arrivé», dit la voix. Je me redresse subitement, c'est Naos avec sa forme humaine qu'il projette... Mais il m'a touché? Je le regarde paniqué. Se doutant sûrement de ma question il explique que sa forme holographique est la même que son holoforme. Je l'observe ne comprennant toujours pas. «C'est comme un hologramme, mais matériel. Par contre, quand j'utilise cette forme, je ne peux me servir de mon véritable corps... Certain Cybertronnien en son capable, mais ils sont rares, car ça prend de la pratique et un bon mental pour pouvoir contrôler deux corps en même temps...» Je répond que je comprend.

Je descend donc du mode véhicule de Naos en lui souhaitant un bon reste de nuit. Je rentre chez moi, discrètement, en prenant la clef caché dans un petit coffret vert sous le buisson.

***
Mon cadran sonne...

Bon, debout! Même si je suis morte de fatigue, il faut aller à l'école. Je m'habille, mange et brosse mes dents. Je suis maintenant prête à partir pour l'école qui est à dix minutes de marche. Je met mes souliers et prend mon sac. Je sors, marche en direction du trottoir, lorsque ma voiture fait ronronner son moteur. Je fais un petit détour rapide et discret. «Salut Naos... Désolé, mais je n'ai pas le temps. Je suis déjà retard. À ce soir, je ferai mes devoirs, ici, assise dans l'herbe,  si la température me le permet!» Il me demande à quel heure que je fini. Je lui répond à 14h50.

Je repars d'un pas rapide, en le saluant, en direction de l'école en regardant ma montre.

Les heures passent et paraissent interminables. Lorsque midi sonne, j'ai envie d'aller chez moi voir ce qu'il fait, mais je décide plutôt de manger à l'école, comme la plupart du temps. Puis, enfin, viens 15heures moins dix. Je quitte ma classe beaucoup plus rapidement que d'habitude, je fais mon sac et par si vite en dehors du bâtiment scolaire, qu'on dirait que je fuis quelque chose ou quelqu'un. C'est à moitité vrai... Y'a des gars qui me tombe sur les nerfs. Je veux les évité à tout prix.

Lorsque je met les pieds en dehors de la cours je vois la bande de mec arrivé vers moi. Leur copine sont avec eux. «Alors, Zoé, tu pars tout suite chez toi?» questionne le chef du groupe. Je viens pour leur répondre, mais tourne subitement la tête en entendant la voix de Naos m'appelle. C'est pas possible... Je le vois, il est assis sur son capot d'une façon assez "cool", à la manière des gars qui se la crois.

«C'est qui lui, ton cousin?» demande le chef de la bande de taré. Je répond que non. «Un ami ou ton petit copain?» demande une fille et elle rajoute: «Si c'est pas ton petit copain, je veux bien le prendre, car il est vraiment mignon... À part qu'il a les même fringue que sa voiture...»

Naos s'approche de moi et dit: «Est-ce que ces petits te cause des problèmes?» Je répond que non. Lui, complète: «Tant mieux dans ce cas! Alors, on y va?» Je lui donne une réponse affirmative. Nous nous dirigeons vers la voiture.

Nous embarquons et partons. Je ne prononce aucun mot pendant le trajet. Une fois arrivé, Naos me demande si je suis en colère contre lui. «Non, même que merci d'être venu. Je n'avais pas envie ce soir de me faire nargueur par eux.» Il aquiesce. Pendant que je sors du véhicule, il me demande si j'ai des devoirs et en quel quantité. Lui aussi quitte l'automobile. Je m'assois sur l'herbe en ouvrant mon sac et fouillant pour sortir ce que j'ai.

«J'ai plusieurs pages de math... un devoir d'art qui est de repondre aux question en lien avec un artiste, ce qui prendra quinze minutes au maximum... et une feuille de grammaire recto verso, j'en ai pour un petit dix minutes!» énumérais-je.

Il me dit qu'il peut les faire à ma place, puisqu'il a la disponibilité d'aller sur le net pour avoir les renseignements. «C'est bon, merci, mais j'ai besoin de me pratiquer et je ne veux pas te laisser faire mes devoirs», dis-je. Il me répond qu'il comprend, mais que si j'ai besoin d'aide, qu'il peut m'aider. Je lui souris en le remerciant une nouvelle fois.

Je commence mes devoirs... Il m'observe les faire. C'est gênant. «Arrête de me fixer! Il n'y a pas que moi à regarder... Je me concentre pas!» m'exclamais-je. Il me demande pardon. Je soupire.

J'ai terminé mon devoir de français et celui d'art avec les informations que Naos à trouvé. Quelqu'un qui aurait écouté tout ce qu'il me disait, sans savoir ce qu'il est, il l'aurait cru pour un encyclopédie ou pour un dingue des artistes. Maintenant je m'attaque aux mathématique. Je suis en plein calcul d'une réciproque d'une fonction rationnelle, lorsqu'il pointe quelque chose sur ma feuille. «Quoi?» demandais-je. Il me dit: «Tu as fais une faute à partir de là... Tu n'arriverai pas à ta réponse.» Je revérifie mon calcul, puis je remarque qu'il a raison. Je le regarde et lui dit, encore: «Merci!» Je fais mes corrections.

Lorsque je finis enfin mes devoirs, je m'étire de tout mon long en baillant. J'entend un bruit de voiture qui arrive dans le stationnement de la maison. Je me lève afin de voir qui c'est. Ma mère qui revient du travail. Nous nous saluons. Lorsqu'elle voit Naos et s'exclame, en tendant sa main: «Oh! Bon jour! Je ne t'avais pas vue... Je suis la mère de Zoé.» L'holoforme tant lui aussi sa main et sert celle de ma mère en se présentant:«Moi, c'est Naos. Ravis de vous rencontrer!» Ma mère lui dit qu'il n'a pas à la vouvoyer et elle l'invite à souper.

-Tu aime le spaghetti? demande ma mère.
-Oui, qui n'aime pas le spaghetti? réplique Naos.
-Parfait, je vais le préparer.

Je regarde ma mère entrer dans la maison, puis Naos. «Comment peux-tu aimer le spaghetti et pouvoir mangé, tu es...» Il me coupe en disant qu'il ne peut goûter, alors c'est pourquoi il va aimer et qu'il n'y aura aucun problème pour assimiler la nourriture, car elle va être entièrement utilisé pour ce corps organique et que les surplus se volatiliseront lorsqu'il éteignera la séquence holoformique. Je le questionne à nouveau: «Tu connaîs les bonnes manières? Bouche fermé, utiliser les ustensiles pour manger...» Il me dit que oui, que je n'aurai pas à m'inquiété, car il vient de tout rechercher sur des sites qui semble de confiance et, qu'en plus, il nous étudiera pour rejeter et assimilé des informations.  

Je sers mes devoirs et entre à l'intérieur, suivi par Naos. Je dépose mon sac près de la porte, comme toujours. Je dis à Naos de s'asseoir le temps que j'aille voir si ma mère n'a pas besoin d'un coup de main.

«Ce jeune homme est vraiment polie! C'est un bon petit copain que tu t'ai choisis», commence ma mère lorsque je met un pied dans la cuisine. «C'est un ami...» rétorquais-je. Elle me donne les ustensiles et des serviette de table en m'ordonnant d'aller les mettre sur la table et qu'après elle n'aura plus besoin d'aide. J'obéis.
Naos attendais patiemment jusqu'à ce que je revienne. Il se lève pour m'aider à m'installer la table. «Va t'asseoir! Tu es l'invité, alors tu fais rien!» lâchais-je bêtement pour lui faire comprendre. Il se rassoit sur la chaise.

Je lui souris en disant que le dire sur ce ton que c'est la seule méthode que je connaisse pour qu'invitée décide de ne pas aider. Il laisse voir ses dents dans un magnifique sourire.
La fille de tout à l'heure, d'après l'école, elle avait raison. Il est assez beau gos.

Leur du soupé vient, nous mangeons. Puis, on a vue que chien n'aime pas Naos, il a sûrement dù  sentir qu'il n'est pas humain.

Puis, viens le moment pour lui de partir. Je fais croire à ma mère que je vais le porter chez lui. Je prend la voiture et fait embarquer Naos du côté passager afin de jouer le jeu. Nous roulons pendant plusieurs minutes, puis je reprend le chemin du retour vers la maison. Naos a fait disparaître son holoforme.

En descendant de la voiture, je lui souhaite de bien se reposer. Puis, je me dirige pour une nuit de sommeil bien mérité... Avec tout c'est petit stress de la journée.

Enfin vendredi! La semain c'est a peu près passé comme lundi, sauf que j'ai demandé à Naos qu'il disparaisse lorsqu'il y a d'autre humain, car je n'ai pas envie de compter d'histoire. Surtout que je risque de modifier certaine chose involontairement. J'ai réussi à avoir la permission pour aller dormir chez "une amie". Alors, j'ai mis ce que j'avais besoin pour la fin de semaine dans la valise de "ma" voiture...

Encore la gang de taré qui me parle... Puis, Naos est en retard qu'est-ce qu'il fait?
J'entend enfin un moteur de voiture qui rugit et des roues sur le gravier, de la chaussée, qui décélérent. Naos arrive finalement, ne semblant pas être de bonne humeur. «Qu'est-ce qu'il te dise encore? J'espère rien de mal, car...» commence-y-il pour se faire couper la parole par la tête du groupe: «Sinon quoi?» Moi, j'interviens entre les deux en disant: «sSnon rien, car on s'enva. N'est-ce pas?» Sur la dernière partie de ma phrase je regardais Naos droit dans les yeux. Il ravale sa salive... s'il en a.

Je grimpe à bord et nous partons. Naos fait crisser ses pneus et leur laissant de la fumée noir qui les fait tousser.

«Tu étais obligé d'être agressif?» demandais-je. Il me rétorque que s'il n'intervenait pas qu'il continuerait, car ils sont des mâles en manque. Je ris. «Tu crois que je ne l'avais pas remarqué? Presque tous les jeunes de mon âge, ou plus ou moins, sont comme ça!» lâchais-je.

«Soit moins agressif, s'il te plait», lui dis-je. Il réplique qu'il va essayer.

Le temps passe, ça fait un moment que nous ne parlons plus de tout et de rien. On est de bons amis! Lorsqu'on parle, c'est comme de vrai copains qui se connaissent depuis des années. Je fini par déposer ma tête sur le rebord de la fenêtre regardant le paysage défiler. Le trajet est LONG! Je suis épuisée en plus!

J'ai es yeux qui ferment seules. «Tu peux aller t'allonger sur la banquette arrière, tu y seras plus confortable» me dit Naos. Je ne me le fais pas dire deux fois que je suis déjà à l'arrière. Je baisse un banc pour fouiller dans la valise de la voiture et déniche une veste que je me servirai comme oreiller. Je referme le tout et m'allonge sur le siège. Demain, nous seront arrivé au NEST. Je relève un peu la tête et demande :«Pourquoi allons-nous à la base?» Il me répond qu'il à envie de voir les bots avec qui il s'entend bien. Je redépose ma tête sur la boule de tissus.


Dernière édition par Talitha le Ven 24 Avr 2015 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
VendettaPrimus
Mini-Voiture
Mini-Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Dim 19 Avr 2015 - 17:44

Bon début ^^ la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Ven 24 Avr 2015 - 18:50

[Fanfic] je ne suis pas ordinaire! - p3

J'ouvre mes yeux et je n'entend aucun son de moteur. Je suis toujours à l'intérieur de Naos. Je regarde par les vitres... On est arrivé au NEST. «Pourquoi tu ne m'as pas réveiller?» demandais-je. Sa réponse est simple: «Il était tôt lorsqu'on est arrivé et tu avais l'air de très  bien dormir. Ah! Et, les soldats ont apporté tes choses dans une chambre. Puis, ils ont dit que pour une fille, tu n'apporte pas grand chose.»

Je souris, car les soldats qui ont dit ça on raison. Je n'ai qu'apporté que quelques vêtement de rechange et du savon si j'ai le temps et possibilité de le faire. Je met les pieds dehors de la voiture en métirant. Je me retourne au même moment où que Naos fini de se transformer et qu'il commence lui aussi à s'étirer.

-Pas de lavage pour toi aujourd'hui? questionnais-je.
-Pense pas... À moins que tu en ai envie, dit-il en grimaçant.
-J'ai compris.

Naos me dit où est ma chambre et je m'y dirige pour prendre deux, trois trucs. Je reviens vers la  grande salle où que j'étais plus tôt avec Naos... qui n'est plus là. Bon, pas grave. Je vais vers l'extérieur et m'assois près de l'entré adossé au bâtiment. Je sors se que j'ai été me prendre: feuille de papier et crayon... J'ai envie de dessiner un peu.

Je suis très concentré, lorsque j'entend quelqu'un nommer mon nom. Je sursaute en levant la tête. «Zoé, tu me prend comme modèle?» lâche Naos en prenant une postion étrange. Une posture d'un maniquin, mais caricaturé pour la cause. Ce qui me fait bien rire. Il me demand innocemment, avec un sourire espiègle, ce qui me fait tant rigoler. Entre deux souffles je parviens à le traité d'imbécile.

Lorsque je commence à reprendre mon calme, il s'approche de moi et se penche en observant mon dessin que j'avais entamé avant son arrivé. Je lève les yeux vers son visage pour tenter de dinstingue rien une émotion quelconque. Finalement, il dit que c'est très jolie et assez réaliste. «Merci», dis-je en changeant de page pour une feuille toute blanche. «Tu ne le fini pas?» questionne-t-il. «Pas envie pour le moment», repondais-je.

Lorsqu'un soldat viens me chercher et me dit que c'est l'heure du dîner, je regarde ma montre et voit que la journée est beaucoup plus avancé de ce que je pensais. Je laisse Naos pour aller me revitailler.

Pendant que nous dînions, un des soldats m'a dit qu'ils laveront certains Autobots cet après-midi et que si j'ai envie de les aider que je serai la bienvenue. «Vous les lavez au combien de temps?» demandais-je. L'homme me répond qu'ils font cela à chaque samedi, mais que c'est seulement les plus sales et ceux que ça fait deux weekend qui n'ont pas été laver.

J'ai fini de manger, tout comme d'autre, c'est à ce moment que d'autre et moi allons à "l'assaut" du nettoyage des véhicules.
Je prend une éponge en la trempant dans l'eau et par la suite me dirige vers Optimus qui est le plus proche. Des soldats m'accompagnent, puisque la quantité à lavé est assez grande, afin qu'on aille plus vite.

J'aime bien la vie de la base jusqu'à maintenant! J'aime bien prendre soin des Autobots! C'est amusant...

Étonnamment, le métal de ces robots est chaud. Ça me fait drôle. Mais, c'est logique après tout, puisqu'ils ont des circuits en fonction constante. Puis, si on compare à appareil électronique ou un moteur d'automobile, les deux, lorsqu'ils sont en marchent, produisent de la chaleur.

Optimus me sort de mes pensés: «Petite, tu as de la visite.» Je me retourne. Comment ça de la visite? Puis, je vois Naos qui arrive sous sa mutation. «Aie, Zoé! C'est mon tour!» déclare-t-il. Je trempe à nouveau mon éponge avant de courir vers lui et de commencer à le laver. Je commence par la portière. Lorsque Croshair l'interpelle: «Yo, Naos! Depuis quand aimes-tu les lavage?» Mon gardien fair gronder son moteur. Moi, je lui demande de se calmer et de ne pas se préoccuper de l'autre. «Comment ça, l'autre?» se fâche le robot vert. Je soupire sans me soucier de lui, comme ce que j'ai appris à faire avec les taré de ce genre. Il continue à parler et à rigoler, mais je ne l'écoute plus. Naos fait rugir son moteur pire que jamais. Il va lui sauter dessus...

Je pète donc les plombs en lançant l'éponge sur le par brise de mon ami: «Naos, arrête ça!» et en me tournant vers Croshair: «T'as pas fini? T'as pas autre chose à faire? Fout lui donc la paix, il t'a rien fait!» Il a l'air surpris que je lui parle sur ce ton. «L'humaine va mordre, attention!» déconne-t-il. Naos recommence à faire rouler son moteur de rage. Je cri à l'Autobots le plus près qui est Prime: «Optimus! Vient... Y'en a deux qui vont s'entretuer!» Je n'ai pas fini cette phrase que tout les humains s'éloignaient du chef et que ce dernier se transformait. Il s'approche de nous. «Croshair, Naos! Calmez-vous à la fin!» commence Prime. Je dis à Optimus que c'est Croshair qui est venu narguer Naos juste par ce que je le l'avais. Il ordonne donc au bot vert d'aller plus loin. «Petite, tu as bien réagis. Et toi Naos, essaie de ne pas lui montrer que ce qu'il dit t'affecte», explique le leader. Mon gardien lui rétorque que Croshair le nargue sur le fait qu'il voulait que je le lave et qu'il me narguait aussi. «Peut importe... Je n'ai pas envie de gerer des histoires de gamins. Alors, agit plus sagement que Croshairs», conclu-t-il en reprenant sa forme de semi-remorque pour terminer le grand nettoyage.

-Il ne comprend pas... rouspète Naos.
-Laisse tomber! Puis, qu'à-dit Croshair par rapport à moi qui t'a t'en frustré? demandais-je.
-T'as pas entendu? s'étonne mon gardien.
-Non, j'écoutais plus...
-Comment as-tu fait? m'interroge mon ami géant.

J'hausse les épaules et ouvre une nouvelle conversation: «À part de vous laver, y' a-t-il autre chose que les soldats font que je pourrais aussi faire? Parce que il n'y a pas que ça à faire...» Il ne me répond pas tout de suite, semblant réfléchir. «Bah, euh! J'sais pas trop... Parfois on donne des astuces aux soldats pour les aider à tuer les Decpticons. Les soldats parlent souvent avec nous... Ils nous supervisent, parfois, lors de viré acin d'être sur qu'on ne foute pas le bordel. Au fond, on s'amuse plus de ce que les humains peuvent faire pour nous. C'est plutôt Ratchet qui fait les réparations et tout. Et pourquoi cette question?» Je répond que j'avais envie de faire autre chose avec les Autobots que de les nettoyer, voulant en apprendre davantage sur eux. Naos me répond qu'il comprend. Je recommence à frotter sa carrosserie. Plusieurs endroit où je passe l'éponge, il se met à trembler. Sa carrosserie est plus chaude que d'habitude. Je ne sais pas si des robots peuvent chopper des rhumes ou grippes, mais si c'est le cas, Naos doit en avoir attrapé un vilain, puisqu'il grelotte et à sa température augmenté.

Ma réflexion est coupée par mon téléphone qui se met à sonner. Je répond en faisant la salutation habituelle. De l'autre bout du fil c'est ma mère et elle me parle paniqué: «Zoé... Tu sais, les robots de tes films? Ils existent! Ne rentre pas à la maison... Il y a les "saleticon"...»
Je répète : «Decepticons?» Elle reprend en répétant : «Oui, oui... Ne rentre pas.. Ils veulent te trouver et je ne sais pas pourqu'...»

-Maman? criais-je au téléphone paniqué.
-Que se passe-t-il Zoé? s'inquiète Naos.
-Les Decepticons seraient chez moi... Puis, la ligne à coupé sèchement... Il faut prévenir Optmius, s'il te plaît!
-Oui, oui, t'inquiète on y va tout de suite, dit-il en se transformant en bipède.

Il avance d'un pas rapide vers l'intérieur de la base. Je dois le suivre en courant pour pouvoir garder une petite distance. Lorsque Optimus est dans notre champ de vision, mon gardien l'interpelle et commence aussitôt à expliquer ce qui se passe chez moi. Le chef Autobots me regarde. Moi, j'ai les larmes aux yeux. Ma famille est en dangé!

«Hound, Bumblebee, Sidewipe et Dino, on se transforme et en route!» déclare Optimus sans prévenir. Les cinq véhicules passent à côté de moi, en vitesse, faisant ainsi voler mes cheveux dans mon visage. Le leader semble transmettre par signal, aux soldats, les motifs de son départ. Je n'en suis pas sûre, puisqu'il s'éloigne rapidement.

Je dis à Naos qu'il faut les suivre. Il me rétorque qu'on ne peut pas, qu'il n'a pas été m'obilisé. «Mais c'est ma famille, là-bas!» déclarais-je, laissant mes larmes couler. «Je ne peux pas... En plus, ça te mettrais en danger» lâche l'Autobots blanc et bleu, me regardant avec un air désolé. «C'est pas juste!» déclarais-je en me dirigeant dans ma chambre assigné.

Je pleure, d'inquiétude pour ma famille, sans arrêt sans voir le temps qui passe. J'entends cogner à ma porte. Je renifle, cesse mes larmes et m'exclame: «Quoi?» La voix étouffé, d'un homme, de l'autre côté, demande s'elle peut entré. «Ouais, ouais... Qu'est-ce qui y'a de si important?» demandais-je sans conviction.

«Ça va?» me questionne l'homme. Je tourne ma tête et voit l'horloforme de Naos. «Tu peux pas me laisser tranquille, toi?» interrogeais-je en m'assoyant. «Aie... Du calme! Qu'est-ce qui te prend? Ce n'est pas de ma faute si je dois respecter les ordres et que je ne veux pas mettre ta vie en danger...» commence-t-il en refermant la porte et reprend : «Je voulais juste savoir si ça allait bien.» J'enchaîne immédiatement et agressivement: «Tu crois que quelqu'un peu aller bien quand sa famille est en danger à cause de vous autres, les Cybertronniens? Tu... Tu pense que je devrais faire comme si de rien n'étais? Enfin de compte, je ne veux rien savoir des transformers, ça apporte que les ennuies!» Je commence à sangloter. Lui, il ne bouge pas, ne sachant sans doute pas quoi dire. Il déplace une main derrière sa tête en la grattant. Sûrement mal à l'aise ou cherchant quelque chose à ajouter. «Je... Je suis desolé», dit-il navré et complète :«Si tu as envie de parler ou quoique ce soit d'autre, tu sais où me trouver.»
Il me tourne le dos, la tête basse. Moi, je me laisse tomber, allongé, dans mon lit. Regardant le plafond, je repense à ce que je viens de dire et sur le ton que j'ai lâché tout ça. J'ai vraiment été chiante et méchante. Ce n'est pas de sa faute précisément... c'est seulement à cause de ces Decepticons de merde et qu'ils ont découvert où que j'habitais.

J'espère que les Autobots arriveront à temps!

Les minutes passent et je décide finalement de me lever. Je vais aller m'excuser au près de Naos. Je défile dans le couloir et atteind le hall où les Autobots se garent, ou qu'ils ont entraînement et autres. C'est à ce moment que je remarque qu'il fait déjà noir.

Je cherche mon ami-robot du regard et le vois enfin, il me fait dos et regarde Ratchet pianoter sur un clavier cybertronnien. J'avance jusqu'à ses pied et me colle contre sa jambe en un câlin. Ça me fait penser à lorsque j'étais jeune et que j'entourais un grand arbre dans mes bras... sauf qu'en ce moment ça à une texture différente et que ça peut bouger. J'ai vraiment besoin d'un câlin en se moment... C'est rare que j'en ai besoin...

«Tu as décidé de sortir?» dit-il. Je lève la tête et le vois me faisant un doux sourire. Je dis que je suis désolée d'avoir agit de la sorte. Il me dit rien. Ça ne semble pas lui avoir trop dérangé. Il a dû comprendre que j'étais dans tout mes états. Naos est vraiment sympa.

Il s'accroupie et dépose délicatement une main sur moi. «Je vais me transformer pour utiliser mon holoforme», me dit-il pour que je m'éloigne. «Tu peux rester en robot géant» lâchais-je. «Si tu le souhaite!», déclare-t-il.

Il tourne alors sa main comme s'il voulait prendre de l'eau dans un ruisseau et il me dit: «Grimpe!» Ce que je fais aussitôt en m'y assoyant. Il se relève et se dirige à l'extérieur. Puis, une fois qu'on y est, il s'assoit au sol les genoux plier. Il dépose ses bras sur ses genoux, tout en gardant, la main où que je suis, bien droite. Moi, je m'accroche à l'un de ses doigts. Lorsqu'il semble bien positionner, je m'avance sur son bras les bras en équilibre, comme les funambules.  Une fois que j'ai atteind la moitier de son avant bras, je m'assieds à mon tour. Je voulais me rapprocher. «Tu crois que les autres Autobots vont arriver à temps pour sauvé ma famille?» questionnais-je. Il me répond :«Je ne veux pas te mentir, alors... Je n'en ai aucune idée, mais je le souhaite.

Je baisse mes yeux vers le sol en soupirant. Pour me changer les idées, j'interroge Naos: «Aie... Au fait, qu'est-ce qui est vrai ou faux dans les films transformers?» Il m'explique:«Je vais te dire globalement... c'est pas le vrai Samuel Witwitki dans les films, car le véritable n'ai pas bon acteur. Sam n'a pas eu de copine, pour vrai, avant 2010. Le père de Sam n'a pas mis un sous sur Bumblebee au moment de l'achat. Arcee, Élita-one et Chromia étais là en 2008... Au fond à la première mort de Megatron. Ensuite, Optimus est réellement mort et revenus à la vie grâce à Sam et la matrice et il a vaincu Fallen avec l'aide des pièces de Jetfire. Fallen à vraiment voulu avoir votre Soleil. Mais il y a d'autre méthode que de détruire les Étoiles pour créer de l'energeon. Pour le "3ème films", les Decepticons n'ont pas été vraiment tous anéantis. Sentinel était effectivement un traîtres et à été tuer par Prime, tout comme Megatron. Et le dernier volet, Lockdown a bel et bien fait son apparition et foutu la merde. La semence avait été donné à des humains en échange de leur aide à retrouver Optimus. Et, Megatron alias Galvatron a bien été créer, mais pas par les humains, mais par Shockwave qui n'a pas été tué. Puis, oui, les humains ont tenté de nous exterminer. Ah, et les Dinobots existent réellement.»

Après ce "petit" éclaircissements, je le questionne sur le fait du si Optimus a trouvé ses créateurs, comme dans le 4ème films, et trouvé un lieux sur pour la semence et demande lui quant-est-ce qu'il est arrivé. «Optimus n'est jamais partie en fait, les humains ont laissé croire ça dans le film et pour la semence aucune idée de ce qu'il en a fait. Moi, je suis arrivé dernièrement», me reépond-il à nouveau. Je souris et le remerci d'avoir pris le temps d'expliquer. «Si c'est juste ça qui te fait plaisir, tant mieux et de rien!» déclare-t-il.

Nous restons là, à ne rien dire, jusqu'à ce que j'entende des moteurs. Je cherche d'où que les sont proviennent lorsque je vois des lumières de véhicules. Je réussis à distingué les cinq Autobots partie plus tôt.

Naos me dit qu'il va me déposer au sol. Je me dirige docilement dans sa main. Il me fait rejoindre la terre ferme et se lève.

Arrivé à l'entrée, les Autobots, parties cet après-midi, se transforment. Certain semble avoir de la difficulté. Puis, je vois Dino s'écrouler. Il reste un genou au sol, une main sur le flanc et l'autre déposé à terre. Naos lui vient immédiatement en aide. Il le soulève et met le bras du bot rouge autour de son cou.

Ça ne s'est pas bien passé!

J'avance vers l'intérieur et vois Ratchet qui commence rapidement les réparations de Dino. Ce dernier semble être le plus endommagée, suivi de Prime et, Chroshair et Hound, paressent les moins injuriés. Où est Sidewipe? Je suis sûre de l'avoir vue plutôt... Je tourne la tête dans tout les sens et vois un corps allongé. La lumière bleu des yeux, n'est plus dans ses optiques. Alors...

Sidewipe est mort? Non, non, non...
C'est de ma faute!

Si je ne leur avais pas dit, ça ne serait pas arrivé... mais je ne pouvais pas laisser ma famille en dangé pour préservé les Autobots, surtout qu'eux sont là pour nous... En même temps, je ne voulais pas porté préjudice aux Autobots.

Une soldate vient moi. Lorsqu'elle est à deux pas, elle me dit, sur un ton désappointé:«Nous sommes arrivés trop tard.» Je fonde en larme. La militaire tente de me donner une accolade, mais je l'a repoussé aussitôt. Je cours vers ma chambre, devant ma chambre, j'ouvre vivement la porte et la fait aussitôt claquer pour la fermer et me lance dans mon lit en laissant coulé mes larmes comme un fleuve.

J'entends quelqu'un entrer. Je me redresse sur mes pieds, devant mon lit. Je cris au nouvel arrivant, humain:«Tu ne peux pas me laisser tranquille, Naos?» Il me répond :«Qu'est-ce qui te prend? Ce n'est pas toi qui me disait que ce n'était pas ma faute? Je veux juste connaitre ton état... Tu as encore les yeux qui coulent...» Il s'approche de moi, dépose une main sur mon visage essuyant une larme de son pouce.

«Ma famille... et l'un des vôtres... sont mort... à cause de... moi!» articulais-je entre deux lamentations. Il me dit que ce n'est pas de ma faute que si l'un des leurs est mort, car c'est la guerre. Il enlève sa main et se prépare à me serrer dans ses bras pour me consoler. Je le pousse, violemment, aussitôt. Il me demande ce qui me prend. Il ajoute sur un ton, pour le moins du monde en colère, mais intrigué: «Pourquoi tu es si bête que ça dès qu'un humain veut prendre soin de toi?»

Je lui hurle de sortir. Il ne bouge pas et me dit qu'il ne bougera pas, tant et aussi longtemps que je ne serai pas mieux. «Alors, c'est moi qui sortirai!» lâchais-je en me dirigeant vers la sortie. Je sors, sans me retourner. J'entend des pas me suivre.

Je me dirige vers l'extérieur... Mais va-t-il comprendre que je veux être tranquille? Je l'engeule une nouvelle fois. Me retourne et continue le trajet que j'avais entammé. J'entends Optimus dire: «Naos, laisse-la. Elle a besoin d'être seule.»

Un son de transformation parviens à mes oreilles. Ça doit être Naos, mais je m'en fout!
Je marche vers je ne sais où, mais dans le but de trouver un endroit que je pourrais être tranquille.

Je ne sais pas combien de temps passe, mais je sais qu'il s'est écoulé plusieurs minutes si ce n'est pas une heure. Je redresse la tête pour voir qui est le bot à qui appartiens le son de pas. C'est Croshair et il n'a pas l'air de bonne humeur. Il fait une chose que je n'aurais jamais pensé: il troc sa main contre son fusil et me vise se préparant à faire feu. Il dit: «C'est ta faute si Sidewipe est mort! Si tu n'aurais pas été là, ça ne serais jamais arrivé... Je vais m'arranger pour que ça ne se reproduise plus!»

J'ouvre grand mes yeux et ma bouche. Il devait être proche de Sidewipe, s'il m'en veut autant. «Comment j'aurais pu prévoir», lâchais-je tout bas pour répondre à Croshair. Ce dernier charge son fusil, il doit être sur le point de tirer.

Je ferme mes yeux. C'est fini pour moi. Ma famille est morte aujourd'hui et moi je vais les suis d'ici quelques secondes. J'entends la détonation, des bruits de métaux qui s'entrechoquent, je sens la chaleur du tire et reconnais la voix de Naos et de Croshair qui s'engueulent.

J'ouvre un œil et puis l'autre. À côté de moi, il y a un trou fumant. Devant moi, deux robots qui se cris dessus et qui commencent à se bousculer. Je reste là, les regardant, connectant pas à la réalité. Puis, d'autres Cybertronniens font leur apparaissions en séparant les deux Autobots, les retenant, car ils veulent que s'arracher la tête. Ratchet s'approche de moi en demandant si tout va bien. Je ne bouge pas et ne parle pas. Je ne suis pas capable.

C'est lorsqu'il s'apprête à me prendre, sûrement pour m'emmener à l'intérieur pour que les humains m'accompagne à l'infirmerie, que je prend une grande respiration qui semble me "réveiller". «Petite, tout va bien?» m'interroge le médecin de sa voix rauque. Je lâche de petits oui, oui. Le docteur géant me dit d'aller voir à l'infirmerie, car je n'ai pas l'air em état de fonctionner. Je marche, un pas, deux pas, trois pas, quatre pas... Je me sens vide. Je regarde vers le haut à ma gauche et vois Croshair qui se débat. Je me lance dans la direction opposé, appeurée.

Ce bot, ne plus lui faire confiance!

Ce dernier rigole de me voir effrayé. J'ai peut-être 17ans, pour agir en gamine, mais un titan de fer, agressif, c'est éppeurant. Je me cache derriere une jambe d'acier qui est la plus près de moi. Je m'y agrippe me cachant derrière, comme une enfant trop timide, afin d'avoir un "bouclier" de protection entre moi et l'Autobots vert.

Je me fais légèrement pousser dans le dos par un humain qui a presque les même yeux bleu que Naos, mais qui a une apparence plus vieille et plus costaude. Je reste surprise. Ça doit être un Autobots... mais qui? «Allez, viens. Tu devrais aller à l'infirmerie», dit-il. C'est la voix d'Optimus. J'aurais dû faire le lien, puisque sa chevelure nous rappelle les flammes de sa mutation. Cheveux rouges avec les pointes bleu. Son patalon un simple jogging noir et son chandails est de couleur bourgogne.

«C'est bon. Fait que m'y diriger vers», dis-je en m'éloignant de la main du Cybertronnien sous son holorforme. Il passe devant moi. Une fois que nous y sommes, il explique ce qui c'est passé, par rapport à ma réaction, à un infirmier. «Ce n'est pas si grave... On a tous nos façon de réagir face à la mort. Mais, elle, elle a peut-être eu un choc nerveux, en plus. Juste une médicament pourrait...» commence l'homme avant que je l'arrête de parler:«Je ne veux rien savoir des médicaments! Je vais réussir sans!» Il reprend, découragé, que si j'en sens le besoin ou que j'ai des chamgements quelconque, de venir le voir. Je me dirige vers la sortie. «Ouais, ouais» lâchais-je en le saluant et lui tournant le dos.

Je vais vers ma chambre, c'est à ce moment qu'Optimus choisis pour me laisser. Je lui souhaite bonne nuit et il disparaît sous mes yeux, allant retrouver le contrôle de son vrai corps. Puis, je vois Naos arriver. Je soupire en baissant la tête, faisant mine de ne pas l'avoir vue. «Aie, attend!» s'exclame-t-il. Je continue jusqu'à ma chambre et c'est là qu'il m'arrête. «Laisse-moi, veux-tu!» déclarais-je en pénétrant dans la pièce. Il me suit de près pour que je ne lui ferme pas la porte au nez... astucieux!

-Que veux-tu? demandais-je en me retournant face à lui.
-Comprendre...
-Quoi? rétorquais-je à Naos.
-Tu es toujours bête envers les humains... même lorsqu'on est en holoforme. Puis, lorsque je suis robot, tu n'agis pas de cette façon... Tu es plus aimable. Pourquoi?
-Parce que...
-Parce que quoi? questionne le robot.
-T'es énervant! J'aime pas les humains... T'as pas compris? Depuis que je suis petite les humains sont désagréable avec moi! Je le fais naturellement maintenant, j'en ai même appris à éviter de devenir trop amis avec les humains.
-Mais je suis pas humains... argument-il.
-T'as la forme en ce moment, pour moi, c'est la même chose... car inconsciemment, un humain est un humain, rien d'autre et ils sont tous pareils! répliquais-je. Désolé.

Il penche la tête sur le côté, tel un chien lorsqu'il voit ou entend quelque chose d'intriguant. Je lui fais un petit sourire forcé.

Il s'approche de moi. Une fois très près de moi, il me fait une accolade. Malaise! Je me tiens raide. Puis, après quelques secondes commence à me détendre. Je me blottis contre lui, dépose m’a tête sur lui et ferme les yeux.

Je pourrais faire des exceptions des fois pour les humains... Surtout lorsqu'ils ne le sont pas totalement... Je me déteste parfois... Surtout quand j'agis en gamine.

Puis, Naos rompt l'étreinte. Il me dit que pour moi ça serait le temps d'aller me coucher. Il va vers la porte et lorsqu'il commence à tourner la poignée, je lui demande s'il peut rester avec moi cette nuit, car j'ai peur que Croshair en profite pendant que je dors pour me tuer. Me souriant, il me répond qu'il n'y a aucun problème. Je me couche dans mon lit tandis que Naos s'assoit au sol devant m’a couchette. «Naos? Tu ne vas pas rester assis là toute la nuit! Tu peux t'asseoir sur le lit. Ça sera plus confortable» dis-je. Il s'assied aussi tôt au pied de mon matela.

Il me regarde et moi je tourne sur moi-même pour ne plus le voir. Je ferme les yeux et m'endors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mer 29 Avr 2015 - 20:52

[Fanfic] Transformers : Nightroad; je suis unique... - p23

Chapitre 23


(Narrateur Prowl)
J'y pense il n'a pas le même gris que les étincelants ordinaires... c'est presque blanc. Première fois que je vois ça! Si Ratchet n'a rien dit, c'est que ça doit être normal.

Pourquoi je ne l'ai pas remarqué avant? Peu importe...

Une petite et douce famille... imprévu et tôt... J'aime bien être au courant à l'avance, c'est plus facile à prendre tout les éléments en compte et de préparer à des éventualités. Mais je me débrouillerai... Je n'ai qu'à commencer à y penser maintenant.

Ma partenaire est épuisée, elle recharge contre moi. Le petit est contre elle, un servos qui tient fermement un des chiffre de Night.

J'allonge ma Sparkmate sur la couchette afin qu'elle soit plus confortable. Une fois fait, elle resserre le sparkling contre elle. Ma douce Night avec un être fragile entre les mains... C'est jolie à voir!

Douce que j'ai pensé? Oulà! Plus ou moins vrai... Car si on la met en colère, c'est la catastrophe!

Bon, laissons-les se reposer, ils en ont besoin. Je vais aller voir Prime s'il n'a pas besoin d'un coup de servos.

{Plusieurs minutes plus tard}
(Narrateur: étincelant alias White-Sky)


Ma vrai Daniluk c'est qui? C'était quelqu'un d'autre? Oui... Euh... Non... C'est elle, c'est ça? Et mon Opiluk, c'est lui?

Je suis tout mêlé... Je ne comprend plus... J'oublie!

(Narrateur: Nightroad)

De la peine... pourquoi?

Des pleures...

J'ouvre subitement mes optiques. Je suis allongée avec White-Sky contre moi. Il est en larme. Je décide donc de m'assoir en serrant fort le petit sur mon châssis. «Chuuut... Éh, là, éh, là! C'est fini, c'est fini...» dis-je avec tendresse en le berçant doucement et le regardant.  Je tente lui renvoyer des sentiments de calme. Ça n'a pas l'air de fonctionné.

Je décide de faire une chose que je n'ai jamais faites. Je me met à chantonner, comme ce que ma Daniluk faisait. Je me souviens que ça m'appaiser, alors... pourquoi ne pas l'essayer?

Pendant que je chantonne, je sens les sentiments de White-Sky changer. Remplaçant sa tristesse contre de la joie. Il gazouille. Trop mignon!

Puis, d'autre émotion vienne à mon Spark: amour. Je redresse ma tête et voit Prowl. «Je ne voulais pas manqué ça, entendre ma Night chantonner!» lache-t-il. Il a dû le savoir par notre lien... Mes plaques me chauffe. Je ne voulais pas que quelqu'un m'entendent. Mon Sparkmate saisie cette pensée et dit:«Tu ne devrais pas avoir honte, tu as une jolie voix!» Mes plaques surchauffe davantage.

L'étincelant gazouille m'incitant à continuer. Prowl disparaît de l'entré de notre quartier. Je le soupçonne de rester tout près pour m'entendre...
Je recommence la contine que j'avais entamer. Le petit finit par s'endormir. Je ronronne une note, car il est si mignon à voir. Dommage qu'il est perdu sa créatrice... je m'en veux! J'espère que je serai à la hauteur de sa vrai Daniluk.

Je soupire. Je me rallonge, cette fois sur le côté et je serre l'étincelant contre mon châssis l'entourant de mes bras. Un qui le maintiens, l'autre que l'avant-bras est sous ma tête et que la partie entre mon coude et mon servos passe devant moi. J'ai l'impression d'avoir une position d'animech avec son petit entre les pattes.


À suivre dans un autre sujet, car je fusionne. En espérant que je fais le bon choix pour la suite ma fic...
Voici le lien:
http://www.transformersfr.com/t4292-fanfic-transformers-la-puissance-des-semi-predacons

Vos avis seront apprécié sur ce que j'ai écrit jusqu'à maintenant. Merci beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: [Fanfic] Transformers: l'éternel combat   Jeu 30 Avr 2015 - 19:32

[Fanfic] Transformers: l'éternel combat - p1

Les deux autres fic pour pouvoir suivre celle-ci:
http://www.transformersfr.com/t4180-fanfic-transformers-talitha-revelation
(Ah, et je vais changé une donné dans la fanfic de Talitha... Wink par ce que je trouve ça pas bien la final)

http://www.transformersfr.com/t4266-fanfic-transformers-nightroad-je-suis-unique

Cette fin est la fusion de Talitha; révélation et de Nightroad; je suis unique

Lexique

Audio/auditif: oreille
Baisé magnétique: courant électrique qui passe d'une barre à une autre, comme dans le film Wall-E.
Barre=front
Beast: animech, Dinobots, predacons et insecticons.
Châssis: poitrine/torse
Chiffre: doigt
Comm.link: message privé je ferai comme si c'était seulement les Sparkmate ou famille ou "best friend" qui pourrais utiliser le comm.link. L'installation est automatique.
Comm.ext: message global, que tout les bots peuvent utiliser, mais qui doit être regler et entré les codes de d'autres bots
Cycle/cycle stellaire: jour
Crête optique: sourcil
Daniluk: créatrice/mère
Denta: dent
Events: conduit pour l'air/narine
Niek: nez
Parchock arrière : postérieur/arrière-train
Pede: pied
Opiluk: père/créateur
Optiques/capteurs visuel: yeux
Plaque: joue
Plastron: visage
Processeur: cerveau
Servos: main
Révolution stellaire: une année. Le temps que prend une planète pour faire le tour de l'étoile de son sytème (exemple de système: le système Solaire)
Spark: cœur

(Plusieurs mots viennent de VendettaPrimus ce sont ceux soulignées - en passant, merci beaucoup- et certains sont seulement un petit rappel ou utiliser dans les films et ceux de ma création seront en couleur)



Chapitre 1
première rencontre entre semi



{8jours jours plus tard}
(Narrateur Nightroad)


Optimus avait demandé à Ratchet, il y a quelques heures, de l'accompagner pour je ne sais trop quel raison. Puis, ils reviennent, à la tombé de la nuit, avec de nouveaux bots.

Il y a des Dinobots, un Predacons, Ultra Magnus et une femme bleu. Elle a l'air d'être toujours en colère! Elle m'inspire crainte et respect. C'est étrange et incompréhensible!

Aussi, Optimus n'a pas présenté cette fembot... pourquoi?

White-Sky est dans mes bras, il tourne la tête dans tous les sens et les regarde tous. Il est bien réveillé et semble très intrigué. Moi, de mon côté, c'est cette FEMME qui m'intrigue.

Devrais-je aller l'interroger?

(Narrateur Talitha)

Il y a beaucoup trop de monde ici! Beaucoup trop pour moi! Je risque de peter les plombs d'ici ce soir.
J'ouvre mon comm.link. pour en faire pars à Ultra Magnus. Il me répond qu'il ne peut rien faire et il me conseil de, au pire, allez me balader un peu.

Puis, mon regard se pose sur une fembot doré qui tient un étincelant de couleur gris très pâle. Elle a une odeur différente que les autres Autobots... Une odeur semblable aux Dinobots et a Yed... Serait-il possible que... Non. Ça ne se peut pas.

Elle m'onserve. Je vais aller à sa rencontre! C'est pas du tout mon habitude, mais tempi!

Mon instinct m'y pousse!

(Narrateur: Nightroad)

La femme bleue s'approche de moi...

«Bonjour», lâchais-je faiblement en serrant mon étincelant, une fois qu'elle se tient devant moi. Elle me regarde sévèrement... me dévisage du casque aux pedes.

Qu'est-ce qu'elle veut?

Prowl arrive a mes côtés et demande à la fembot : «Vous avez besoin de quelque chose?» La bot bleu dévie ses optiques sur mon Sparkmate. On dirait qu'elle va le tuer, lorsqu'elle lâche bêtement :«Ne me vouvoie pas!» Juste pour ça qu'elle l'a regardé avec un regard meurtrié?

C'est au tour de Ultra Magnus de venir vers nous. «Que ce passe-t-il soldat?» nous demande ce dernier. Ce Ultra Magnus est imposant, plus de ce que je croyais, lorsque j'ai entendu parler de lui.

Moi, j'ai l'impression d'être à deux chiffres d'une crise. Elle me fait angoisser! Prowl dépose en servos sur mon épaule. Ce qui me fait légèrement sursauter. «Toi, ça ne va pas! Nightroad, pourquoi tu es si nerveuse?» me questionne-t-il, malgré qu'il sait que c'est à cause de la femme. «C'est bon, Prowl...» commençais-je.

Puis, la bot étrange, sûrement en entendant le commentaire de Prowl, me dit soudainement: «Je me nomme Talitha... Je suis désolée de vous avoir rendu nerveuse.» L'ouverture de ce dialogue m'empêchera d'avoir à répondre à la question du commandant Ultra Magnus.

Elle a une aura différente des autres bots. Ça fait longtemps que je n'ai pas senti ce genre d'aura... ou puissance et autorité. Je fronce les crêtes optiques. Mon instinct de Predacons m'incite à lui sauter à la gorge, mais le sentiment qu'elle me fait éprouver m'en coupe la force.

Ultra Magnus ne quitte pas Talitha du regard, observant tout ses fait et gestes. Tout comme Prowl qui m'étudie tout autant dans mes actions. Ils ont peur que je la bouffe? Ou le contraire? Ça m'étonnerait cette version!

-Vous êtes Talitha, commandante des Dinobots, c'est ca? demande Prowl.
-Oui, répond la femme.
-C'est un honneur de rencontrer une guerrière de votre niveau, dit mon Sparkmate.
-Si vous le dites Prowl! Ultra Magnus, tu peux nous laisser? Tu dois avoir autre chose à faire... comme allez aider Optimus... débute Talitha.
-Non... Je... ah! D'accord j'ai compris, lâche finalement le colosse bicolore et il s'éloigne.

J'échappe un petit grognement intrigué. La grande bot bleu ce retourne, à nouveau, vers moi, et ce, vivement. Je glousse un petit feulement de stupeur. «Tu n'es pas très hostile... Tu es même plutôt timide», remarque Talitna à voix haute. La fembot fair vibrer ses processeurs échos.

Elle connaît le langage Predacons?

(Narrateur Talitha)

Elle a des agissements de Predacons... Predacons soumise par contre. Elle gronde et feule comme je sais le faire. Ce pourrait-il qu'elle soit une semi? Comme moi...

«Puis-je vous poser une question?» questionnais-je. La petite femme doré me répond timidement que oui. Je lui demande donc:«Serais-tu une Predacons?» Elle regarde Prowl, cherchant sûrement son soutient.

Elle fronce les crêtes optiques, déçus, n'ayant pas l'aide qu'elle voulait. «Oui... pourquoi?» glousse-t-elle intimidé. Je lui réplique que c'est pour rien que ce n'était que pour savoir. Puis, j'ajoute que je suis comme elle.

Nightroad ouvre grand ses optiques.

(Narrateur : Nightroad)

Impossible!

Non... Très possible! Elle gronde et tout... Et le sentiment qu'elle me crée? Crainte et respect.
Alors je ne suis pas la seule à être une Autobots et à la fois une Predacons!

-Serais-tu une Alpha? questionnais-je sur un ton intrigué et l'étant tout autant.
-Oui... Alpha des Dinobots. Malgré que nous ne soyons pas de la même espèce, répond-elle calmement.

Mon instinct Predacons prend le dessus, car j'incline la tête en signe de soumission et la relève seulement lorsque Talitha m'en donne la permission.
C'est une Alpha et je ne veux pas chercher de noise, car si un beast est Alpha, ce n'est pas pour rien: stratège et combattant hors norme! En plus, je ne suis pas une femme qui aime chercher les ennuies et tenir tête à un autre... À moins qu'on menace mes amis et famille...

«J'ai besoin de me dégourdir les ailes... que dirais-tu de venir faire de-même avec Yed et moi?» me questionne la fembot bleu.

Sautillant presque sur place... Oui, ça fait longtemps! J'agis vraiment en imbécile... Mon Alpha me le propose!

Mon instinct de Predacons a vraiment pris le dessus. Je déteste! Va falloir que je réaprenne à me contrôler!

Mais... L'étincelant! Je ne veux pas le laisser seul! Je veux le garder avec moi! Mais voler ça ne sera pas une bonne idée... «Prowl... Tu voudrais t'occuper de WhiteSky?» questionnais-je honteusement. Il me répond qu'il n'y a aucun problème que je peux bien m'amuser parfois!

Prowl prend le Sparkling dans ses bras. Il assoit le petit WhiteSky sur son bras droit et de l'autre me sert contre lui avec un baisé sur la barre.

Mon Spark pulse.

Juste avant que je rompe l'étreinte, étant énervé par ma futur escapade dont le dernier vole seulement pour le plaisir date, il me glisse à l'audio: «Fait attention à toi et prudence! Ne laisse pas tes instincts trop te guider.»

Je le regarde droit dans les optiques et réplique qu'il n'a pas en s'en faire.

(Narration Omnisciente)

Le Predacons couleur nuit se tient sous sa forme bestiale à l'entré accompagné de Swoop qui a décidé de se joindre à la viré. Talitha marche calmement vers la sortie. Nightroad la suit de proche enthousiaste à prendre son envole. La fembot doré aime voler, mais à l'impression d'être une vrai bête, ce qu'elle n'aime pas, lorsqu'elle étire ses ailes et qu'elle bat de ces dernières.

«Nigthroad, n'oublie pas que tu n'es pas initialement une bête! Alors, tu n'as pas à subir d'influence de ma part!» lâche Talitha en gardant la tête droite et regardant devant elle. La grande bot bleu ajoute aussi:«J'aimerais que tu me raconte quand et comment tu es devenu Predacons... Si tu veux! Je te raconterai aussi mon histoire du "quand et comment".»

Les pedes dehors la bot bleu se transforme et décolle aussitôt. Nightroad l'émite rapidement. Les deux autres s'envole à leur tour.


Dernière édition par Talitha le Lun 29 Juin 2015 - 11:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Dim 3 Mai 2015 - 11:47

[Fanfic] je ne suis pas ordinaire! - p4

Plusieurs semaines ont passé, je me suis remis de la mort de ma famille, je suis amis avec plusieurs autobots qui m'apprécient tous, sauf Croshair. Puis, mon meilleur ami restera toujours mon gardien, il est attentif à ce que je lui dis. Il garde toujours un œil sur moi. On dirait qu'il est jaloux des autres lorsque je leur parle.

Aussi, l'armée à décider qu'il me logerait dans cette même petite chambre qui m'a accueilli le première journée et il m'ont envoyé dans une nouvelle école pour que je termine mes études général.

Là-bas y'a un mec très sympa avec moi, jusqu'à maintenant. Il m'a même appris la mécanique, depuis son enfance il a le nez là-dedans. Ça va m'être utile! Tellement sympa qu'il m'a demandé de sortir avec lui ce que je n'ai pas refusé! Mais ça, je ne l'ai dit à personne, sauf des amis d'école. Naos n'est pas au courant... je crois qu'il me peterai les plombs, après tout ce que je lui ai raconté.

En ce moment, je sors de l'école c'est la fin de la journée. Je vais rejoindre Naos, lorsque mon petit copain arrive. Merde. «Aie, Zoé, tu fais quoi ce soir ça te dirait d'aller faire un tour? Tu n'as qu'à laisser ton auto là et tu viendras la chercher plus tard», commence-t-il.

Qu'est-ce que je fais? Si je laisse Naos ici, il me petera les plombs! Si je dis nom à Jordan, c'est chiant pour lui et pour moi. «On ne peut pas prendre ma voiture s'il te plaît?» demandais-je. Il dit pourquoi pas et me question s'il peut conduire. Je lui répond qu'il n'y a pas de problème.

J'embarque avant lui côté passagé. J'entend Naos qui dit: «T'es pas sérieuse? Tu vas laisser un taré me conduire?! T'as un chum? Tu me conduis quasiment jamais toi! Pourquoi tu laisserai...» Il se tait dès que mon copain touche la poignée de la porte.

Mon petit ami s'assoit et tente de partir le moteur, mais ce dernier se "noie".  Il réessaie, mais ça ne fonctionne pas. «Tu démarre!» ordonnais-je. Jordan me regarde et dit :

-C'est ça que j'essaie...
-Pardon... Je ne voulais pas dire ça à toi mais à... La voiture.
-La voiture?
-Oui... J'ai gardé ma mauvaise habitude d'exiger une chose, même si elle ne peut être accomplie... C'est gamin, mais c'est moi.
-Ok... Je vais aller voir sous le capot...
-Non, réessaie, s'il te plaît.

Il soupire et tente à nouveau de démarrer l'automobile qui se met aussitôt en fonction. Il m'observe, puis secoue la tête en mettant le levier de vitesse à drive et en appuyant sur l'accélérateur. On commence à rouler. Lorsque je demande où est-ce qu'on va il me dit que je verrai, on roule ici et là dans la ville jusqu'au soir. J'aime les balades en auto, mais là, il y a un but que je ne sais pas... Ce qui m'angoisse. Soudain, il fait arreter la voiture devant une maison où se déroule un party. «T'es pas sérieux? Je hais les party!» déclarais-je. Il me demande si j'ai déjà participé à l'une de ces fêtes. Je rétorque que nom, puisque c'est les cretins qui vont là.

Puis, il tente de m'embrasser. Je le repousse aussitôt. «Allez, viens! Puis, ça fait quelque mois qu'on est ensemble, on pourrait s'embrasser!» lâche-t-il. Je déclare que non que ce n'est pas utile. Et une querelle verbale s'engage.

Il sort de la voiture en claquant la porte et disant que c'est fini dans ce cas entre nous. «Je m'en fous! Surtout si tu es un crétin comme eux... Un autre être humain qui ne me comprend pas, en faite!» dis-je pendant que Naos fait roulée son moteur à fond tout en faisant crisser ses pneus et reprenant la route.

Moi, je me cale dans mon siège en croisant les bras. «Pfff! Toute pareil les humains! Tous chiant! Moi, n'étant pas mieux», lâchais-je. «Mais, pas vraiment... Toi, tu es toi. C'est ton caractère. Tu n'as jamais apprécié les humains jusqu'à maintenant. Pourquoi avoir choisis un... Sparkmate potentiel?» commence Naos. «De quoi un Sparkmate potentiel?» questionnais-je. Le transformers hésite, cherche ses mots et explique: «Petit copain, pardon... Je m'ai trompé de mot... Sparkmate c'est le nom qu'on donne au bot qui son partenaire... En couple.» J'hoche la tête et répond, à sa question posée quelques secondes plus tôt, que je croyais ce gars plus sympa que les autres et qu'il n'avait pas été désagréable jusqu'à maintenant. J'ajoute:

-Mais il devait faire ça que pour avoir une chose...
-Oublie le! Tu nous a au moins, tu m'as!
-Je sais Naos! Tu es bien l'un des seul gars qui a toujours été sympa... malgré que je devrais dire mech.
-Aie, que dirais-tu d'aller faire un peu de vitesse? demande Naos pour changer de sujet.
-Pourquoi pas! Ça fait longtemps qu'on n'a pas fait de petite virée!

***

L'école est fini, enfin! Collège en fin août! Croshair ne veut plus me tuer. Tout va pour le mieux! Même que je fais vraiment partie de la famille Transformers... En plus, laisser Jordan m'a pas tant que ça affecté, car j'ai fait le bon choix puisqu'il est un con!

Nous somme Samedi, c'est pourquoi je crie: «Naos! L'heure du lavage!» Il est sous sa forme vehicule, puis il rouspete que non et qu'il en a assez que je le lave. Je prend l'éponge sec entre mes mains, le serrant, et l'approche de mon visage, tentant d'avoir l'aire mignonne et je dis: «Allez! Tu ne peux pas dire non à une fille... Surtout que cette fille en question te le demande si gentilement...» Il soupire en grongnant. Ce qui me fait glousser. Puis, il vient s'aligner avec les autres.

J'entends plus loin Ratchet parler, de Naos, avec Optimus Prime: «Tout cas, avec cette petite, il ne saute pas un nettoyage. Il est plus propre que jamais!»

Je vais rejoindre mon gardien et commence le frottage. Je le questionne sur un événement s'il y a quelques mois:«Au fait, Naos, pourquoi la première fois que tu as vu mon Jordan, et le même soir qu'on s'est laissé, tu as fait à ta tête lorsqu'il a voulu démarrer?»

Il ne me répond pas. Ça prend quelques secondes avant qu'il lâche: «J'étais... ja... Je me souvenais de ce que tu disais sur les humains qui t'entoure, alors je me suis dit qu'il ne devait pas être mieux!» J'aquisce et je recommence à frotter la crasse.

Je frotte et frotte et frotte. Je passe partout des portière gauche à celles de droites, des vitres à la valise, des roues au capot. Sa carrosserie est plus chaude qu'à l'habitude, il frissonne au moindre de mes mouvements, il ne dit plus un mot et son moteur ronronne doucement.

Ce qui me fais lâcher:«Voyons! As-tu attraper un virus, toi?» Il ne me répond pas. Quel est-ce qu'il lui prend? «Je devrais peut-être aller voir Ratchet», réplique-t-il finalement. J'approuve sa réponse. Puis, il ajoute que ça doit être parce que je le lave trop.

Pendant qu'il va voir Ratchet, moi, je me décide d'aller nettoyer un autre bot. Lorsque j'ai fini, je décide d'aller à l'intérieur voir ce qu'il en est de Naos, puisqu'il n'est pas revenu.

Je met les pieds dans l'infirmerie des Autobots et j'entend une fin de phrase dite par Ratchet: «...potentiel... Ça serait étrange mais pas impossible, puisque nous possédons leur holoforme ce qui crée un lien; et qu'eux et nous éprouvons des...» Le médecin s'arrête de parler et me regarde. Il vient de voir que j'étais là. Mais de quoi ils parlent, ce Doc et mon ami? Je leur demande. Le bot jaune me répond que Naos a un bugg informatique.

-C'est pas trop grave un... bugg? questionnais-je.
-Non, juste ennuyeux et incommodant, rétorque le médecin.
-Tant mieux dans ce cas! concluais-je. Alors Naos, on fait quoi de notre journee?
-Hum, aujourd'hui je ne peux pas... Je...
-Tu, quoi? coupais-je sachant qu'il ne cherche jamais ses mots.
-On est pas des joujoux, alors laisse-le tranquille, puis Optimus l'envoie en mission!

J'ouvre la bouche, la referme, fronce les sourcils. Déçus! Voilà mon émotion! Moi qui croyais avoir une journée comme les autres et aller rire avec lui!

«Dans ce cas à ce soir! Je ne voudrais pas te retarder avec ta mission et t'utiliser comme jouet!» lâchais-je fâchée. Il me réplique d'attendre, mais je suis déjà en marche pour me trouver autre chose à faire. Naos est en colère contre Ratchet, je l'entend, il lui dit qu'il n'ai pas mon joujou qu'on rit ensemble et qu'il aurait pu être moins méchant.

***

Je marche en ville jusqu'à un arrêt de bus. Une fois que le transport en commun arrive. J'y grimpe. Ce n'est vraiment pas comme rouler avec Naos... C'est beaucoup moins passionnent.

Je marche en ville jusqu'à un arrêt de bus. Une fois que le transport en commun arrive. J'y grimpe. Ce n'est vraiment pas comme rouler avec Naos... C'est beaucoup moins passionnent. Un homme s'approche de moi en me tendant un objet: «Prennez-le mademoiselle. Mais en parlez a personne même pas a vos amis de l'espace. Il vous sera utile... utilisez-le quand vous croirez qu'il vous aidera... Et ce vous seulement, car j'ai trahie les miens pour libérez l'un de vous qui est toi...»

Le bus s'arrête et l'homme débarque rapidement et nous repartons. Je regarde l'objet dans ma mains intrigué. Ça peut être quoi? Je poursuit mon observation lorsque je remarque que ça ressemble à un fragment de l'all spark. Pourquoi l'homme m'a donné ça? Comment savait-il que je connais les transformers? Et de quoi parlait-il? Il doit être un brin fou.

Je décide de coupé court mon expédition en ville.

***

De retour à la base, je vois Ratchet se concentré sur un robot bleu-gris qui est allongé sur un lit de... Transformers. Le docteur lui procure les soins. De mon point de vue ça fait pitier de voir le robot dans cet état... ça en est douloureux.

Je vois Naos plus loin qui observe le transformers. Je vais le rejoindre en courant et en criant son nom. Il lâche:«Aie! Salut! désolé pour tout a l'heure... et sur ce que Ratchet à dit.» Je lui répond que ce n'est pas grave et le questionne sur ce qu'il se passe. Il m'explique:«On a trouvé cette fembot dans un laboratoire humain et on l'a ramener ici. Elle est en vie, dans un sale état... Son Spark est faible et elle est comme en stase... Ratchet trouve ça étrange, car peut importe ce qu'il fait, elle ne se réveille pas.»

Mon ami dépose à nouveau son regard sur la femme robot et je lui dis:«Tu ne t'inquiéterais pas pour elle par hasard? Quelqu'un que tu ne connais pas... Vue le visage que tu fais.» Il me regard en haussant un de ses sourcils métalliques avant de me répondre qu'il a quelque chose qui attracte son Spark. «Bah, t'a que coup de foudre pour une nana que tu ne connais pas», lâchais-je. Il me regarde sévèrement. Je hausse les épaule en lâchant un quoi. Mon ami soupire.

-T'as raison Zoé... Ça te dirais de m'accompagner pour une viré? Me changer les idées...
-Bien-sûr!

Il se transforme, je grimpe et il met les gaz. Nous roulons, puis soudainement des robots apparaissent devant nous. Les Decepticons!

Naos tente de contacter la base. Rien. Les Decepticons brouillent leur signal.
Nous ne pouvons fuire, l'ennemi nous entoure.

Galvatron fait partie de notre groupe assaillants. Les adversaires se mettent à tirer. Naos mute et commence à son tour à faire feu.

Sept Cons contre un Bot, ce n'est pas aquivalent! On va se faire tuer!

Je suis debout à regarder le combat. Je veux y prendre part! Je ne veux le laisser se faire tuer sans l'aider! C'est mon ami!

Une émotion me tenaille le cœur. J'ai l'impression qu'un autre corps, que le miens, bouge. Qui se redresse, qui se met à courir.

Soudain, je vois apparaître l'Autobots qui était aux soins de Ratchet, puis les autres Autobots qui ne sont pas loin derrière.

Il lutte et lorsque la bataille semblé fini, la fembot s'écroule. Personne ne semble s'en rendre compte, sauf moi. Je m'approche d'elle. Je sens l'éclat du cube dégager son énergie. Je l'avais totalement oublié ce petit truc. Je sors le fragment de ma poche, le poing fermé et tend le bras devant moi puis ouvre ma main. Le petit morceau vole directement vers la bots.

Tout devient noir.



À suivre...
Dites-moi ce que vous en pensez. J'ai besoin de plusieurs avis. L'histoire est-elle intéressante ou non? Dois-je continuer d'écrire cette fic, ou non? Quel sont vos avis/critiques? Quel sont les améliorations à apporter (autre que l'orthographe)?

Merci beaucoup.


Dernière édition par Talitha le Lun 18 Mai 2015 - 15:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Lun 4 Mai 2015 - 21:27

[Fanfic] Transformers: l'éternel combat - p2

Chapitre 2
Petit Sparkling grandit


{40 cycles plus tard}
(Narration omnisciente)


Les Decepticons n'ont pas attaqué. Ils se sont calmés, mais c'est seulement pour préparer un gros plan d'attaque.

Du côté Autobots aussi c'est calme, mais, eux, en profite pour vivre.

Les Dinobots ne foutent pas trop la pagaille, ayant un bon espace pour la bagarre et ayant une bonne superviseure et son Opiluk adoptif qui n'hésite pas à flanquer une voler, au besoin; ce qui met Grimlock, ah chaque fois, en colère noir; et, qu'à chaque fois, Talitha remet les deux bot, Yed, son Opiluk, et Grimlock à leur place.
Jazz, Bumblebee, les jumeaux jets n'ont toujours rien trouvé de mieux que de courser, écœurer tout le monde. Bulkhead tente de les suivre, mais n'a pas la même rapidité que les autres.  
Elita-one et Chromia sont toujours en train de bavasser ou avec leur Sparkmate. Si Hironhide n'est pas avec sa petite femme, il fait le recalibrage des armes.
Optimus, lui, s'occupe des missions de reconnaissance; il demande souvent un coup de main à la bande d'énervé pour que ces jeunes ce rendent un peu utile.
Prowl de son côté tente de se concentrer sur les signaux énergétiques, entre deux méditation, une viré avec sa Nigthroad et jouer avec leur petit Sparkling. Quant à Ultra Magnus, il va à la recherche d'energeon, la majorité du temps accompagné par Talitha qui délaisse la surveillance de son équipe de beast.  
Puis, Nigthroad s'occupe que de WhiteSky. Depuis sa première sortie avec Talitha, elle n'a pas refait de viré. Nigthroad est une vrai bonne Daniluk. Prowl, lui, fait ce qu'il peut pour être un bon Opi. mais manque un peu de temps. Même si parfois, il réussi à jouer avec.

(Narratrice Nigthroad)

J'ouvre subitement mes optiques, réveillée par des cris: «Dani, Daniluk! Regarde! OPIIIII, too aussi!» WhiteSky grimpe sur notre couchette, sautillant. J'entend Prowl souffler, de façon très sonore, par ses évents. «Que ce passe-t-il? Tu as fait ta première transformation?» questionnais-je, en m'assoyant, sachant que White à hâte, voir impatient de se muter pour la première fois.

Je le vois se mettre à bouder. J'ai gaffé. Il ne s'est pas encore transformé. C'est quoi alors?

«WhiteSky, combien de fois je t'ai dit de ne pas arrivé paniqué ou en catastrophe?» lâche Prowl. J'ouvre mon comm.link pour communiqué discrètement à Sky: Il a raison... une fois ça va être une urgence et on ne bougera pas... Mais dis-moi donc ce qui te rend aussi joyeux et énervé!

Je ferme le comm.link. Ma dernière phrase, je l'ai dite sur la même tonalité enthousiaste que mon petit Sparkling.

«Un, regarde, Daniluk! Je commence à coloré!» dit-il en levant un pede et en le pointant. Puis, il montre sa genouillère, ensuite une épaulette et son casque. Je lui souris joyeuse de voir ces changements. Ça fait quelques cycles qu'ont commence à le voir se teinté, mais mon petit étincelant, c'est ce matin qui le remarque. Il est vraiment trop chou. «Mais, cette couleur, ça veut dire que je vais être noir? Puisque c'est noir qui apparaît?» demande-t-il. Prowl répond que oui. «Je vais être noir comme toi Opi! YEAH!» cri-t-il.

Prowl s'est décidé d'arrêter de faire la tête? Tant mieux!

Mon Sparkmate et moi nous regardons quelques secondes, nous pensons à la même chose, sans permettre à Sky de savoir: il n'est pas de nous... Mais au moins il y a une petit ressemble, dans les couleurs.

Puis, WhiteSky enchaîne:«Et je suis capable de faire des tours bizarre! Regardez!» Il se concentre et fait apparaître devant lui un hologramme... Un double de lui. Puis, le fait disparaître et se concentre à nouveau. Il change totalement de couleur. Il devient rouge.

Euh, quoi?

Je dois faire un visage étrange, car White se met à rigoler en me pointant du doigt. Puis, sa carrosserie rouge disparaît. «Dani! C'était juste au tour que je suis capable de faire avec mon truc!» déclare-t-il. «Alors, ton pouvoir à toi, est de faire des hologramme!» explique Prowl. WhiteSky sourit en nous montrant ses dentas.

Il est vraiment mignon!

«Comment on fait pour se transformer?» nous questionne mon petit Sparkling. «Tu seras au moment venu!» répondis-je. Il se met à nouveau à me bouder et s'assoit sur mes genouillère. Je le sers dans mes bras et, après quelques seconde, le dépose au sol, et me lève à mon tour.

-Ça te dirais de voler? questionnais-je.
-OUI, OUI et OUI! hurle-t-il.
-Mais tu dois écouté mes consignes! C'est clair? Car si tu désobéit, on revient et tu ne pourras plus jamais voler!
-D'accord Daniluk, repond-il.

Lorsqu'il prend ce ton, ça veut dire qu'il va respecter. Prowl me demande alors si c'est une bonne idée. Je lui rétorque qu'il n'a qu'à venir avec nous!

Ce qu'il n'hésite pas à faire. Nous partons aussitôt et dès que j'ai les pedes dehors, je donne mes règlement à White, je me transforme en bête et Prowl grimpe sur mon dos avec l'étincelant dans les bras.

***

Nous revenons. La balade s'est bien passé, sans encombre. À notre retour, et dès que je me suis transformé, White se met à courir dans tout les sens battant des bras pour m'iimiter comme lorsque je volais. «Daniluk! Je vais pouvoir voler? Puis me transformer en géant animech, comme toi ou les autres que tu veux pas et que la bot bleu ne veut pas que j'approche?»

Je lui répond qu'il ne pourra pas, que c'est que moi qui peut. Ses optiques deviennent humide. «Je veux voler comme toi! Et faire peur, comme les autres géants animechs!» lâche-t-il. «Tu sais? C'est mieux de ne pas être comme moi, crois-moi WhiteSky.» Il continue à répliquer. Que dois-je dire?

Il part en courant et disparaît. Non, il va rester caché avec son hologramme! Pas vrai. Je fais par de la crainte à Prowl. Il me répond de ne pas m'en faire et qu'il va revenir, qu'il ne restera pas caché longtemps.

Les heures passent sans qu'on le revoit. Prowl commence à s'inquiéter maintenant et nous commençons à le chercher. Je vais voir Talitha, au cas que elle l'ai vu. «Oui, plus tôt... Il demandait comment on ferait pour se transformer en Predacons....» Je la coupe en lui demandant ce qu'elle lui a dit. Elle me répond:«Qu'il ne pouvait pas, car il n'est pas un Predacons ou Dinobots ou insecticons.» Je lâche que je ne le retrouveras pas.

-Quoi, tu l'a perdu? s'étonne l'Alpha.
 - Il a disparut! Son pouvoir est de faire des hologrammes... Il peut être sous nos yeux et on ne le voit pas.
-As-tu pensé à utiliser ton odorat de bête? me questionne-t-elle.
-Non... j'en ai pas envie...
-Tu n'auras pas le choix! C'est toi qui a son odeur énergétique d'encré dans tes circuits! Tu utilise bien ta forme de bête pour te distraire, alors pourquoi pas pour trouver TON Sparkling?

Je gronde légèrement... elle a raison, mais je ne suis pas d'accord d'utiliser une deuxième fois ma partie Predacons aujourd'hui.
Puis, mon étincelant arrive en courant avec un Dinobots à ses trousses. C'est Snarl sous sa forme de tricératops. «DANILUK!» cri mon petit WhiteSky. Il arrive et s'accroche à ma jambe. Je le repousse doucement et me transforme en Predacons, faisant front à Snarl. Mon petit est entre mes pattes, grelotant de peur. Je feule ouvrant mes ailes.

(Narration Talitha)

Je sens l'agressivité monter, elle est palpable. Je décide donc de m'interposer avant que sa dégénère, connaissant très bien le caractère surprotecteur des créateurs... Surtout lorsque leur jeune son en danger.

J'ordonne a Snarl de rejoindre les autres et de laisser le gamin tranquille. Il obéit immédiatement. Une chance!

-Nightroad, c'est bon, calme toi! ordonnais-je.
-Toi, mon petitSpark tu devras t'expliquer! Pourquoi tu as fait ça quand je te l'interdit? lâche Nigthroad en mutant.
-Dani... je voulais voir comment il etait... Puisque, toi, tu es gentille avec moi... commence le jeune étincelant.
-Tu leur as dit quoi pour qu'ils veulent te massacrer? questionnais-je.
-J'ai dit que ils sont ne sont pas des geni... poursuit WhiteSky.
- Pourquoi tu as dit ça White? s'exclame Nigthroad
-C'est gentil, non? demande-t-il naïvement. Il faut dire comment?
-Pas du tout! Si tu trouve quelqu'un de aimable, genial... cool... Tu leur dis, sans mettre "ne" et "pas"! prend le temps d'expliquer Nigthroad.
-Oups... J'ai gaffé

Être à la place de Nigthroad, j'aurais paniqué et peté les plombs... elle a de la patience. Je ne serai pas faite pour être une créatrice un de ses jours. Malgré que Ultra Magnus veux des Sparkling.

«Je vais aller demander pardon pour WhiteSky et expliquer la situation... Qu'il a utilisé les mauvais terme», déclarais-je. Nigthroad me remercie et moi je vais vers l'extérieur. J'explique tout aux Dinobots et a Yed. Mon Opi. me répond que c'était étrange, venant de ce petit et qu'il était joyeux lorsqu'il l'a dit, alors ça ne collait pas.

J'hoche la tête.

(Narration WhiteSky)

-Dani, j'ai eu vraiment peur!
-C'est normal... Allez, on va aller faire une recharge, tu es dû, dit-elle en me prenant dans ses bras.

Je me colle contre son châssis et passe mes bras autour de son cou. Lorsqu'on arrive dans ma chambre et devant de ma couchette, elle m'y dépose. Je m'allonge et ma créatrice me dépose un baisé sur la bar me souhaitant bonne recharge. Elle s'apprête à partir et se retourne subitement en disant: «White, laisse les Dinobots tranquille, oublie les. Il n'aura pas toujours quelqu'un pour te sauvé ton pare-chocs arrière. Je ne veux pas que tu sois blessé doux-spark.»

J'hoche la tête en accord avec elle. Puis, Daniluk prend la route vers la sortie de ma chambre. Juste avant qu'elle tourne à la sortie je dis:«Demain, je saurai me transformé!» Elle rit légèrement. Pourquoi?

Elle me dit en appuyant sa tête contre le cadrage de l'entré, qu'elle a hâte de voir. Puis, elle part pour vrai cette fois en me resouhaitant une bonne recharge.

(Narratrice Nigthroad)

Pauvre lui... Il tient vraiment à se transformer. J'espère que pour le voir sourire encore autant que ce matin que ce sera bientôt!



À suivre...
Vos avis son d'une très grande importance! Merci beaucoup Smile
J'en ai vraiment besoin... Svp. Je veux juste savoir si mes fics sont intéressante ou non. Au fond un commentaire :/
Dois-je continuer sur l'idée de la fusion de mes fic?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mer 20 Mai 2015 - 16:20

[Fanfic] Transformers: l'éternel combat - p3

Chapitre 3
Ça va mal!


{Après la recharge de WhiteSky}

«Dani! Dani! DaniLuk! Je veux y aller encore dans les airs!» s'exclame mon étincelant. Je lui rétorque que ce n'est pas le moment, étant occupé.

En se moment je m'occupe des radars à la place de Prowl. Optimus avait besoin de lui, son meilleur tacticien, sur le terrain, en mission de reconnaissance. Puis, il y a quelques instant, Prowl a demandé une aide de beast pour retracer une empreinte énergétique. Talitha y est allé, mais elle voulait envoyer Yed. Le véritable Predacons ne voulait rien savoir d'aider les stupides bots normaux. La combattante bleu lui a rouspeté et rappelé qu'elle en faisait partie des "stupides normaux".

Mon Sparkling recommence à crier Daniluk. Je fais la sourde oreille. Il devra apprendre à être patient un peu! Puis, puisque je ne l'écoute pas, il me donne un coup de pede frustré. «WhiteSky! Depuis quand on fait ça?» demandais-je. Il me ne répond pas. Je me répète. «Va dans tes quartiers! Et tu ne sors pas et ne joue pas avant nouvel ordre!» déclarais-je. «Je serai sortie et tu t'en apercevras pas!» rouspète-t-il. J'ajoute: «Et moi je le saurai et tu seras encore plus puni!»

Les radars s'allument et commencent à émettre des sons après la fin de ma phrase. «Que ce passe-t-il?» m'inquiétais-je, surtout en ressentant une crainte dans le lien avec Prowl. Ultra Magnus arrive dans la base à ce moment. «Nigthroad, sais-tu ce qu'il ce passe?» demande-t-il inquiet. Je réplique que j'en ai aucune idée.

-Talitna ne répond pas par le comm-link. Mais je ressens de la tension...
-À peu près la même chose avec Prowl... Que devrions-nous faire, monsieur?
-Il faudrait y aller... en convaincant les Dinobots de suivre.

Je pourrais tenter de les convaincre, mais je ne suis pas sûr de pouvoir y arriver... Et qui s'occuperait de WhiteSky, si je doit sortir?

Elita-One arrive et demande s'il se passe quelque chose avec Optimus, car il est nerveux...
Elle le ressent par son lien... «Elita... Je peux te demandé un service?» questionnais-je timidement. Elle me répond que oui. «Pourrais-tu t'occuper de WhiteSky? Je vais partir en mission. Les autres ont besoins d'un coup de chiffre et ne peuvent nous le dire, car les communication sont brouillées.» La Sparkmate d'Optimus dit qu'elle veut bien surveillé WhiteSky, mais qu'elle voudrait aider. Je la supplie et elle fini par céder. Parfait! Chromia rejoint Elita-One. Pourquoi elles sont restée ici? Leur Sparkamte est trop protecteur? Sûrement ça!

Je cours vers les Dinobots et Ultra Magnus me suit en marchant lentement. Il me rejoint lorsque j'ai ouvert la conversation avec les Beasts. Ils refusent tous, car je n'ai pas à leur donner des ordres. Je gronde que Talitha est en danger. Le seul qui semble s'en soucier, c'est Yed, mais il me bouge pas plus de ce qu'il faut. Il semble regarder les événements à venir, ne voulant comme pas les manquer.

Grimlock vient me faire front sous sa forme bestiale.  Il fait mine de vouloir me mordre. Ce qui me fait gronder. Il ne faut jamais me mettre en colère! S'il continue à être agressif, je vais le devenir aussi!

Le leader Dinobots rugit. Quelques gouttes d'energeon s'échappe de sa gueule et m'atterrisse sur les plaques. Je me transforme en beast aussitôt et feule en me dressant de toute ma hauteur. J'entre ouvre ma gueul, feule, encore, et lâche un rugissement à mon tour.

Je ne sais pas ce que j'ai fait de ma timidité, mais elle n'est plus. Puis, ce grogmement, je ne l'ai jamais entendu.

Grimlock se rabat sur lui, la tête basse. Je rapproche ma gueule de son plastron. À quelques millimètre de se dernier, je fais claquer mes Dentas ensembles. Dans la langues que seul les bêtes comprennent, il me dit: «Quels sont vos ordres Alpha?»

J'ai gagné! Je vais avoir l'aide que j'ai besoin!

Toujours dans la langue des Predacons je lui répond: «Allez sauver tout les Autobots des griffes Decepticons! Y compris Talitha, votre véritable Alpha!»

La troupes de beasts se met à gronder, à être remplie d'une énergie...au l'envie de se battre. Celle qui est la mienne!

Mes émotions principales se déversent dans chacun des autres créatures de fer. Voilà ce qu'est un Alpha et comment il propage ses intentions à sa meute, troupeaux, nichés, etc. Il envoie une onde émotionnel au Spark de ses soumis. Le contraire n'affecte pas le jugement du leader.

Tous ceux qui le peuvent prennent leur envol. Les bots terrestres débrouillent en suivant les volants, sans les perdre du regard.

Ultra Magnus est grimpé sur mon dos... C'est à mon tour d'étirer mes ailes et de décoller.  Je les bat vivement du haut vers le bas pour soulever ma masse. En quelques coup de mes membres, je ne touche plus le sol et je rejoint le ciel à la tête des Dinobots et aux côtés de Yed.

Cinq volatiles, sans me compter, une dizaine de terrestre et Ultra Magnus sur mon dos. En espérant que ce sera parfait comme renfort!

(Plus aucun dialogue ce fait dans le language ordinaire pour le moment, seulement celui des beasts)

-Je ne pensais pas que tu aurais eu le courage d'affronter Grimlock pour l'obliger à venir en aide aux autres, me dit Yed en s'ébrouent. Je te remercie... pour ma petite Talitha. Au nom de tout les vrai Predacons!

-Pas de quoi... Vous êtes un vrai, si je comprend bien? gloussais-je.
-Bien-sûr! rugit-il.
-Ça paraît... Pas du tout le même caractère des Predacons Decepticons. Vous êtes plus réfléchie, mais en ne délaissant pas votre côté bestiale! Juste au premier coup d'œil, vous méritez le respect! l'honnorais-je.

C'est vrai ce que je dis! Il dégage quelque chose de totalement différent! Une légère ressemblance avec Talitha. Après tout, si j'ai bien compris, c'est sa petite.

-Ça ne vous fait pas devenir dingue de savoir Talitha en danger? gargoullais-je.
-Non! Pas du tout! C'est la meilleur combattante qui existe et qui existera! Tout ce qu'elle est fait de elle LA et UNIQUE meilleur guerrière de tout les temps! gronde-t-il. Personne ne pourras être comme elle...
-Que veux-tu dire? gloussais-je.
-Laisse tomber... Elle t'en parlera elle-même si elle en juge nécessaire... J'en ai trop dit, rétorque-t-il.

J'aquiesce, comprenant qu'il ne veux pas parler à place de Talitha.

Le temps est long... Trop long puisque nous devons venir en aide aux nôtres. Puis, soudainement, j'aperçois au loin des Cybertronniens en plein combat. J'accélère la cadence de mon vole.

(Narrateur omnscient)


Un Predacons doré arrive en piqué droit sur les combattants. En approche du sol, le bot qui le chevauchait saute au sol et rejoint les siens au combat. La créature doré lâche ses "flammes" et lorsqu'elle finit le déversement énergétique bleu, tout en évitant de touché les Autobots, elle agrippe un Decepticons au passage dans sa remonté. Puis, à une certaine hauteur, très élevé, elle le largue et le laisse aller s'écraser au sol.

Pendant que le corps chutait, la bête doré se laissait chuter par la gravité pour rejoindre le sol et refaire une attaque similaire.

De l'autre côté du tarrain, une Predacons bleu fait des ravages autour d'elle. Tous ce qui s'approche, la défie; Péris d'un simple geste.

Les Dinobots et Yed font aussi leur arrivé. Ils attrapent dans leurs gueules, Dentas, griffes, serres... Tout ce qui n'est pas de leur équipes. Ils n'oublient pas de mettre en pièce leurs adversaires. Ils font tout avec une precision, force et/ou rapidité mortel.

Les autres Autobots, en voyant les renforts arrivé se permettent un souffle de soulagement. Mais, ce n'est pas le temps de crier victoire, car le combat n'est pas finit!

Les jumeaux Jets font des attaques aériennes en duo. Ils arrivent en sens opposés, débute leurs tires, cessent les tires au moment où qu'ils se croisent et recommençant aussitôt les projections de missiles et balles.

Bulkhead fracasse.

Jazz distrait un Decepticons pendant que Bumblebee attaque sournoisement par derrière. Une balle en plein Spark de leur ennemi. Puis, le scénario recommence en inversant les rôles, pour que ces deux énervés puissent tuer quelques Decepticons à eu tout seul.

IronHide tire pour couvrir Prowl qui attaque, mais en utilisant un Hologramme de lui-même pour perturber les capteurs visuel de son duelliste.  Le grand autobot noir cesse de protéger Prowl pour prendre soin de sa vie, ayant un Decepticon qui arrive tout droit sur lui. Les pedes bien encré au sol, le dos bien droit, le bras perpendiculaire à son corp, le canon qui charge et puis «Bam!» Un tire directe à la tête du futur assaillant.

Prowl de son côté est en difficulté, ce que Nigthroad a ressenti par le lien et est venu à son secours. Elle est apparue derrière le Decepticons de toute sa hauteur et a fait un mouvement sec et précis, tel l'attaque du cobra. L'assaillant de Prowl se retrouve donc la tête séparé de son corps.

Optimus, de son côté, ne semble pas éprouvée quelconque problème. Ennemie par-dessus adversaire son abattu. Épée en plein Spark ou coup de feu, sectionnement de membre et achèvement, etc.

Après le coup de main à Prowl, Nigthroad reprend son envole pour recommencer ses attaques aériennes. Le nombre de Decepticons ne semble jamais réduire! Puis, ne s'attendant pas à être attauqué par derrière, un Predacons lui crache son feu. Le temps qu'elle se retourne pour tenter de le carboniser à son tour, le jet de flamme cesse et la masse de métal ennemi chute au sol accompané de deux Dinobots qui l'empêchent de voler.

La femPredacons reprend son trajet, mais se fait attrapé une aile. Un moment de distraction pour se concentrer sur une chose, est de trop! Cela aurait pu être évité!

Le sol n'était plus loin, par chance, se qui rend la chute moins importante. Les deux Predacons se battent tel des tigres. Nigthroad fait tout pour se dégagez: Coup de griffe pour atteindre son adversaire; tentative de prendre le coup ennemi entre ses Dentas, échec la mâchoires claque et morde le vide...
L'autre bête continue de lui massacrer davantage l'aile.

Puis, une créature ailé bleu arrive et abat l'assaillant de Nigthroad.

(Rappel, pour le moment les dialogue sont en language Predacons)

-Ça va? demande Talitha.
-Oui, répond Nigthroad.

Un son strident qui perse les audio se fait entendre. Les deux semi-predacons en secoue la tête comme pour chasser le bruit. La trame sonore cesse et Shockwave est non loin des deux femmes.

«Pas lui! Je vais le mettre en pièce!» rugit Talitha sans pourtant passer à l'action. La petite Predacons doré le remarque aussi. Le Cons en question dit que ses deux meilleur réussite et échec ce sont enfin rencontrer. Ce commentaire fait gronder les deux femelles de rages.

(Fin de la traduction de la language des Predacons)

Puis, le son strident revient. «Voilà un moyen que j'ai trouver pour vous soumettre, sujets de laboratoire!» dit Shockwave qui maintient l'objet d'où provient la trame aiguë. Les femmes sont figé par la douleur que leur cause l'appareil. Puis, le Decepticons violet ajoute: «Remarquez comment les autres êtres vivant des lieux en sons affecté!? Nullement! J'ai découvert que les semi-Predacons avait quelques défauts qui peuvent malgré tout leur servir... Vous avez l'odorat moins developer que les sujets de cuves et que les vrais Predacons; l'ouï surdéveloppée par rapport aux sujets de laboratoire et aux vrais Beasts; vous possédez aussi la vue des Cybertronniens ordinaire, ce qui est pas trop developer si nous comparons aux vrais Beasts; vous êtes beaucoup plus rapide que les Beasts et Bots; vous gardez une force normal sous votre forme de Bots, mais une fois muté en bête vous redevenez égale aux autres Predacons... Voilà quelques-une de mes découvertes! Maintenant, profitons-en pour vous immobiliser!» Shockwave modifie la résonnante de l'appareil afin que les deux Semi-Predacons en tombentaralysés au sol.

«Emportez-les! N'oubliez pas de leur administrer le sédatif avant d'éteindre la radio-fréquence! Ah! Et ne les blessez pas et ne vous amusez pas avec elle!» ordonne le Decepticons scientifique, avant de quitter les lieux, aux Predacons arrivant qui transporteront les deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: [Fanfic] Transformers; renaissance des cendres   Jeu 21 Mai 2015 - 19:21

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p1

Voilà... J'avais envie de faire une suite à la série et film Transformers Prime.

Lexique

Audio/auditif: oreille
Baisé magnétique: courant l'élctrique qui passe d'une barre à une autre, comme dans le film Wall-E.
Barre=front
Beast: animech, Dinobots, predacons et insecticons.
Châssis: poitrine/torse
Chiffre: doigt
Comm.link: message privé je ferai comme si c'était seulement les Sparkmate ou famille ou "best friend" qui pourrais utiliser le comm.link. L'installation est automatique.
Comm.ext: message global, que tout les bots peuvent utiliser, mais qui doit être regler et entré les codes de d'autres bots
Cycle/cycle stellaire: jour
Crête optique: sourcil
Daniluk: créatrice/mère
Denta: dent
Events: conduit pour l'air/narine
Niek: nez
Parchock arrière : postérieur/arrière-train
Pede: pied
Opiluk: père/créateur
Optiques/capteurs visuel: yeux
Plaque: joue
Plastron: visage
Processeur: cerveau
Servos: main
Révolution stellaire: une année. Le temps que prend une planète pour faire le tour de l'étoile de son sytème (exemple de système: le système Solaire)
Spark: cœur

(Plusieurs mots viennent de VendettaPrimus ce sont ceux soulignées - en passant, merci beaucoup- et certains sont seulement un petit rappel ou utiliser dans les films et ceux de ma création seront en couleur)


Voici le premier bout que j'ai écrit:

Chapitre 1

La première chose que je me souvienne d'avoir vue, c'est le liquide jaune possédant une odeur affreuse. Puis, un optique rouge comme le sang qui m'observe au travers d'une parois vitré.

Je me souviens aussi que j'étais très à l'étroit, jusqu'à ce que cette oeil disparaisse... dans les secondes qui on suivis, la parois à disparu. Comment? Aucune idée. Après la disparition du verre blindé, je me suis écroulée au sol.

J'ai tenté de me mettre sur mes pattes, mais j'en avais pas la force. Lorsqu'une voix grave m'avait dit d'y aller doucement.

Je feulais en soupirant. Je glissait une patte sous moi pour me lever. En très peu de temps je me suis trouver sur mes pedes en quelques mouvements.

Je regardais devant moi et un bot violet me regardait de son unique oeil. C'est lui qui me regardait par la vitre et qui m'avait parlé.

Puis, je me suis transformée en humanoïde. Une fois la transformation terminée, j'ai du prendre un petit temps pour retrouver mon équilibre. «Impressionnant... Un petit manque de stabilité, mais ça va s'arranger. Tu fais tout rapidement. Tu es vraiment impressionnante et ma première réussite de predacons femelles», avait déclaré le bot.

J'ai finalement réussi à trouver comment parler, alors je lui lâche: «Qui suis-je? Où sommes-nous? Qui es-tu?» Il me répond:«Je me nomme Shockwave et tu es dans l'un de mes nombreux laboratoires. Tu es la première Predacons femelle que j'ai créé. Il n'y avait plus de femelle depuis des siècles... car votre race s'est éteinte. Mais qui tu es réellement... Tu devras le déterminer toi même.»

Assez précis et complexe comme explication... Sauf deux choses: où exactement et qui suis-je! Mais, il avait raison, le qui suis-je, je devais le déterminer moi-même.

Je l'avais questionné: «Shocwave... Avez-vous des conseils à me donner? Et pourquoi m'avoir créé? Ai-je une mission à remplir?»

Le robot humanoïde violet m'avait semblé pensif pour par la suite me répondre:«Tu pourrais commencé par te trouver une désignation. Sinon, tu n'as aucune mission, car je crée désormais que pour le plaisir de voir la vie. Si tu veux vraiment des conseils de Predacons, rejoint les autres à ces coordonnées», m'avait-il dit en se mettant à taper quelque chose sur un clavier de sa main unique. Il fini par me poiter un lieu sur une carte de la planète en ajoutant :«Là tu les trouveras, mais fait attention, ils peuvent être agressif.»

Je l'avais regardé intrigué et en pensant "les?". Puis, je me suis mise en route vers "eux".

En ce moment, le sol défile sous moi. Il y a quelques instant j'ai décollé de mon laboratoire de conception. Je n'ai eu aucun problème de vole, pour mon baptême de l'air, je me suis trouvée assez bien. Après tout, je suis faite pour voler.

Le temps passe rapidement, tout comme la distance, d'où que je devais me rendre, est réduite très vite.

Une fois arrivé aux coordonnées que m'avait indiqué Shockwave, je mute en bipède. Je marche en ligne droite sans savoir où aller pour trouver ceux que Shockwave m'envoie voir.

Lorsque je capte une signature énergétique. Je sens deux autres odeurs différentes. C'est en approche et ils sont trois.

Je me tiens sur mes gardes. Lorsque trois êtres à l'allure de bêtes atterrissent sous mes yeux. Elles se mettent à gronder. Le plus grand des trois se prépare à cracher des flammes. Je degluttie en reculant d'un pas.

Je n'ai pas envie de me battre et je veux vivre. «Pitié...» glapis-je en fermant mes optiques. «Predaking... Tu ne devrais pas faire ça, à mon avis», dit un bot qui a pris la place d'un des reptilien cybertronnien. Je sens l'atmosphère vibrer autour de moi. Les autres se déplacent. Puis, un grogmenent, que je déduis, qui provient du grand Predacons et qui est destiné à celui qui a pris ma défense.

J'ouvre mes optiques et vois le plastron de la plus grande des bêtes. Ce Predacons, un des mien, m'observe de près, de trop proche. Je glousse: «S'il vous plait... Ne me tuez pas!»  Mon Spark pulse frénétiquement. Je veux vivre! Je ne veux pas me battre, pas contre les miens!

Il mute finalement en bipèdes.«Qui es-tu?» rugis-t-il. Une chance qu'un nom m'ai sauté à l'esprit pendant mon trajet. Je lui répond donc: «Soundtrack... et je suis la dernière création de Shockwave. Il m'a dit que j'aurais l'aide que j'avais besoin ici.»

Le grand predacons s'adoucie et me demande quel genre de création que je suis. Je lui répond que je suis une bête, comme eux. Il fronce les crêtes optiques, douteux. Je décide de lui prouver avant qu'il me le demande... Je me transforme donc.

Il relève la tête avec un sourire et l'efface aussitôt, en gardant toujours la tête haute. Puis, moi, je reprend ma forme humanoïde. Ensuite, il me fait une présentation en pointant les deux autres predacons, à tour de rôle :«Voici Skylynx et Darksteel...» et en se pointant il dit:«et moi je suis Predaking, le roi des Predacons.»


«Alors... Vous voudriez m'aider?» demandais-je. Malgré que j'ai déjà aborder la question subtilement. Le grand robot me répond, surpris : «En quoi? Mais à une condition! Que tu sois une de mes loyal sujet...»

Je secoue la tête n'étant pas sûre d'avoir compris et fronçant mes optiques. Il se répète. «Euh... Quoi? Non! Je n'ai pas à répondre des ordres de personne! Je suis libre!»

Predaking gronde et les autres glousses de craintes. Darksteel me dit que je ne devrais pas tenir tête à Pradaking. «Je ne suis pas venu ici pour être enchaîner par des liens hiérarchique... Et de la lois du plus fort!» argumentais-je.


Dernière édition par Talitha le Lun 29 Juin 2015 - 11:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Dim 24 Mai 2015 - 16:23

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p2

Chapitre 2

(Narrateur Shockwave, après le départ de Soundtrack)

Elle me semble si différente... Et sa forme de bête est la plus splendide et son caractère semble opposé à celui des trois autres. Aucun manque de respect, aimable, elle ne semble pas agressive...

Son apparence humanoïde est si... Si magnifique! C'est la femme la plus jolie que j'ai vue. Elle est pas de petite taille tel que Arcee, elle est beaucoup plus massive. Tout comme sa grandeur... elle est presque de ma hauteur. Elle a de longues jambes... C'est une bot splendide à regarder!

Je voudrais tant la revoir... mais vue qu'elle a rejoint les autres, j'en doute peu!

L'aire s'échappe de mes évents d'un soupire de découragement. Puis, je recommence à pianoter sur mes claviers. Elle me perturbe le Spark. Ce n'est pas comme ça que je vais avancer dans mes projets.

Regardons l'état d'évolution des sujets... Non! Pas encore! Pourtant c'est la même formule que j'ai utilisé pour l'autre femelle! Non, non, non!

Je me lève et vais voire les spécimens dans les cuves. Leur état est désastreux. Sauf un... qui est en faite un mâle. J'ai dû me trompé à l'une des entrées de donné.

Je met fin aux projets dont le résultat handicapera les futures individus, c'est-à-dire cinq sujets, en excluant le mâle. Je ne comprend pas, sur six... Six erreurs?

Je retourne aux ordinateurs voir les donnés que j'ai entré. Je passe calcule, donné, etc. L'une à la suite de l'autre, sans rien trouver. Le mâle n'est pas prêt à être libéré.

Lorsque je compare mes données avec celles de la Première Predacons, je vois une variante différente que je n'arrive pas à définir. Puis, je comprend finalement ce qu'elle, cette variante: énergeon synthétique. J'ai dû en échapper quelques goûtes lors des remplissages des cuves et que je me prenais une ration d'enegeon au même moment. C'est la seule hypothèse plausible.

Puis, l'image de la Predacons qui prend sa forme humanoïde pour la première fois vient me hanté. Tout comme son regard perdu, innocent, interrogateur... tendre. Elle n'est pas comme les autres. Predaking semblait haïr, le regard d'un prédateur, il semblait avoir une flamme de rage dedepuis le premier jour de sa création; Darksteel et Skylynx, eux, paraissaient rebellé, en colère, malgré un enthousiasme.

Mais cette Predacons... Son comportement est-il dû à la mutation que j'ai tenté de faire combiné à l'énergeon synthétique? Je dois en apprendre plus sur elle.

Je dois la revoir!

Je me transforme donc et me met en route vers le territoire Predacons. La route est longue et parsemé d'obstacle. Dès que j'arrive sur les terres de mes créations, je mute. Je marche lentement. Puis, des traces de griffes sont au sol. Je me penche pour les observés et déterminer si elles sont fraîche ou non. Elles le sont.
Je les suis donc. Lorsque les traces se change pour des empruntes de pedes élancé. Aucun des trois premiers Predacons avaient de petit pedes. Une seule possibilité: la femelle. Je poursuis mon trajet en suivant les traces.

Après plusieurs minutes d'avancée silencieuse, j'entends des grognement, rugissement, du métal qui s'entrechoquent... Puis, un jet de flamme me cuit quasiement sur place. J'ai sauté au sol rapidement et par chance!

Je redresse ma tête afin de voir ce qu'il se passe et je vois Predaking lutter contre la femelle. Les deux autres observent sans s'en mêler.

Que ce passe-t-il?

Je me relève sur mes pedes. Au même moment la femelle attrape Predaking à la gorge et elle relâche sa prise. Elle gronde et semble mécontente. Elle redresssé le niek (nez) vers le ciel en faisant entrer l'air par ses évents. Puis, elle tourne la tête vers moi.

La femelle mute en humanoïde et s'approche. «Vous m'aviez dit qu'ils m'aideraient! Pas qu'ils voudraient me soumettre à leurs règles!» rugit-elle. Je regarde les trois autres, voulant qu'il m'explique, mais ils gardent le silence. Je demande donc à la femelle:«Je suis désolé. J'aurais cru qu'ils t'auraient aidé sans te demander quoique ce soit... Mais tu as fait une belle démonstration de force! Predaking est l'un des meilleurs combattants...» Elle gronde. Je me tait pour ne pas qu'elle se fâche davantage.

«Pardon...» lâchais-je finalement. Elle avance lentement et arrivé à deux pas de moi, elle s'arrête et dit: «On oublie!» Elle se retourne sèchement vers les trois autres en leur demandant de l'informer, comme ce qu'elle avait demandé plus tôt. Elle rajoute qu'elle est désolée d'avoir lutter et qu'elle ne voulait pas se battre, que Predaking ne lui en a pas donner le choix puisqu'il l'a attaqué.

Le Predacons en question gronde et dit qu'il va raconter globalement ce qu'il sait et ce qu'il c'est passé depuis le début de sa création. Il commence le récit en commençant par la traque Autobots sur Terre, en passant par la destruction de "son" armé assassiné par les Autobots, jusqu'à son retour sur Cybertron et la découverte du cimetière Predacons.

Il conclue sur cette phrase:«Les Bots font que du mal! Nous, nous avons été trop naïf de leur faire confiance! Surtout c'est Autobots, même s'ils ont détruit accidentellement MON armé, ça ne change pas qu'il les ont détruit! Comprend-le Soundtrack!»

Alors, elle se nomme Soundtrack. Jolie.

Soundtrack recule d'un pas et gronde. Elle va vouloir me tuer... c'est certain! C'est moi et les autres qui avons manigancé l'instinction de l'armée Predacons. «Ce n'est pas de la faute des Autobots s'ils ont tué l'armée Pradacons... Ils l'ont fait pour leur vie! Quand ont veut vivre, qu'une bête vous traque et que le seul moyen de vivre est la mort de son adversaire... Il faut le faire! Mais ça ne pardonne pas les Decepticons», lâche Soundtrack en me regardant.

Quoi dire? Je ne peux être désolé, car j'étais d'accord. Je ne peux dire que c'est l'influence de groupe, car ce n'est tout de même pas une raison. Mais aujourd'hui je le regrette sincèrement ce que j'ai fait. C'était idiot... Malgré qu'avoir tenu tête à Megatron m'aurait coûté la vie...

«Shockwave, j'ai une question, et soyez honnête», commence la femelle Predacons. Je relève la tête et plonge mon regard dans ses... magnifiques optiques émeraude. «Shockwave, regrettez-vous ce geste?» demande-t-elle finalement lorsqu'elle voit qu'elle a mon attention. «Aujourd'hui, oui» répondais-je.

Elle semble pensive sur ma réponse. Elle analyse. Elle va comprendre qu'autrefois je n'ai pas regretté ce geste. «Alors, si je dis que pour moi c'est sans importance puisque l'événement est passé... Qu'en pensez-vous?» me demande-t-elle. Je lui rétorque qu'elle est compréhensive et je la remercie.

Un sourire apparaît sur ses plaques et elle me dit:«Pas de quoi! Le pardon est difficile, mais permet de passer à autre chose!» Je suis bouché. Autant de sagesse chez un Predacons et aussi jeune en temps de vie? C'est incroyable! Je me demande ce qui l'anime réellement.

«Bon, moi, je vais voler pour être libre comme le vent. Alors à la prochaine cher congénère» dit-elle à l'intention des Predacons. Puis, elle me demande si elle me dépose quelque part. «Voudrais-tu me reconduire dans mes laboratoires?» questionnais-je. Mes laboratoires sont mon chez-moi. Elle me répond qu'il n'y a pas de problème et que j'aurai juste à grimper lorsqu'elle sera transformée.

Elle mute, je grimpe, nous décollons et somme en route vers mes laboratoires. Le territoire Predacons s'éloigne rapidement derrière nous. Lorsque je ne vois plus le territoire et que mon chez-moi est en vue je décide de tester Soundtrack. Ce n'est pas aimable, mais je désire voir son comportement. Je risque ma carrosserie avant et après mon teste.

Je me laisse glisser de son dos et éteint mon optique.

Je chute dans le vide un moment. Puis, je me sens rattrapé par des membres griffus. C'est Soundtrack, sans aucun doute. Elle me dépose au sol et je l'entend marcher de long en large. Je sens son souffle sur mon plastrondu et elle me pousse délicatement de son museau. Des bruits de mutation son audible; elle prend sa forme humanoïde. «Shockwave, est-ce que vous m'entendez? Répondez-moi... Faites un signe... S'il vous plait. Shockwave» lâche Soundtrack paniquée. Elle gronde légèrement dans l'angoisse. Elle recommence à faire ses cents pas.

Je vais cesser tout de suite ce teste. Elle panique. Je vais lui dire la vérité, malgré qu'elle m'arrache mon optique unique.

J'ouvre donc mon optiques et je m'assois. Puis, elle me voit "reprendre conscience". Elle s'approche de moi en courant. «Shockwave que c'est-il passé», me demande-t-elle. «Je... J'ai fait un teste pour voir ta réaction» répondais-je. Elle rugit un "quoi". Elle a un regard assassin. Moi, je baisse le regard. «Je suis désolé. Je voulais absolument tester, puisque tu es différente des autres... Pardon. Je n'aurais pas cru une réaction aussi vive chez un Predacons», expliquais-je.

Elle me dévisage sans rien dire. Parle! Je t'en pris! Dit quelque chose! «Je suis si différente que ça en comparaison aux trois autres?» me demande-t-elle, doucement et intrigué, en s'asseyant. «Oui. Plus que le temps passe, plus je remarque de différence. Juste en ce moment les autres ne prendraient pas le temps de parler. Plus tôt, tu as pris le temps de réfléchir, à questionner et analyser. Mais, tu as tout de même tes instincts de bête. La preuve, tu as combattu Predaking pour ne pas te soumettre à son autorité» expliquais-je à nouveau.

Elle acquiesce silencieusement et se lève en me disant de monter sur son dos lorsqu'elle sera muter en bête. Elle ajoute:«Plus de coup de ce genre ce soir, sinon, je vous laisse chuter!»


Dernière édition par Talitha le Mer 3 Juin 2015 - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Lun 25 Mai 2015 - 15:41

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p3

Chapitre 3

(Narrateur Soundtrack)

Je viens de décoller des laboratoires de Shockwave. J'ai détesté son teste qu'il m'a fait plutôt! C'est désagréable! Moi, je me suis inquiétée!

Graaaah!

Puis, les trois autres débiles... Surtout leur roi débiles qu'est Predaking! Je pose juste des questions puis il veux que je lui obéisse! En plus, il m'a attaqué pour montrer qui est les plus fort et qu'il faut obéir au plus puissant. Je l'ai vaincu par hasard, car il a été decomcentré par l'arrivé de Shockwave.

J'espère qu'il se réveillera ce Predaking! Il ne pourra pas contrôler tout les Predacons! Il va y avoir des clans qui vont se créer pour ne pas être sous le joug de tel ou tel roi.

Un frisson me parcours l'échine. Je laisse échapper un petit feulement.
Je vais arrêter de pensé aux événements négatifs de la journée. Et je vais pensé à mon vole, ce que je ferai demain et trouver un endroit où rechargé, car je suis épuisée. J'aurais dû rester chez Shockwave pour cette nuit!

Je vois des ruines plus loin. Je vais y atterrir et m'y trouver un lieu où recharger en sécurité.
Mes pattes touchent le sol, mes ailes grandes ouverte que je replis aussitôt. Je commence mon avancé. Ce village fait pitié à voir. La guerre ravage tant que ça? C'est triste! Pourquoi ont-ils tuer leur planète? Pourquoi se sont-ils fait du mal? Pourquoi ne pas avoir trouvé un terrain d'entente?

Ils ont sûrement essayé sans y parvenir...

Soudain, j'entends des pas. Je tourne la tête brusquement. Un corps se tient dans l'ombre. La masse est aussi grande que Shockwave et de taille plus petite que Predaking. Je feule doucement, intriguée.

Je m'approche et l'ombre fuit. J'ai envie de la tracker pour découvrir qui c'est, mais je laisse tomber. S'il fuit, c'est par ce qu'il me craint ou quelque chose du genre. Alors, je reprend ma route où que j'avais bifurqué et recommence mon trajet linéaire, tout en balayant l'endroit de mon regard.

Quelques secondes de marchent, et la même silhouette de plutôt apparaît dans l'ombre des ruines. Cette fois, je continue mon chemin sans m'en soucier. Il doit juste être curieux, malgré sa peur.

Comment pourrais-je recharger si on m'observe? et je ne sais pas s'il est dangereux.

Je m'assois en fixant le Bots du regard. Il finit par sortir de l'ombre et venir vers moi. «Tu n'as pas l'air de vouloir croquer personne toi!» dit le Bot. Pour m'amuser et lui faire peur, je me met à gronder. Ce qui le fait sursauter et reculer. Dès la démonstration de son sentiment, je cesse mon grognement et le remplace par des gloussements. «Tu ris de moi?» demande le bot gris. J'hoche la tête. «C'est Shockwave qui t'as créé, n'est-ce pas?» J'hoche à nouveau la tête.

Il connaît Shockwave. Ça veux dire que jeux lui faire confiance?

Je me transforme. «Oh! Une fembot! Eh bien! Shockwave veux permettre aux Predacons de se repeupler?» lâche le Bots. «Pas avec des crétins comme les trois autres!» rétorquais-je bêtement et je demande plus aimablement: «Qui êtes-vous?» Il me répond qu'il se nomme Megatron.

C'est à mon tour de sursauter. C'est lui qui a causé le fléau... la guerre qui à ravagé Cybertron!

«Je vois que tu as attendu parler de moi. On a dû oublier de te dire qu'il n'y a plus de decepticons», dit-il en me voyant réagir. Je dois lui faire confiance? Oui! En plus, Predaking a dit les mêmes paroles que lui plus tôt.

«Que faites-vous ici Megatron?» demandais-je. Il me ne répond pas à ma question et me pose ma propre question à laquelle je répond: «J'ai besoin de liberté... D'avoir la paix des trois imbéciles!» Il m'observe un moment et dit:«Je veux qu'on me laisse. Je ne veux plus me mêler aux autres... Pas après ce que j'ai fait!»

Je glousse et le questionne s'il désire que je parte. Il me réplique que si je suis de passage, il n'y aura aucun problème.

-Arrête de me vouvoyer! Je ne m'érite aucun respect, Predacons! lâche-t-il en me regardant sévèrement.
-D'accord... Mais je ne tutoie personne que je...
-Ne me vouvoie pas!

Je me tais et regarde mes pedes. Pourquoi il a levé le ton? Je ne fais rien de mal...
J'ai fait quelque chose de mal s'il a lever le ton!

Je me prend le bras, entre ma tête entre les épaules en regardant le sol et je demande pardon. «Pourquoi prend-tu des aires de chien battu?» me questionne-t-il. Je ne répond pas, gardant toujours cette aire dont parle Megatron. Ce n'est pas de ma faute si je me sens mal d'avoir fait une bêtise. «C'est mal vouvoyer?» interrogeais-je.

Megatron secoue la tête et dit: «Non, non pas du tout! C'est pour ça ton aire?» Je lève les optiques vers lui. Il continue: «C'est juste moi qui ne veux pas me faire vouvoyer, mais c'est bien de faire ça! C'est un signe de politesse... Tu n'es pas comme les autres Predacons! De un, par la couleur de tes optiques et de second par ton comportement et caractère.»

«Shockwave dit que je suis différente. Il ne sait pas pourquoi... C'est mal la différence?» questionnais-je commençant à croire que ne pas être comme les autres n'est pas bien. Megatron me dit qu'il n'y a aucun mal.

Il doit me trouver étrange!

«Bon, je vous... je te laisse, Megatron. J'ai besoin de recharger», dis-je en m'éloignant de lui. Il m'observe partir. Lorsque je me suis éloignée, je l'entend muter. Je me tourne et vois un véhicule. Alors c'est à ça que ressemble la transformation des Bots!

Puis, Megatron décolle. Moi, je vais recharger dans un bâtiment non loi de moi. Je me transforme et m'enroule sur moi-même pour la recharge.

***

L'astre me réchauffe le museau... Me réchauffe le corps en entier! Je m'étire de tout mon long et baille en ouvrant très grand la gueule. Puis, je mâche l'air. Je reste allongé un moment pour me lever quelques secondes après. Une journée commence...

J'aperçois une alerte dans mon CPU:«Niveau d'énergeon faible» Va falloir que je trouve. Je sors de mon repère et prend mon envol.

J'arrive dans une cité. Je la survol en cercle sans en faire le tour puisqu'elle est trop grande. Je peux apercevoir que ça grouille de vie. Je m'approche du sol et des édifices. J'entends soudainement crier: «Predacons!» Je regarde celui qui à gueuler ça. Il cour à l'intérieur. Je ne comprend pas sa crainte. Je n'attaque pas... Et je ne suis pas agressive! Ce n'est pas comme s'il était seul comme, hier, Megatron.

Un petit vaisseaux armé apparaît. Il me tire dessus. Ils sont malade ceux à l'intérieur! Je leur ai rien fait! Je venez juste quêter de l'energeon! J'évite toute les balles et me rapproche de plus en plus d'un des aéronefs. J'aterrie finalement sur l'un d'eux. J'entends le Bots à l'intérieur demander où est-ce que je suis. Je me présente à la vitre du conducteur. Lorsqu'il me voit il hoquete de peur. Il détourne le regard pour parler avec l'un des siens à l'intérieur, moi, j'en profite pour partir.

J'arrive au sol, atterrie dans une petite ruelle et me transforme. En espérant que je ne sois pas trop différente avec cette aparence. J'avance vers la rue où tout le monde marche et me mêle alors la masse. N'entend aucun cri de peur, aucun commentaire à mon sujet. Alors, je leur ressemble sous cette forme!

Je vois finalement un endroit où qu'on peut refaire le plein d'energeon. J'y entre. En espérant que le fonctionnement n'est pas compliqué et qu'il ne faut rien troqué pour posséder. J'observe un moment avant de demander de l'énergeon. Des Bots arrivent demandent des rations, repartent, d'autre sirote des énergeon concentré ou de meilleur qualité ou avec d'autre produit à l'intérieur, de jeunes Bots arrivent en courant en demandant un cube d'énergeon et reparte aussitôt.
Alors, aucun soucis à me faire! Je peux demander ce que je veux!

J'arrive et demande au Bots qui sert une ration d'énergeon. Il me demande quel quantité. Je prend le risque de répondre: «Une grande portion... Svp. Et des petits cubes pour entretenir maintenir ma réserve, car je pars en expédition et je ne sais pas trop combien de temps.» Le Bots crie: «Une grande portion et des cube-suppléments pour madamebot!»

Pourquoi tout le monde crie toujours?
Le Bots vert qui vient de crier revient avec ce que j'ai demandé. Je range les cubes dans mon sous-espace et je bois d'un trait la ration d'énergeon. «Eh bien! Ma p'tite dame! Vous étiez sur vos réserves!» lâche le Cybertronnien vert. J'hoche la tête approuvant son commentaire. «Où allez-vous comme ça, avec tant de cube-suppléments?» me demande-t-il.

Vous? Il utilise un signe de politesse avec moi? Je n'ai aucun mérite et je suis jeune en comparaison de ce Bots...

«Je ne sais pas... J'irai au gré le vent» répondais-je. «Au gré le vent... Je connais pas cet endroit» lâche-t-il. Je ne comprend pas cette réplique... Pourtant c'est simple ce que j'ai dit.

Il doit voir l'interrogation sur mon plastron, car il dit: «Je plaisantais... Mais il faudrait que tu te fasse une idée vers où que tu vas pour savoir les endroits où qu'ils fournissent de l'energeon... Mais sinon, c'est une bonne idée de suivre son instinct.»

Je vois entrer un très grand Bots bleu et rouge. Il semble balayer la pièce du regard. Il s'approche du Bots vert en demandant s'il n'aurait pas vue un Predacons dans le coin.
Je déglutis. Je ne bouge pas et ne laisse plus l'air pénètrer mes conduits d'air. «Mademoiselle, tout va bien? C'est la présence du Predacons qui vous fait peur? Il ne faut pas s'inquiéter, nous le retrouveront bientôt! Si vous restez où qu'il y a beaucoup de Bots il ne vous arrivera rien!» me confie le grand Bots bleu. Puis, je me lève pour quitter l'endroit et m'éloigner de ce Bots, mais il me suit à l'extérieur.

«Je me nomme Ultra Magnus. Si vous avez un quelconque problème ou que vous voyez ce Predacons, informez-moi!» dit-il. Je me retourne vers lui en répliquant:«Je n'ai pas besoin de personne pour me protéger! Puis, je n'étais pas venue causé quelconque problème aux Bots, juste voir comment ça se déroulait ici!» Je me transforme sous ses yeux en bête. Il recule apeuré.

Je feule faiblement.

Puis, rapidement, autour de moi, tout de vient la catastrophe: les civils ce mettent à crier, des Bots de sécurité arrive, des soldats aussi et je me retrouve entourée.

Je ferme mes optiques, cherchant une décision à prendre. Me battre ne ferait que monter les tensions. Ne rien faire me tuera. Leur faire peur fera qu'augmenter leur agressivité. Quoi faire?

Je choisis de prendre ma forme humanoïde et de parler avec eux.

«Qu'ai-je fait pour être pourchasser et mériter la mort?» demandais-je. On me vise à l'aide d'arme à feu. Ultra Magnus lève un servos (main). Je remarque que son autre servos est différente. «Vous avez deux mains différente, messieurs?» lâchais-je. Je fais penser à une gamine. Il me regarde sévèrement et dit:«Quitte cette ville et ne revient pas!»

J'ouvre de grand optiques, ne comprenant pas sa décision. J'ouvre la bouche pour répliquer quelque chose et la referme. Je laisse tomber ma tête vers le sol, de sorte que je puisse observer mes pedes.

Un petit bot jaune, qui se tenait avec les soldats, arrive en courant pour parler avec Ultra Magnus. Ils discutent à propos de moi. «C'est bon... C'est bon» lâche Magnus impatient avant de me dire que je peux rester à quelques conditions: que je sois accompagnée partout où que je vais, qu'aucun autre Predacons ne vienne, que je ne me transforme pas en ville en bête et que je me blesse personne.

«Merci!», dis-je, malgré que je pense que c'est dommage qu'ils ne me fassent pas confiance.
Je demande qui s'occupera de moi. Il me montre le petit jaune en m'informant de sa désignation: Bumblebee.

Pourquoi eux ne me font pas confiance, lorsque moi, j'y suis obligée? Après tout, je ne leur ai rien fait!

Je quitte les lieux du regroupement et où que j'aurai pu perdre le Spark. Le petit bot jaune me suit. Il arrive à ma hauteur en courant et me demandant de l'attendre.

«Alors, que fais-tu ici Predacons? Et je ne t'ai jamais vu... Tu as été créée récemment par Shockwave. C'est ça?» me demande le Bots. Je continue mon avancée sans répondre immédiatement. Lorsque je me décide, je lui lâche: «J'ai vue le jour hier, pour vous informer. Je me nomme Soundtrack, pas Predacons.» Je le regarde un instant et lui sourit pour lui montrer que je lui en veux pas et ajoute: «Désolée, je l'ai dit un peu bêtement.» Il me répond: «Non, non. Tu m'étonne pour une Predacons, Soundtrack.» Je lui demande pourquoi. «Je ne sais pas... Tu es différente. Si tu ne l'aurais pas démontrée, lorsque nous t'avons entouré, je ne l'aurais jamais cru, vue ton apparence. Puis, ta façons de te comporter... Tu n'es pas très impulsive, mais plutôt calme et réfléchie», m'explique-t-il.

Pourquoi tous disent que je suis différente? Pourquoi ce n'est pas eux qui sont différent?

Nous poursuivons la route silencieusement. Moi, je choisis par où que nous allons et, lui me suit partout où je vais. C'est énervant!

Lorsque le soir vient. J'ai envie de recharger!

«Alors, Soundtrack, que compte-tu faire pour la nuit?» me demande Bumblebee. Je lui répond que j'en ai aucune idée. Je questionne:«Puisqu'il fait noir, personne me verrait... J'ai besoin de me dégourdir les ailes et après je me trouverais un endroit où dormir. Puis-je me transformer?»

Bumblebee ouvre grand ses optiques. Alors c'est non? Je ne comprend pas cette réaction...
Puis, il me donne finalement une réponse:

-Je ne vois pas de problème... C'est juste Ultra Magnus s'il te voit...
-Merci! Pas de problème avec ça... Je ne dirai même pas que tu m'as dit oui...
-Tu devrais t'inquiéter pour toi... Pas pour moi.

Je ne comprend pas trop le sens de cette phrase... Alors je ne m'en soucis pas, me transforme et prend mon envol.

Je me cherche, pour la nuit, un perchoir en haltitude pour la nuit et loin de toute population. J'aperçois un édifice en construction. Je vais y atterrir.

J'y aperçois une barre de fer qui me permet d'atterrir accrocher avec un espace suffisant pour ne pas me blesser avec les autres objets autour.

Une fois les pedes déposées, je mute en humanoïde. Je m'assois sur cette barre. Je vais y passer la nuit. J'ai les jambes recroquevillées contre moi, les bras qui les maintiens et la tête deposé dessus.


Dernière édition par Talitha le Lun 25 Mai 2015 - 20:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
VendettaPrimus
Mini-Voiture
Mini-Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Lun 25 Mai 2015 - 15:57

Super !! Very Happy je veux la suite !!!! :DDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Lun 25 Mai 2015 - 20:15

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p4

Chapitre 4

(Narrateur Bulkhead)

Bon! Je vais aller vérifier si ces foutu vehicon ont bien tout rangé le matériel pour la nuit! Si rien de dangereux pourrait tomber et se fracasser sur le casque d'un Bots.

Je vais au "top" de l'édifice non finit de construire. Puis, une fois arrivé, je vois une fembot assise sur un pilier allongé au sol avec la moitié qui dépasse dans le vide. Que fait-elle là? C'est dangereux! Mais si je la surprend, elle pourrait faire un faux mouvement et tomber...

Je lâche doucement: «Mademoiselle...» Elle retourne vivement la tête et me regarde sévèrement. Je poursuis: «MadameBots, c'est très risqué d'être là... Vous risquez de tomber...»

Elle se lève rapidement sans ce soucier du pilié. «Wow, wow, wow», dis-je ayant peur qu'elle tombe, en se levant à cette vitesse, et levant les mains devant moi, paniqué, faisant signe d'y aller en douceur.

Elle me demande ce qu'il ne va pas et qu'est-ce qui est risqué. Je répond qu'elle pourrait tomber. «Pas grave... Puis, c'est le meilleur endroit que j'ai trouvé pour recharger», lache-t-elle. «Euh? Vous devez avoir un quartier ou...» commençais-je pour me faire coupé, par elle:«Je n'ai pas de maison... Mais puisque vous semblez pas vouloir que je reste je vais quitter...»

Elle a compris, enfin!

Puis, je la vois reculer à la place d'avancé et se jeter dans le vide d'une manière gracieuse. Je n'ai pas le temps de réagir et je reste figé.

Lorsqu'une ombre passe en remonté rapide. C'est un Predacons. Il atterrie sur le pilier, pour se rejeter dans le vide d'une façon assez semblable à la Bots... malgré qu'il soit sur quatre patte.

Ce pourrait-il que ce soit la fembot?

Hum?

SES YEUX! C'était les même que la fembot! Son mouvement de se lancer dans le vide était presque le même!

Il y a des femmes Predacons maintenant? Et différente que les Predacons? Et qui ressemble autant à une Bots? Puis... aussi jolie? Car les trois autres même lorsqu'ils sont humanoïdes, ils foutent la frousse!

Je secoue la tête pour redescendre sur terre. Je dois terminer les vérifications et aller rejoindre les autres! On était censé ce voir... Surtout que c'est la soirée où qu'on peut communiqué avec Miko, Jack et Raph.

***

«Me voilà les gars!» criais-je en faisant mon entré dans la salle. «Bon, te voilà enfin Bulk! T'étais où?» rugit Miko l'autre coté de l'écran. Puis, je lache: «Euh... J'ai un un contre temps...»

Les autobots se retournent avec un regard interrogateur, tout comme les enfants qui m'observent d'un œil questionné.

-J'ai fait une rencontre...
-T'as rencontré une femme? hurle Miko sur un ton moqueur.
-Oui... En quelque sorte...
-Parle voyons! se met-elle à rechigner.
-Elle n'était pas très ordinaire...
-C'est ça qu'on dit quand on rencontre sa moitié de Spark, commence Smokescreen.
-Non, c'était pas ça! Elle n'est pas une Bots, malgré qu'elle en ait une apparence assez proche lorsqu'elle se transforme...
-Voyons Bulkhead! T'es timide ou quoi? questionne Miko riant de moi.
-Non, pas du tout!
-Dit-le alors! s'obstine-t-elle.
-C'était une Predacons.

Les autobots me regardent. Puis, Bee lance un regard rapide vers l'entrée. Je lui demande donc ce qu'il se passe, voyant qu'il semble mal à l'aise. Il me questionne: «Hum... Elle était assez grande et massive? Les optiques vert? Une carrosserie orange?» Je lui répond que ouais. Il nous informe: «Ne le dites pas à Magnus, d'accord... J'étais chargé de la surveillé, mais pour la nuit, je me suis dit qu'il n'y aurait aucun problème...» Bee se fait couper la parole par Smokescreen qui demande: «Quoi? Y'avait un Predacons en ville?»  et Arcee qui ajoute: «T'as laissé un Pradacons sans surveillance? Dans la ville? Tu ne l'as pas fait quitter?» Bumblebee tente de s'expliqué et raconte les événements: «Cet aprem ce Predacons est apparu au-dessus de la ville, nous avons tenté de l'apréhender... Il a disparue... Est apparue en face de nous, sous sa forme Bots, c'est transformé et retransformé... Elle ne semblait pas méchante et intriguée par la ville, alors j'ai convaincu Ultra Magnus qu'elle reste, ce à quelques condition, dont celle que je la surveille...» Puis, il énumère les règles que la Predacons avait à respecter et raconte le moment où que la nuit est tombé et qu'elle a demandé la permission de se tranformer. Bee conclue:«Voilà, c'est à peu près ça. Soundtrack est vraiment aimable!»

Je fronce les crêtes optiques et Arcee me devance:
-Tu n'as pas pensé deux secondes qu'elle peut être un danger? Tu lui as parlé avec? Elle a un nom?
-Bien-sûr... Comme tout les autres Predacons. Elle a juste une journée de vie. Ne t'inquiète pas, elle n'est pas dangereuse! À plusieurs reprise elle aurait eu le temps de tuer et elle n'a pas fait. Elle veut juste découvrir!
-BUMbleBEE, lache un bot en arrivant.

Je me tourne, c'est Magnus! Il demande où que la Predacons est. Bee lui répond qu'elle est partie. «Partir où?» continue le sergent. «Partie rechargé» continue Bee. Ultra Magnus quitte la pièce en secouant la tête decouragé.

«Aie! Vous nous avez oublié ou quoi!» s'exclame Miko.


Dernière édition par Talitha le Mer 27 Mai 2015 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mar 26 Mai 2015 - 6:52

Dites-moi votre avis, svp. c'est important pour moi!

Puis, dois-je finir la fic abruptement dans le prochain chapitre? (Ça c'est si vous n'êtes pas interressé) Ou je continue?

Si je continue... Et si vous voulez que j'incorpore un ou des personnage(s) qui est/sont de vous (OC) je peux (les) l'inclure à la mienne Wink

En attente, impatiente, de vos avis et de vos OC ! (J'informerai quel OC est de quel auteur!) [/i]


Dernière édition par Talitha le Mer 27 Mai 2015 - 6:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
VendettaPrimus
Mini-Voiture
Mini-Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mar 26 Mai 2015 - 10:14

Moi, j'aimerais bien Moonlight Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mer 27 Mai 2015 - 18:36

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p5

Chapitre 5

(Narrateur Soundtrack)

Je me suis perchée sur un autre édifice plus loin pour la nuit. L'astre solaire se lève déjà. Le temps de recharge à été court pour moi. Une chance que la veille je me suis bien chargé.

La rencontre avec ce Bots vert... Vue son regard lorsque j'ai atterrie devant lui en bête, il a pensé à la même chose que les autres:«Elle est différente!»

Pourquoi tout le monde pense ça? Pourquoi? Je suis juste moi! J'agis comme bon me semble! Pourquoi? Personne peu me répondre! Même pas celui qui m'a créé!

Je rugis de tristesse et de rage... Et je m'allonge la tête entre mes pattes. Je soupire.

Puis, au loin, j'entend un son. Je me redresse sur mes pattes et m'élance dans le vide. Je plane... Je me dirige dans la direction du bruit. Aucun civil dans les rue à cette heure. La curiosité m'a emporté. Juste avant d'entré dans la ruelle d'où semblait provenir le son, je mute en humanoïde au cas où que s'a effrayerait la source du bruit.

J'entre à pas feutré dans la ruelle, puis à la suite d'un coin de mur, je vois une petite chose. Un petit Bots. Ce petit bots est rouge et avec un peu bleue. Il est assis et à cesser le son qu'il produisait avec son processeur écho. Il me regarde. Des goutes d'énergeons perles sur ses plaques.

Une petite vois à l'intérieur de moi me souffle qu'il a besoin d'enegeon que ça fait longtemps qu'il n'en a pas eu. Je sors donc un cube de mon sous espace et lui tend. Il n'ose pas le prendre. Je l'encourage à le faire.

Il finit par se lever pour venir me le retirer doucement de mon servos. Il me regarde timidement avant d'en prendre une bouché. Après cette bouché, il l'avale quasiment au complet. Puis, il tend ses servos et ses bras devant lui, tout en refermant et ouvrant ses chiffres. Il en veut d'autre? Il est trop mignon.

Une grosse voix se fait entendre dans mon dos:«Ne lui en donne pas trop, ce n'est pas bon pour un étincelant que ça fait longtemps qui n'a pas eu sa ration! Comme pour les Bots adulte d'ailleurs.» Je me tourne vivement et voit ce Ultra Magnus.

Le petit saute dans mes bras est grelote. Je le serre instinctivement contre moi. «Vous me suiviez?» lui demandais-je. Il se fâche: «Je te cherchais puisque tu as laissé Bumblebee et que tu t'es transformé! Contrairement au notre entente!»

Le petit se serre davantage contre moi lorsque Ultra Magnus lève le ton. Je sens la crainte du jeune dans mon Spark. «Baissez d'une trame le son de votre voix... Le petit vous craint, messieurs» expliquais-je. «Si je vous le remet, vous pourriez lui trouver un lieu sur? Car avec moi, il n'est pas en sécurité... Puisque je suis une bête qui est trop curieuse et qui à besoin d'explorer. Et où est Bumblebee? Je l'ai abandonnée pour la nuit, car lui autant que moi devait recharger.»

Son regard change subitement. Contrarié à surpris. Il ouvre la bouche et aucun mot en sort. «Messieurs?» Toujours rien. Puis, il me dit de le suivre, qu'il me conduit à Bumblebee. Nous marchons. Moi avec... l'étincelant dans les bras.

Nous arrivons devant un bâtiment d'où sort Bumblebee à notre arrivé. Juste en face de nous se tient l'édifice en construction où que j'ai voulu recharger la veille, mais qu'un Bots vert ne voulait pas.

Le Bots bleu et rouge me demande de lui remettre l'étincelant. Ce que je fais aussitôt. J'avance avec Bumblebee à mes côtés, lorsque l'étincelant recommence à gindre. Un pas, deux pas, trois pas, quatre pas... J'en peux plus! Je met les servos sur mes audios et demande qu'on fasse taire le jeune.

Je vais devenir dingue!

Je m'acroupi, les servos encore sur mes audios. Puis les cris cessent. Je me tourne et Ultra Magnus est entré calmement à l'intérieur avec le petit. Le grand bots n'a pas compris que je voulais faire taire le jeune... tant mieux, car je trouvais ça mal de supplier cette chose! Pas de la faute au petit s'il est en manque d'energeon.

Puis, Bumblebee à côté de moi demande:«Ça va?» Je dis:«Je sais pas... Tout à l'heure lorsqu'il pleurait ça me faisais pas flipper. Mais là! Je coyais que j'allais sauter au cou d'Ultra Magnus pour le massacrer. Je ne comprend pas...» Le Bots jaune hausse les épaules, ne sachant pas quoi répondre et me questionne sur ce que j'ai l'intention de faire aujourd'hui.

Je n'en ai aucune idée. Voyant mon aire, il me propose d'aller voir un de ses amis. J'aquiesce. Lorsque j'entends: «Qu'est-ce que vous faites... Bouger plus! Foutu vehicon qui... ATTENTION! Tu vas... Tombé...» Je redresse, en même temps que Bumblebee, la tête et vois un Bots qui tombe.

Je sautille sur place quelques secondes, me demandant si je devrais me transformer et désobéir.

Je mute en Predacons! Je cours en ouvrant mes ailes et prend rapidement mon envol. Je me dirige tout droit sur le vehicon et... l'attrape. Je fais un virage serré pour retourner vers Bumblebee. En atterrissant, et après avoir posé délicatement le vehicon, je me transforme. «Pardon... je ne pouvais pas rester là lorsque je pouvais aider...» gloussais-je.

Puis, je vois le vehicon partir en courant et dans cette même direction il y a le même bots vert, d'hier, qui approche.

«Pourquoi as-tu sauvé ce vehicon?» me demande le vert. «Il ne fallait pas? Vous vouliez qu'il soit demembré?» Le vert ouvre grand la bouche, ne sachant pas quoi répondre et la referme.

D'autre Bots arrivent. Une femme et deux mechs. «Ouais, elle est différente et elle vient de le prouver! Une chance qu'ils ont encore eu un accident c'est vehicon!» lache un des bot qui arrive, de couleur grise.

Je gronde faiblement de tristesse et d'incompréhension.

-Pourquoi tout le monde dis ça?
-Dire quoi? demande le gris.
-Que je suis différente... Je fais juste ce que je crois le mieux...
-Aie, ne t'en fait pas pour ça! C'est très bien d'être différent, commence Bumblebee. Mais toi, tu es différente des Predacons. C'est tout. Tu ressemble à nous, dans ton caractère.
-Je ne suis pas Bots!

Puis, Bulkhead a une idée... Il ne le dit pas, mais je suis certaine que c'est pour changé de sujet. Il me dit si ça me dirait d'un peu l'aider à construire cet édifice. Je lui répond d'accord. Je vais pouvoir voir de ce que je suis capable de transporter en même temps!

Les autres me regardent suivre le vert qui me demande de monter un gros truc un dernier étage. J'évalue.

Gros bidule... Très haut... Le monter en marchant sera long... En volant j'économise beaucoup de temps...

«Puis-je me transformer en Predacons pour monter ce truc?» demandais-je en pointant l'objet, ensuite le haut de l'édifice. «Je répond quoi Bee? Le patron ne veut pas...» commence le vert.

«Écoute tonton Wheeljack, Predacons! Ne te soucis pas du gros colausse bleu et rouge!» me dit le gris. «Bumblebee nous l'a dit Wheeljack, son nom est Soundtrack!» lache la fembot. «Raah! Arcee! Toujours aussi de bonne humeur?» lache le gris. Moi, je réplique: «Elle ne faisant que vous informer, c'est vous qui vous êtes vexé.» Puis, le petit bot bleu et jaune glousse. Lui, c'est quoi son nom? Wheeljack me répond rapidement, sans qu'il le sache: «Toi, Smokescreen, ne te mêle pas de ça!»

«On n'a pas le droit de rire?» questionnais-je à la place de Smokescreen. «J'ai un questions» lache ce dernier... Je redresse ma tête vers lui, portant tout mon attention: «Tu vouvoie toujours tout le monde? Tu sais tu n'es pas obligé! Avec nous tu peux tutoyer! Lorsque tu n'es pas sûre tu demande la permission!» J'hoche la tête assimilant cette information.

«Alors, je fais quoi? Je peux me transformer?» questionnais-je. Bumblebee me répond en partant avec Arcee, Wheeljack et Smokescreen : «Oui, oui, vas-y! Si Ultra Magnus te voie et se fâche tu lui dit que c'est nous qui t'avons dit oui!»

Je commence alors à transporter les matériaux, en forme Predacons, sous la supervision de Bulkhead. Des allez-retour toute la journée. En fin d'après-midi tout le transport est fini. À ma dernière redescende et à la suite de ma mutation, Bulkhead me donne un coup sur l'épaule et me dit que j'ai fait du beau boulot. Je le remercie. «Moi, je te dis au revoir et peut-être à une autrefois. J'ai bien aimé t'aider», dis-je avec l'intention de partir. «Tu nous quitte?» demande-t-il. Je lui répond: «Oui... j'ai besoin de changement et de voir des nouveautés. J'ai envie de parcourir Cybertron en entié. Mais je reviendrai. Promesse de Soundtrack, sinon que ma race s'éteigne!»

Je me prépare à muter quand Bulkhead me dit d'attendre, qu'il va demander aux autres qu'on m'organise une petite soirée avant mon départ. Et il me questionne si j'ai déjà vécu une soirée. «Je n'en ai jamais vécu et je ne sais pas ce que c'est. Après tout, ce n'est que ma deuxième journée de vie», expliquais-je.

Bulkhead me traîne pour que je rejoigne Arcee, il me dit de rester avec elle et il lui glisse un mot qu'il veut m'organiser une soirée avant mon départ et qu'il veut que Arcee m'occupe pendant ce temps. Puis, il part aussitôt. «Alors, tu nous quitte déjà?» me questionne-t-elle. Je lui dis que j'ai besoin de voir le monde et j'ajoute que par contre que je suis ravis de faire leur connaissance.

-Moi, heureuse de voir une Predacons qui sait parler et qui ne veut pas te démembrer.
-Ils sont toujours comme ça les autres?
-Oh, oui!
-Je... Ils ne doivent pas voir ce que je vois! J'y ai réfléchie aujourd'hui: En réalité si on prend le temps de pensé... Nous sommes tous aussi différent, à notre façons et on se ressemble tous. Il suffie de comprendre son prochain. Mais c'est ennuyant quand même de se faire dire qu'on est différente...

Arcee me souri et ajoute:«Il faut apprendre à voir au delà des apparences et et des généralités... Car si on prend l'exemple des Predacons, vous n'avez pas du tout le même caractère! Tu en es la preuve! Notre leader qui est mort voulais qu'on prouve aux futurs générations que la cohabitation de deux races étaient possibles. Tu auras aidé!»

Je penche la tête sur le côté, réfléchissant. «Optimus Prime qui était votre ancien leader?» questionnais-je. Elle me répond que oui et j'ajoute:«Dans ce cas, je ferai tout pour que son souhait devienne réalité!» Arcee hoche la tête.

Quelques temps plus tard les Bots viennent nous chercher. Ils ont réservé plusieurs place dans un bar. Tous on un verre d'énergeon... étrange, dans une main, dont moi qui n'as pris aucune gorgé. Bumblebee insiste à ce que je le fasse. Je sens l'odeur... Puis, je fais sortir d'un coup sèche l'aire de mes évents pour faire sortir l'odeur dégoûtante. Mais elle reste. «Allez, boit! Ne te fit pas à l'odeur!» me lache Wheeljack. Je cale le tout d'un trait. Je lache: «Le goût est vraiment degueulasse!»

Puis, quelques secondes passent avant qu'un malaise vienne me prendre. Je vacille. Bumblebee qui est à côté de moi, voit mon état: «Oh là! T'as juste pris un verre et on as demandé ce qu'il y avait de moins fort... Ça va aller?»Je répond étouffée et étourdie: «Non.» Je me dirige vers l'extérieur. Bumblebee me suit.

Une fois hors du bâtiment, je m'acroupi puis je fais des efforts pour régurgité. Je ne sais même pas si c'est faisable. «Ça va aller?» dit-il inquiet. Puis, j'entend et sens les autres arrivé et qui demande ce qu'il se passe. Le Bots jaune explique. Wheeljack lache: «On devrait peut-être l'emmener voir Ratchet.» Les autres sont d'accord. Smokescreen et Bumblebee me soulève. J'ai un bras sur chacun d'eux. Je n'ai pas la force de marcher... et je vois flou!

Qui est ce Ratchet?

Nous arrivons dans l'infirmerie... du moins c'est ce que m'ont dit les autres. Une voix rauque parle avec Bumblebe, demamdant ce qu'il s'est passé. On lui répond. Puis, il s'approche de moi et me demande mes symptômes.

-Jamais vue ça chez un Bots! dit-il en m'empoignant le bras, faisant des analyses et entrant quelque chose d'aiguillé dans mon bras.
-J'suis pas une Bots...

Il se crispe. Il me demande d'élaborer. «Je suis une Predacons», expliquais-je. «Quoi?! Vous m'expliquerez plus tard tout le monde! Mais là sont état est grave! Il faut trouver un moyen de contacter Shockwave et vite!» s'exclame Ratchet en ajoutant qu'il est le plus qualifié. Pendant ce temps il me fait allongé sur une couchette.

Après plusieurs minutes, les Bots reviennent en disant qu'ils ont réussi à contacter Shockwave. Moi, je me sens de moi en moi bien...

Au moment où Shockwave fait son entré, l'air pénètre difficilement et bruyamment mes conduits d'air. Son arrivé m'a paru une éternité.

«Que c'est-il passé?» lache-t-il. Ratchet explique brièvement ce que je faisait et ce que j'ai pris. Malgré que j'ai de la difficulté à voir... Je vois Shockwave se tourner brusquement vers mes amis en disant: «Vous êtes insouciant! Les Predacons ne peuvent boire et ingurgité de l'energeon ordinaire! Pas des dériver et concentré de... n'importe quoi!» Il a fini sa phrase en levant le bras et son canon en l'air énervé.

Il s'approche de moi. Une fois à côté de moi, qui est allongé, il dépose un servos sur mon casque en me disant qu'il fera son possible. «Ratchet... J'ai besoin de...»

Je n'entend plus rien et ne vois plus rien. Je panique! Je vais pour me lever, mais un servos se dépose doucement sur mon abdomen en dessous de mon châssis. Je lache, en espérant que j'ai encore la possibilité de parler : «Je ne vois et n'étend plus rien!»

Encore un servos sur le dessus de mon casque... il me caresse la tête. Je ferme mes optiques. Il cesse le câlin et quelque chose me pique dans le bras, encore une fois. L'aiguille bouge. Ça fait mal. Pourquoi ils font bouger l'aiguille? Je gronde.

Le servos revient me câliné le dessus du casque. Mon grognement s'atténue, mais la douleur reste. Puis, je sens une chaleur... Quelque chose qui piquote qui entre par où l'aiguille est entré.  Puis, une autre aiguille vient se planter en moi... Juste en-dessous du châssis.

Puis, je n'ai plus conscience de ce qu'il arrive.
Je me réveille tranquillement. J'ai l'impression d'avoir rechargé longtemps! Je n'ouvre pas mes optiques.

J'ai la sensation qu'on me caresse la tête, encore. Ce n'est pas qu'une sensation.
Contrairement à ce que je pensait, j'ai de la difficulté à ouvrir mes optiques. Une fois que vois, je distingue Shockwave. C'est lui qui me câline. Je referme quelques secondes mes optiques en lâchant en ronronnement. «Comment te sens-tu?» me demande-t-il. Je lui répond que je vais bien et pourquoi. Il me dit: «Te souvient-tu d'avoir été dans un sale état?...» J'hoche la tête. «Tu as été à deux doigts d'y penser!»

Je referme mes optiques sous les caresses qu'il fait sur mon casque. «Soundtrack, promet moi que tu ne boiras plus aucune autre substance que de la vrai énergeon! Les Predacons ne sont pas fait pour ça! Votre organisme est plus primitif que le notre et sensible», dit-il plus sérieusement que jamais. Il a même arrêté les câlins... Hu! Sa main est déposé sur mon casque. Je veux qu'il continue ce câlin! J'aime les câlins!

Je le regarde droit dans les optiques et j'aquiesce finalement. Puis, il recommence la caresse. Je ferme les optiques et les ouvre subitement... «Pourquoi notre organisme est sensible? Les Predacons ne sont pas supposé d'être robuste?»questionnais-je en repensant à sa phrase.

«Physiquement, si. Mais vos systèmes de consommation d'energeon est conçus... évolué  seulement pour brûler de l'énergeon ordinaire», prend le temps de m'expliquer Shockwave.

Je me sens pas bien allongé avec de la compagnie à mes côtés... Je m'assois donc. Shockwave voit que je me redresse, il décide de m'aider. Une fois assise, je choisis de faire une étape de plus: me lever sur mes pedes.

Je perd l'équilibre, étant sûrement encore faible, et tombe contre le châssis de Shockwave. Il m'empêche d'aller rejoindre le sol en me maintiennant, de sa main, dans le dos. Il me lache: «Tu devrais y aller plus doucement... Donne toi un peu de temps pour récupéré, ça fait que quelques heures que ton énergeon est purifié de cette saleté de substance composé!»

Je lève le regard et croise son optique unique...
Ayant repris mon équilibre je me repousse de lui, malgré qu'on y soit confortable... au cas où que ça le mettrait mal à l'aise.

Je vais vers la sortie, sans dire un mot. Le Bot violet me demande où que je vais. Je lui répond que je sors. Je reprend mon trajet vers l'extérieur de la pièce où je me reposais et du bâtiment. Shockwave me suit.

Je me transforme en bête au même moment que je vois un gamin courir vers moi. C'est l'étincelant que j'ai trouvé. Il cesse sa course surpris et s'approche de moi plus lentement, incertain. Je penche ma tête vers lui en feulant en douceur. Il m'agrippe le casque de toute ses forces. Je relève la tête tranquillement pour qu'il lache prise sans se blesser. Ses petits servos glisse le long de ma mâchoire pour finir qu'ils ne tiennent plus rien. Je mute en bipède et me penche aussitôt vers lui en demandant ce qu'il se passe. Il se blottis contre moi. Je lève ma main jusqu'à son dos... une fois au-dessus, j'hésite à la déposer, mais finit par le faire. Je répète ma question, en douceur : «Qu'est-ce qui ce passe?» Il me demande: «Vrai que tu part?»

Il ne veut pas que je parte? Pourtant il ne peut s'être attaché à moi, puisque nous nous sommes vu qu'une fois. Je vois Arcee arriver. Elle s'exclame en voyant le petit: «Te voilà! J'aurai dû me douter que tu la chercherais! Soundtrack... Je te demande pardon pour hier... Nous ne savions pas que tu ne pouvais pas...» Je la coupe en répliquant que je ne savais pas moi-même. «Et désolé pour l'étincelant. Il s'est échappé pendant que je devais le surveillé. Il a l'air de bien tenir à toi. Il ne te lache pas!» réagit Arcee. Je me lève en prenant le jeune dans mes bras et raconte rapidement que je l'ai trouvé et donné deux cubes d'énergeon. «Ultra Magnus m'a raconté... Je change de sujet. Tu vas nous quitter?» J'hoche la tête en lui remettant l'étincelant qui ne comprend pas. Je salue Arcee, m'approche de Shockwave et lui demande s'il veut que le ramène. «Ça va être apprécié, puisque l'autre Predacons est partie rejoindre les autres» répond-il.

Je mute donc. Il grimpe. Je décolle. J'entends le petit fondre en larme. J'ai l'impression que je vais encore devenir dingue! J'accélère considérablement mon vole. Je rugis pour enterrer les pleur et pour me défouler afin de ne pas devenir folle.

Oui, j'ai rugi pour me défoulé! Il faut essayer pour savoir le bien-être que ça peut faire!

Après plusieurs temps de vole nous arrivons chez Shockwave. Je me prépare à repartir lorsque le Bot violet me dit: «Soundtrack, attend! je veux te montrer quelque chose.» Je tourne la tête sur le côté. Il me demande de le suivre en entrant chez lui et, moi, je le suit.

Je tourne la tête subitement en attendant un bruit derrière moi. Je ne vois rien... Il n'y a rien. Je gronde n'aimant pas ça.

Une fois que j'ai rejoint Shockwave, il me montre ses dizaines de cuves pleines de Predacons. Je sens la présence de femelle. Je me transforme. «Que fais-tu?» demandais-je. Il me répond qu'il va permettre aux Predacons de renaître et de pouvoir se recréer aux mêmes. Je secoue la tête et lache: «Il ne faut pas! Je le sais et je fraine mes instincts... Nous, les Predacons, voulons du territoire et les protégeons avec agressivité! On prend trop de place! Si on est en grand nombre trop rapidement, personne ne peut s'adapter et apprendre à vivre ensemble!»

Je me tais. J'avance vers la cuve et y dépose un servos, tout en regardant la créature à l'intérieur. Shockwave me lache qu'il peut annuler les projets. Je tourne vivement ma tête vers lui en déclarant qu'on ne peut pas les tué puisqu'ils sont vivant! «On y sent la vie... Ils sont seulement en stase... Ils attendent que vous les relâchiez... Ne faites juste plus en créez» ajoutais-je. Il approuve le fait qu'ils attendent seulement qu'il les relâche.

Je demande :«C'était juste ça que vous vouliez me montrer?» Il hoche la tête en disant qu'il aurait cru que j'aurais apprécié. «Comment ne pas apprécier? C'est vraiment géniale ce que vous faites! Mais il faut donner le temps au tout le monde... C'est tout», avouais-je.

Je lui tourne le dos et marche vers la sortie. Puis, un servos sur mon épaule. Shockwave me demande de rester. «Pourquoi?» questionnais-je. Il cherche. Il ne sait pas quoi dire. Lorsqu'il dit: «Je voudrais que tu assiste à leur premier pas. Puis, si tu es d'accord, je voudrais te prélever un échantillons de ton énergeon et code.»

Assister à leur premier pas? Certe! «Mais... Ça fais mal le prélèvement?» demandais-je. Il me dit pas plus qu'il m'a implanté dans le bras lors de mon injestion de la substance. Alors, je réplique que j'accepte... Juste une piqûre. Oui, c'est douloureux, mais faut pas se montrer faible, hein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Jeu 28 Mai 2015 - 18:04

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p6

Chapitre 6

(Shockwave)

Soundtrack se tient à mes côtés pendant que je pianote sur le clavier afin de relâcher les Predacons qui sont prêts à respirer. Les cuves se vident tranquillement, leur hôte prennent consciences en douceur. Une fois le liquide écoulé dans les conduits les tubes, qui retennaient l'acide cyber nucléique, se retirent.

Les bêtes se tiennent droitement. Un des Predacons, le mâle, à les yeux vert comme ceux de Soundtrack. Les autres ont les yeux jaunes, même les femelles...
Ça je ne comprend pas... J'ai utilisé les mêmes données que les Predacons ordinaires pour le mâle aux yeux verts. Je ne comprend pas cette variante! Tout comme les femlles... Je me suis basé sur les données de Soundtrack... Je dois comprendre pourquoi!

Le regard de Soundtrack est émerveillé. Soudainement, une ombre passe dans ses optiques. Elle s'approche de moi et se tient bien droite et la tête haute. Trois Predacons avance vers nous en grondant. Soundtrack les imite, sans prendre sa forme de bête.

Soundtrack semble les défier du regard. L'agressivité est palpable. Les autres créatures ne se préoccupent de rien. «La sortie est par là!» dit sèchement Soundtrack en pointant l'entrée.

Les Predacons se dirigent sans rien dire vers la sortie, sauf les trois qui se tiennent encore devant nous en grondant. J'interroge la Predacons orange qui se tiens dos à moi. J'avance d'un pas en même temps, mais elle se tasse totalement devant moi pour m'empêcher de faire un pas de plus. Je cesse donc tout mouvement, tentant de comprendre la situation.

Les grognements se succède sans cesse... Soundtrack, un des Predacons, un autre, encore Soundtrack, le Predacons qui n'a pas grondé, Soundtrack recommence, le plus petit des trois réplique dans sa langue, etc.

Puis, ils partent en rouspètant. C'est à ce moment que je décide d'interroger la première femelle que j'ai créé:

-Que sait-il passé?
-Ils voulaient vous tuer.. Car vous n'êtes pas un Predacons. J'espère qu'aucun Bots les rencontrera ces trois là! pour leur vie, réplique Soundtrack.
-Comment peuvent-ils vouloir nous tuer? J'ai manipulé leurs gènes pour qu'ils soient comme les autres...
-Les gènes sont sûrement la base pour notre création, mais la conscience, elle, est celle qui nous permet de nous mouvoir et ne peut être créé... Ou je me trompe? questionne la Predacons orangé.
-Oui, tu as raison. Bonne déduction.
-Puis, faites juste prendre mon exemple: je suis différente des autres Predacons. Par contre, je ne comprend pas pourquoi ils voulaient votre mort. Vous n'avez rien fait! Après tout, nous sommes des prédateurs.

J'incline légèrement la tête en portant un servos sur le bas de mes plaques (mentons), pensif. Elle a raison. Je ne peux contrôler le caractère... MAIS je peux l'amoindrir... C'est ce que je ne comprend pas, puisque c'est ça que j'ai fait et toujours fait!

Soundtrack me regarde en penchant la tête sur le côté. Puis, elle me demande: «À quoi pensez-vous?»

Je redresse la tête, le servos légèrement éloigné d'où qu'il était deposé. «Je pensais juste à la raison d'un tel comportement, puisque j'ai toujours fait la même chose», répondis-je. Elle me demande, en redressant la tête, si je pense parfois à autre chose qu'aux recherches et autre trucs du genre. «Je n'ai rien connu d'autre.»

Elle me regarde en fronçant les optiques cette fois. Puis, elle me sourit. Que peut-elle avoir pensé?

Elle est vraiment mignonne.

«Alors, quant est-ce que vos tests commencent?» demande-t-elle en effaçant son sourire. Je rétorque qu'il n'y a rien qui presse. Son sourire réparait sur ses lèvres, mais plus grand. À quoi pense-t-elle?

Son sourire me fait chaviré le Spark!

«Votre Spark pulse plus rapidement, pourquoi?» questionne-t-elle. «Pour rien... Alors, que compte-tu faire pour le moment?» l'interrogais-je pour ne pas avoir à repondre à sa question. Elle répond qu'elle voudrait découvrir les alentours et qu'elle ira plus loin lorsque j'aurai fait mes tests.

C'est égoïste, mais je n'ai pas envie qu'elle s'éloigne! Je vais toujours faire des testes alors, même si j'en ai plus besoin.

«Tu n'auras pas à trouver un lieu où recharger. Tu pourras rester ici», lui dis-je. Elle hoche la tête. Je la laisse pour aller à mes quartiers me charger, car je n'ai pas fermé l'optique depuis les premiers pas de Soundtrack, étant inquiet pour elle, c'est-à-dire quatre jours. J'entends des pas me suivre. Je me retourne donc. Soundtrack me suit.

-Soundtrack, que fais-tu?
-Vous allez où?
-Recharger.
-Oh, pardon. Je vais aller me balader dans ce cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
VendettaPrimus
Mini-Voiture
Mini-Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Ven 29 Mai 2015 - 11:57

C'est pas mal du tout ton histoire mais il y a une chose qui me perturbe ... Certains des personnages que tu utilise sont assez OOC ... C'est à dire hors de caractère ^^

Mais sinon, toujours aussi agréable à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Sam 30 Mai 2015 - 13:21

[Fanfic] Transformers: l'éternel combat - p4 & p5

@VendettaPrimus a écrit:
Moi, j'aimerais bien Moonlight Smile

Merci Smile

(Avertissement, le personnage Moonlight ne m'appartient pas, cette OC est la création de VendettaPrimus. Je vais juste changer de choses par rapport à cette fic. Pour être sur que tout concordera avec mon histoire. L'histoire de Moonlight s'arrête au chapitre 16 de "Petite Étincelle" pour que tout soit cohérent avec ma fanfiction.)

[Passé Ultra Magnus:

J'ai été en mission, pendant ce temps les Decepticons on attaqué la base où se trouvait ma ravissante Starwind qui venait d'avoir son étincelant. Ma Sparkamte a été tué. Tout comme moi qui a été désactivé. Puis, par une relique, celle qui a ramener Optimus et Jazz à la vie, j'ai été réactivé.
Par contre, je n'ai jamais retrouvé le corps de ma Starwind et notre étincelant aussi.
Je n'avais plus envie de vivre, mais l'ai fait pour aider les Autobots dans la lutte contre les Decepticons. ]

[Passé Optimus Prime:

J'ai été en secours à la base attaqué, aucun survivant.  Puis, j'entend des pleurs, je cherche partout et vois un étincelant dans un sal état... ]

[Passé Moonlight:

Mon Opi c'est Optimus! J'aime tellement mon Opi! ]

Chapitre 4
Moonlight


{Chez les Autobots}
(Narrateur Optimus)

-Ratchet... lâchais-je.
-Je fais ce que je peux! Je ne peux soigner tout les blessé en même temps! rugit-il.

Nous sommes de retour à la base. Les Autobots survivants sont dans un sale état. Bulkhead, Jazz et plusieurs Dinobots sont tombé au combat. Cette dernière troupe est réduite de moitié. Puis, Talitha et Nigthroad ont disparu. Prowl et Ultra Magnus son fou d'inquiétude, y compris Yed.

Je ne sais pas où donner de la tête. Je voudrais aider Ratchet, mais en n'ai pas les compétences. Elita-1 se tient à mes côtés et tente de me convaincre que je ne peux rien faire pour aider notre médecin... Tout comme aussi elle tente de me faire comprendre que ce n'est pas de ma faute les morts et les deux disparu pendant cette bataille.

Mais ça ne change en rien mon sentiment!

Je fais les sens pas. Puis, décidé de rejoindre les autres qui essaie de trouvé une trace énergétique des disparues.

La seule empreinte que nous voyons après plusieurs heures de recherche, est celle d'un petit groupe Decepticons. «Autobots, si vous voulez qu'on retourne sur le terrain maintenant, nous irons. Si non, nous resterons ici et je compremdrai...» commençais-je. Les jumeaux lâchent que ça ne leur dérange pas, surtout qu'on ne sait jamais qui qu'on peut y trouver... Ils pensent surement à des nauffragé dont que nous avons pas trouvé les signatures et aux possibles femmes. Elita-one est aussi patente, tout comme Chromia et les autres... sauf les Dinobots qui n'ont pas l'intention de bouger d'une pièce.

Yed s'approche de moi. «Je te suivrai comme Talitha le fait! Je répondrai de tes ordres tant que Talitha y répondra!» déclare la bête ténèbre. Alors, il est avec nous!

J'hoche la tête en un signe de remerciement. J'ordonne donc notre départ. Prowl arrive devant moi en disant que le pont terrestre est enfin réparé. Nous allons enfin pouvoir arrivé et quitter des lieux rapidement lorsque ça devient chaud! Parfait!

***

Nous sommes sur le terrain. Nous luttons. Il y a une navette allié. Les Decepticons transportent des corps avec eux. Puis, je vois un petit bout de pièce bleu. Mon Spark pulse frénétiquement dans l'angoisse. C'est impossible!

Puis, je me fais frapper par un Decepticons pendant mon moment de distraction. J'en suis déboussolé. Yed apparaît et me débarrasse de mon adversaire. «Optimus, tout va bien?» questionne-t-il. Je lui répond que oui. Je recommence à me battre tentant de rejoindre le groupe de Bot capturer, lorsqu'un sentiment de douleur viens me transpercer le Spark...

{Chez les Decepticons}
(Narrateur Talitha)

Mes optiques ont de la difficultés à s'ouvrir. Cela en ai souffrant. Je suis sous ma forme de bête...  Que je troque, difficilement, aussitôt pour ma forme humanoïde. Je suis à plat ventre, me soulevant de mes bras. Dans cette position, j'observe les alentours.

Je distingue finalement Nigthroad qui est allongée au sol. Je m'approche d'elle. Je sens son agressivité. Je ne comprend pas. Je la secoue doucement. Elle ouvre sèchement les optiques et le centre de son optiques se contracte comme lorsque nous chassons. Elle relève la tête rapidement et je m'éloigne aussi vite. Je n'ai pas envie d'être blesser et de la blesser dans un combat.

Je ne comprend pas ce qui ce passe... Pourquoi ses ondes négatives?

Elle finit par se transformer et demandé pardon. Elle me raconte qu'elle ne sait pas comment elle a pu oublié, mais que Shockwave a fait "LA" chose à ne jamais faire, à leur dernière rencontre. «Surement le choc» lâchais-je, malgré que je sois d'accord avec elle sur le fait que ce soit incompréhensible qu'elle ne s'en souvienne pas.

Puis, les porte de notre cachot s'ouvre. Je me transforme et gronde, prête à bondir à la gorge de l'ennemi afin de tenter une fuite. Mais, je freine mon geste en m'apercevant qu'il est déjà trop tard pour agir et que les Decepticons n'ont fait que rajouter un... Ou plus tôt: une détenue.

Elle me regarde effrayée. Elle est en larme. Nightroad va à sa rencontre vérifier son état.
Pour ma pars, je me dirige à un coin de la cellule pour réfléchir as un moyen de fuite sans compromettre la vie des deux autres.

Je dois absolument les sortir d'ici!

Lorsque je capte une odeur... Une odeur semblable à Ultra Magnus. Je tente de déterminer la provenance lorsque je vois la petite qui se lève.

Elle ressemble à Magnus! Elle aurait un lien avec lui?

Nightroad et la gamine s'approche de moi. «Talitha, les Decepticons ont fait d'elle une prisonnière et on tuer tout les autres qui étaient avec elle lors de son arrivé. Les Decepticons disent qu'ils ont de meilleurs projet pour elle...» commence Nigthroad. J'hoche la tête silencieusement en fronçant les optiques.

Comment vais-je les sortir d'ici? Ça urge!

Je demande la désignation à la gamine. Ça va être pratique... La petite se présente:

-Moi c'est Moonlight!
-D'accord, Moonlight... Je vais te demandé une chose, commençais-je et céssant de parler pour attirer son attention.
-Oui?
-M'obéir au chiffre et à l'optique! Je veux que tout ce passe bien. Je ne veux pas qu'il vous arrive quoique ce soit! Est-ce clair? dis-je sévèrement et sérieusement.

Elle hoche la tête rapidement et plusieurs fois, de manière positive.

{Du côté Autobot}
(Narration: Yed)

Nous venons de revenir à la base. Deux fembots (Elita-One et Chromia) ont rendu leur étincelle. Deux mechs (Optimus et IronHide) sont dans un état pitoyable, mais ce, moralement. Les autres sont quasiment indem. Les bots survivants de la dernière bataille sont presque tous soigné.

Que faire pour aider Optimus? Que faire?
Il a eu l'air paniqué lorsqu'il a vu les bots qui venaient d'être fait prisonié. Il devait y avoir quelqu'un qu'il connaissait... J'aurais bien voulu allez les rejoindre, mais ces foutu faux Predacons étaient trop nombreux. Ils sont certes plus faible que les vrai Predacons, mais en nombre ils font leur force.

Je m'approche de Optimus. Arrivé derrière lui, je dépose un servos sur son épaule. Il se retourne subitement. «Pardon... Puis-je te poser une question?» commençais-je. Il me répond, en se redressant, qu'il n'y ai aucun problème. Je le questionne donc: «Il y avait un Bot que tu connaissais dans l'équipage cette navette, n'est-ce pas?» Il hoche la tête et répond qu'il croit avoir vue son étincelant...

Pas encore! Ils font exprès de s'attaquer aux étincelants Autobots? Talitha et maintenant sa petite à lui! Je vais aller les démembrer... Mettre en pièce ces tat de rouille! Foutu ferraille, les Decpticons mérite que la fonte!

Mais, je ne peux quitter la base... J'ai les Dinobots à surveiller ou plutôt amoindrir leur catastrophe qu'ils peuvent causer et arrêtez leur bagarre... Comme Talitha le fait.

J'avoue que s'il y aurait d'autres Predacons mâle, je me battrais autant que les Dinobots...
J'entends des grognements... Il y a justement une querelle qui débute. GraaaH!

(Narrateur : Prowl)

WhiteSky se tient proche de moi. Il ne me lâche pas d'une pièce. Il me tient toujours le servos et me demande quand est-ce que Nigthroad revient. Je lui répond sans cesse que je ne sais pas.

Je suis inquiet pour elle. Que vont lui faire les Decepticons? Quelles sont leurs plans? Comment elle va se sortir de là? Ils auront sans doute quadriplé la surveillance de sa cellule!

Je dois faire quoi, moi? Je n'ai pas envie de rester les bras croisés! Mais je ne peux pas plus aider à autre chose ici, tous les postes sont occuper, je ne suis pas pour encombrer les autres et faire ainsi ralentir les recherches. Espérons que tous ce passe bien pour Nigthroad.

Chapitre 5
Retour chez soit



{Chez les decepticons}
(Narrateur Talitha)

Plusieurs heures à penser sans rien trouver. Des centaines de minutes à faire le tour de la cellule à la recherche d'une faille... Viens le tour de l'entré à observer... Aucune issus par là, l'accès est étanche. Les flammes ne réussiront pas à la faire fondre ou la faire affaiblir.

Je fais maintenant les cents pas, comme un lion en cage. Je n'aime pas ça... Je suis claustrophobe! Je n'aime pas me l'admettre... en même temps, c'est relié à la peur que les Decpticons fassent subir des tortures immonde aux Bots présentes avec moi.

Il ne doit rien arriver à ces deux femmes! Je dois les défendre et les sortir coûte que coûte!
Megatron ne touchera à aucune de leurs pièces!

Sur cette pensé, la porte d'accès à la cellule s'ouvre.
Je suis sur le qui vive et me prépare à sauter sur l'arrivant, mais un son m'empêche d'agir. La sonorité que Shockwave à trouvé! Nigthroad aussi est figée par la douleur et Moonligth se prépare à tirer sur Shockwave, mais ce dernier la vise de son fusil. Elle incline les armes, se rendant.

Ce Cons je jure que je le tuerai! Il est l'une de mes première cible en incluant Megatron, Starcream, Lockdown le chasseur de prime, Soundwave et Knockout.

La suite se passe rapidement. Des Cons et Predacons débarquent dans la pièce et ils nous attachent poignet et cheville. Je parviens à gronder mon mécontentement, malgré le son qui m'empêche d'agir. Tenter de surpasser la douleur de cet trame et de lutter est très douloureux!

Ensuite, les Cons nous attache au plafond. Alors, ce sera la période d'interrogatoire et de torture... ! Scrap! Foutu ferraille en état d'oxydation! Je vais tous les tuez... Jusqu'au dernier! s'ils osent faire souffrir Nightroad et Moonlight!
 
Puis, lorsque nous sommes installer Shockwave fait cesser le son. Je peux percevoir un autre bruit: des pas... Ceux de Megatron! Nous avons tous une façons différente de marcher et je réussi à distinguer qui marche de tel ou tel manière. Lui, il a un pas lourd, lent, sec et il laisse traîner un peu ses pedes au sol. Il entre. Il congédie ses sbires. Seul Shockwave reste.

Je sers mes dentas. Mon frère, Megatron, s'approche de moi. Il s'arrête à une distance raisonnable de moi pour que je ne puisse pas le toucher comme la dernière fois.
«Alors, te décideras-tu à parler aujourd'hui? Si tu n'ai pas très collaborative, j'ai de bon moyen de te faire parler» rigole-t-il en regardant les autres captives.

Je fronce les optiques en demandant ce qu'il veut. «Dit-moi tout ce que tu sais!» lache-t-il. «Oh! Ça? Jamais!» rugis-je. Je ne lui dirai jamais ce qu'il veut...

Megatron se met à hurler qu'il n'attendra pas une éternité avant de tuer mes collègues. Il ajoute: «Dit-moi tout ce que le maître t'a appris! Pourquoi il t'a choisis toi? Tu n'ai même pas ...» Je lui coupe la parole:«Tu nous fais quoi là? Une crise de jalousie?»

Il s'approche de moi et me saisie par la gorge en serrant et tentant de faire pénétrer ses chiffres entre mes circuits et de les faire rompre. Je le regarde droit dans les optiques. C'est douloureux, mais je ne le manifesterai pas pour lui faire plaisir! Lui aussi me regarde droit dans les optiques, il a une lueur de rage. Il me lâche: «Tu as toujours cette cicatrice qui te balafre l'optique? C'est quand que ça t'es arrivé? Lorsque tu etais encore qu'une étincelant... Je me trompe? Ça te donne un air plus dur à cuire... Rebelle et mal veillante!» Je lui donne un coup de pedes au niveau du tronc, comme la dernière fois. Il n'apprendra donc jamais?

Soudainement, j'entends un bruit de métal qui en frappe un autre... Moonlight lache un cri de douleur. Non, non, non, ils vont la faire souffrir! Je panique... «Tiens, tiens... Ça te fais avoir des sentiments? C'est bien la première fois que je te vois en avoir! Mais j'ai promis à Shockwave qu'il aurait un nouveau sujet de laboratoire, et ce, de qualité. C'est la plus résistante et la moins caractériel que nous ayons trouvé. Même si elle tente d'avoir une miette de courage. Je me suis un peu amusé à torturer à mort les autres», raconte mon frère. Non! Il n'a pas fait ça... Il a tué les autres par plaisir! Sale con!

Je vois la petite qui est traîné au sol par Shockwave.

Je me débat pour me soustraire de ma prise. Malgré que ce soit impossible, je tente de me transformer en bête. Certaine de mes pièces bougent, mais rien de satisfaisant... Aucune mutation! Scrap! Ferraille! Je vais les fondre! Je vais les bouffer! Je vais les démembrer!

Je gigote dans tout les sens. Je vais devenir folle si je ne peux pas secourir Moonlight!

-Alors, Talitha... Raconte-moi et il n'arrivera rien à l'autre erreur de la nature qui est comme toi.
-Non! Ne lui dit rien... Il nous tuera quand même! Peut importe ce qu'il veut savoir! lache Nigthroad qui a une voix nerveuse et paniqué.

Megatron s'avance vers Nigthroad et dégaine une lame. Je réussi à voir Nigthroad... Et Megatron qui transperce son abdomen. Un cri de douleur de l'autre semi-predacons se fait entendre.  

Megatron revient vers moi et demande à nouveau de lui dire. Je me décide donc à collaborer pour permettre à Nigthroad de survivre: «Il croyait que j'étais celle qui aurait été la plus attentive... Celle qui aurait appris le plus entre tous les descendants. Celle qui aurait été la plus rusé qui n'aurait pas laissé mes intincts de l'ancêtre prendre le dessus et tout faire devenir chaos comme tu le fait si bien! Mais il n'a pas prévu que le lavage de cerveau ne fonctionnerais pas sur moi... Que je voudrais pas me pervertir à faire souffrir les autres... Prêtez allégeance à l'antité écoeurante qu'est Unicron! RELÂCHE NIGTHROAD et je te dirais le reste!»

Megatron se met à rire en disant que non, que jamais il laissera personne sortir d'ici!

Je savais que je n'aurai pas dû raconté tous ça même si ça lui est inutile!

Il menace encore de s'en prendre à Nigthroad si je ne lui dis pas ce qu'il veut! Il est énervant! Je ne veux pas qu'il blesse qui que ce soit... Raaaah! Je me suis ramolli... Je suis rendue faible!
«Alors, que décide-tu?» me demande Megatron. «Que veux-tu sa voir, tat de rouille?!» questionnais-je.

-Pour commencer, quel sont les techniques de tortures qu'il t'a apprise? Et quel sera le moment de la renaissance d'Unicron? Est-ce vrai qu'à ce moment les descendant seront surpuissant?

-Seulement moi qui sera surpuissante, car c'est moi l'élu... Je vais pouvoir te botter le parchock arrière! mentis-je, sachant très bien que ce sera tout les descendants. Pour la torture... Je crois que tu connais déjà tout... Puis, pour le moment d'Unicron, j'en ai aucune idée. Ça arrivera quand ça arrivera. En espérant qu'un disciple ou descendant de Primus ou Primus en personne vienne lui oxyder ses circuits!

-Insouciante! Je sais que tu me ment! Tu fais comme si tu ne connaissais rien! PARLE! hurle mon impatient de frère.

-Je n'ai rien à ajouter, rétorquais-je.

-Dans ce cas, ton ami va souffrir... Ah! Non, après...

Il me tourne le dos et va chercher quelque chose. Il me fait à nouveau face, maintenant le "cortical psychic patch". Scrap! Pas ça... En espérant que je me suis pas ramolli pour lutter psychiquement contre ce résidu! Il s'approche de moi, se déplace en arrière de moi, tente de connecter le tout, mais je me débat. Il n'est pas question qu'il mette le doigt sur tout les données... Cette planète et les Autobots vont souffrir sinon! Puis, je sens un déclic dans le bas de ma nuque. Je sombre dans mon inconscient et mon ombre*.

(*Pour votre culture personnelle et connaitre ces deux termes, vous pouvez allez voir allez voir le modèle de Yung)


(Narration: Nigthroad)

Megatron viens de terminer ses propres branchement pour le "cortical psychic patch". Je ne comprend rien de ce qu'ils parlaient...

Je sens mon energeon coulé sur mes pièces. Si nous ne fais son pas vite, je vais mourrir rapidement à bout d'energeon. Talitha semblait indécise et oppressée par les dilemmes: je dis tout ou je ne dis rien... Elle est resté entre les deux. Je crois qu'elle n'a rien dit d'important, mais avec cette appareil, elle ne pourras pas caché quoique ce soit à Megatron.

Espérons que tous ce pass bien... Pour Talitha et Moonlight. Je ne suis même plus en état... Je n'ai même plus la force de bouger... Je ne pourrais pas aider personne. Utiliser mon pouvoir signifierais ma mort, en ce moment.

Je peux bien l'utiliser un peu pour me détacher des liens et rompre ceux de Talitha. Je serai juste incapable de bouger pour le retour... Par contre, Megatron est un obstacle.  

(Narration: Moonlight)

Je suis attachée sur une table d'expérience. Une bleuâtre se situe au-dessus de ma tête. J'entends les pas de Shockwave qui se rapproche de moi. Il se penche pres de mon plastron. «Le testes qui vont suivre peuvent faire de toi un monstre ou... Un merveille. Si tu es un monstre, tu devras en vouloir contre les deux autres qui étaient dans ta cellule. Elles m'ont tout détruit les informations que j'avais sur leur expérimentation! La même que je vais retenter de faire aujourd'hui avec toi!»

Puis, il se met à me faire des branchements sur des appareils qui surveille mon état.

(Narration: Talitha)

Certaine scène passent lentement contrairement à d'autre passe très rapidement. Megatron sait ce qu'il cherche... Lorsqu'une information semble importante, tout se déroule en temps réelle. Je me vois lorsque j'étais petite. Une étincelant qui commence à posséder ses couleurs... et qui est dans un sale état: entaille profonde partout, bosse sur la carrosserie sur tout le corps, une portière plier, tremblant par le manque de force, mais ne tombant pas pour ce montrer forte, un optiques qui est s'allume et s'éteint par son mauvais état et avec une blessure qui le traverse de part en part.

Puis, celui que Megatron appel le maître apparaît: «Voyons la descendante que nous avons là...» C'était lors de la sélection de "l'élu". «Une petite dans un état lamentable, qui se tient encore bien droit... Avec une lueur de colère dans les optiques... Plus qu'à faire les testes, mais elle semble être la plus concluente. Son frère aurait pu faire l'affaire, mais il est égocentrique, ne pense pas... Il fonce trop tete première.»

La séquence de testes passent rapidement...
Lorsque les testes furent finit, il commença immédiatement à éduquer le "moi étincelant".

Voici ce que le maître m'ensaignait, des informations que Megatron veut à tout prix: «Le logo de ton bras gauche est l'insigne de notre ligné. Tout les descendant le possède ... Lorsque Unicron reviendra tout les descendants en vies seront surpuissants! ... Son tombeau est juste en-dessous de notre quartier, le quartier des descendants. Nous sommes peu, nous ne sommes pas très prolifique puisque notre ancêtre possédait un Spark qu'on pourrait considérer comme l'anti-spark ... Le chaos vient de lui ... C'est pourquoi nous devons nous préserver le plus possible des sentiments ... Des armes puissantes sont cachés dans son tombeau, elles seront maniable et accessible à la rennaissance d'Unicron ... Selon les prophéties, son retour sera lorsque l'élu sera sur une autre planète, quand l'élu sera Sparkmate et aura un étincelant en programmation qui sera utiliser pour ranimer Unicron en transférant son étincelant dans la chambre de Spark du Seigneur du chaos ...» Je vois défiler des dur et des centaines d'heure d'entraînement à l'art de la guerre. Puis, des apprentissages sur le comment torturer.

Les informations continue de défiler. Certaine je les avais oublié, dont celle de la rennaissance... Alors, je ne dois absolument pas avoir d'etincelant!  

La voix de Megatron résonne: «Interressant! Tu es rendu faible Talitha! Tu te laisse toucher par tes sentiments, ce que le maître t'as ipnterdis! Tu désobéis et déçois tout ceux qui t'entoure! En plus, à ce que je vois, tu n'as aucun pouvoir! Une vrai honte! Tu es seulement une guerrière de bon calibre!»

Scrap!

Puis, toute la scène devient flou et s'efface.
Mes optiques s'ouvre sèchement. Je vois Megatron reprendre tranquillement conscience. Je tourne la tête pour voir l'état de Nigthroad... Elle semble très faible. Comment sortir d'ici avant que tout le monde meurt par ma faute?

Puis, une onde énergétique passe au niveau de mes menottes magnétiques. Je tombe lourdement au sol et j'en profite aussitôt pour me détacher les pedes. Je me tourne et cours vers Nigthroad. Je lui détache ses liens. Elle n'a pas la force de rester debout. Je la prend dans mes bras. Une chance qu'elle est plus petite que moi! Lorsque je passe devant Megatron, une nouvelle onde énergétique est émise, à partir du corps de Nigthroad, et blesse mon frère. Je ne prend pas le temps de savoir s'il est blessé gravement afin de me donner de l'avance.
Je cours en ligne droite, me laissant guider par mon instinct. Je repense soudainement à la petite Moonlight. Je dois la trouver! Je me souviens de son odeur énergétique! Juste à la suivre! Je vais dans les directions que l'odeur est plus forte. Je tombe sur des Decepticons. Je dépose délicatement Nigthroad au sol. J'actionne mon battle mask et mes épées. En deux temps trois mouvements je les ai abattu. Je cours rejoindre et prendre Nigthroad. Elle soupire de douleur dans l'action. «Pardon, mais on est pressé», lâchais-je. Je recommence ma course.

Puis, j'arrive devant une pièce dont j'ai la sertitude que la gamine y est... Je détruis le scan d'accès et la porte s'ouvre. La petite Moonlight est allongée et attaché sur le lit... blogué à des machines... J'espère qu'il n'est pas trop tard!

De l'intérieur je fais refermé la porte.  Je dépose Nigthroad au sol adossé au lit. Je passe un servos délicatement sur son plastron en disant: «Moonlight... Réveille toi!» Elle ouvre un optique puis un deuxième. «C'est le moment de partir rejoindre les Autobots!» ajoutais-je en retirant soigneusement tout les appareils que je connais. «Moonlight... C'est deux appareils je ne sais pas à quoi il serve, mais il faut te les retirer... Je te demande pardon si c'est douloureux ou si ça t'endomagera.» Je les retire et rien semble se passer. Parfait!

Je l'aide au s'assoir. Lorsqu'elle voit Nigthroad elle se laisse tomber au sol. Elle se concentre pour je ne sais trop quoi... Elle dépose ses servos sur la blessure qu'à causé Megatron à Nigthroad. Une lueur verte émane de ses servos, parfois une teinte bleuté apparaît. Je vois les pièces de Nigthroad se régénérer.

Je m'apprête à demander une explication, mais je décide de le faire plus tard pour ne pas la déconcentrer et perdre ainsi du temps avant de quitter les lieux. Pendant qu'elle s'occupe de notre amie doré je recherche de l'energeon dans ce labo. J'en trouve une petite quantité que je cours donner à Nigthroad.

La blessure est refermée et la Sparkmate de Prowl se lève. Alors, c'est le moment d'y aller! Nous allons vers la sortie de la pièce. La porte s'ouvre et nous tombons nez à nez avec Shockwave. Cette fois, je n'hésite pas à me transformer et lui sauter dessus pour donner une chance de fuite aux deux autres. Je gronde (en language Predacons) à Nigthroad qu'elle prenne de l'avance puisqu'elle est encore faible et qu'elle mute et fasse grimpé Moonlight sur son dos. La semi obéit et demande à Moonlight de lui faire confiance et de grimpé sur son dos une fois transformé. Une fois fait, elle n'hésite pas et grimpe.

Pendant ce temps je maintiens Shockwave au sol. Lorsque les filles sont loin, je cours les rejoindre et passe devant elles pour pouvoir les protéger. Nous sortons sans encombre de la navette.

C'est une fois que nous volons que ça se corse. L'armada de Starcream est à nos trousse, y compris leur chef. Ils se mettent à tirer. Je laisse Moonlight et Nigthroad me devancer. Je cesse mon vole et prépare l'affront. Je ne laisserai pas les atteindre! Mon devoir est de protéger! Pas de détruire... Je dois... Détruire... Je suis vraiment le chaos! Mais! Je le fais pour sauvé mes collègues pas pour détruire un monde!

Je fonce dans l'armada en crachant mes flammes. J'abat plusieurs adversaire. Nigthroad est dans mon champs de vision. Puis, un vortex s'ouvre devant elle! On a un vortex? Génial! C'est le temps de rentré aussi pour moi!

J'y fonce ignorant les tire qui m'atteignent. J'entre dans le pont terrestre et il se referme juste derrière moi. Je me trouve aussitôt du côté Autobots.

Ultra Magnus et Yed court vers moi. Je me transforme. Je suis à quatre pattes, épuisée par la bataille. Mes évents vrombissent. Mon Sparkmate dépose un servos sur mon épaule. Je le regarde droit dans les optiques et lui sourit. Nous sommes heureux de nous revoir. Il m'aide à me relever même si je déteste ce genre d'aide. «C'est bon! Je peux marcher...» commençais-je. Il me demande d'aller à l'infirmerie pour que Ratchet me soigne. Je lui dis que c'est correcte, mais il me pousse dans le dos, m'accompagnant à l'infirmerie.

Nigthroad aussi s'y dirige accompagné de Prowl. Je me tourne vers Moonlight et dit: «Toi aussi! Je veux que Ratchet fasse des analyses! Avec Shockwave, il faut s'attendre à tout!»


Dernière édition par Talitha le Lun 15 Juin 2015 - 18:01, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
VendettaPrimus
Mini-Voiture
Mini-Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Dim 31 Mai 2015 - 12:40

Trop cool Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Dim 31 Mai 2015 - 15:25

[Fanfic] Transformers: l'éternel combat - p6

Chapitre 6
Rage de Predacons


(Narration: Moonlight)

-C'est bon, tout est normal! s'exclame Ratchet.
-Tu es sur Ratchet? Shockwave voulait la faire devenir un Predacons, elle aussi... Aucune trace beast...
-Non, Talitha! Arrête un peu! continue Ratchet.
-Pourquoi tu t'inquiète autant pour moi? questionnais-je.
-Parce que ce n'est pas toujours un cadeau d'être un Predacons... Bon, je vous laisse, je dois aller voir les Dinobots avant qu'il détruise la base!

Je la regarde partir. Nigthroad est dans son coin silencieuse et avec le regard sombre. Prowl tente de savoir ce qui ce passe, mais elle ne répond pas. Je descend du lit médical. J'ai envie d'aller la voir pour la questionner, mais c'est peut-être pas une bonne idée.

Je décide donc d'aller me promener un peu dans la base afin de connaitre un peu les lieux. Juste avant de sortir de la baie médicale, je me tourne vers Ratchet qui observe ses datapads et demande: «Est-ce que Opi est sur cette planète? Je ne l'ai pas vue?» Il me répond qu'Optimus est sortie depuis ce matin. J'hoche la tête et vais me promener dans les couloirs.

Nigthroad sort derrière moi et passe devant d'un pas rapide. Suivi de Prowl qui semble inquiet.
Je ne comprend rien à ce qu'il ce passe...

(Narrateur: Talitha)

Dans le lien des beasts je sens de l'agressivité de la par de Nigthroad. Je la vois apparaître suivi de Prowl. Ce dernier lui pose des questions sur son humeur. Lorsqu'elle pete les plombs. Elle se met à crier que Prowl ne pense qu'à lui. Puis, elle dégaine une arme et de prépare à frapper son Sparkamte.

Elle vient de devenir dingue! Elle rage comme un Predacons fou. Elle ne sera plus contrôlable... Elle ne s'aperçoivra pas des erreurs qu'elle va faire, tellement sa colère est grande. Je le sais, j'ai vécu ça une fois...

Je cours arrêter le coup. Je maintiens son bras qu'elle tente de continuer à abattre. Son regard est celui d'un prédateur. Elle veut tuer tout ce qui bouge. Une colère noir de Predacons... Scrap! Le seul moyen qu'elle revienne à elle sera de l'épuiser, de la blesser... Ou elle devra être tuer si elle ne fini pas par revenir à son normal.

(Narrateur: Moonlight)

J'arrive dans la salle principal et vois les deux femmes qui étaient captivés avec moi se battre. Talitha lance Nigthroad à l'extérieur et tente de l'emmener plus loin. Certain bot veule intervenir dans la bataille, mais un Predacons noir, Ultra Magnus et des Dinobots les empêchent d'avance. Je vais vers Ultra Magnus et lui demande ce qu'il se passe. «Demande à Yed... Lui sait, moi je respecte ce que Talitha à demander, car elle n'exige jamais pour rien!» me repond-il. Alors, je repose cette question au Predacons. «Ce n'est pas un combat pour déterminer qui sera l'Alpha... C'est une bataille bien pire. Elle s'arrêtera avec la mort de Talitha à moins que ce soir tout ce qui vit ou ça cessera si Nigthroad est resonnée, affaibli, etc. Lorsqu'un Predacons est fou de rage, qu'il accumule et accumule, ça éclate de cette façons et on est incontrôlable et encore plus dangereux. Je crains pour la vie de Talitha... même si elle est la meilleur combattante, mais dans ce contexte, la follerie peut l'emporter», m'explique-t-il.  

Non, non... C'est cinglé des Predacons! Je passe devant rejoindre les deux autres pour les resonnée. Nigthroad passe à deux chiffres de me cracher ses flammes, mais Talitha, en reprenant sa forme humanoïde, me plaque au sol. Elle se relève et me hurle: «Va t'en! Tu veux être tué? Si c'est le cas, t'es folle! Va t'en! Va rejoindre les autres! C'est un ordre, petite!»

Elle reprend sa forme de bête et s'élance sur la bête dorée. Je met mes servos sur mes plaques de bouche. Elles vont se tuer, et c'est vrai!

«Arrêtez!» criais-je. La créature bleu se retourne... Trop longtemps, car  elle est saisi à la gorge par Nigthroad. Le Predacons noir arrive à son tour sous sa forme bestiale. Puis, on me sert par derrière en m'éloignant du lieu de bataille. Je me retourne et cri: «On ne peut pas les laisser s'entretuer!»

Je prend le temps d'observer le plastron de celui qui m'a traîner. Le visage du bot m'est familier.  Je l'ai vue plutôt... c'est Ultra Magnus. Mais, n'empêche que j'ai l'impression de le connaitre davantage et aussi d'avoir un lien avec lui...

Puis, on me soulève et me sert. Je donne des coups de pedes dans le vide. «Grimlock maintenir la petite bleue pour empêcher elle de retourner proche du combat. Ordre de Talitha!» dit le grand colosse qui m'a attrapé. Je continue tout de même de me débattre.

(Narrateur: Optimus)

J'arrive à la base. La première chose que je vois est une bataille de Predacons... Yed, Talitha et Nigthroad. Puis, la seconde chose que je peux distinguer est "un petit bout" de pièce bleue dans coincé dans les bras de Grimlock avec Ultra Magnus en colère contre elle. Mon Spark manque une pulsation... Moonlight!  Ma petite SweetSpark! Ici, en vie!

Je me dirige tout droit vers ma petite étincelant qui devient grande, le Dinobots et mon lieutenant. Arrivé devant eux je mute. Moonlight crie : «Opi! Dit-lui de me lâcher... Il me sert trop!» Je demande au Dinobots de la déposé, mais il ne veut pas. Il a pour excuse que Talitha le lui a ordonner. «Dépose-la!» ordonnais-je. Grimlock rechigne qu'il ne peut pas, sinon Talitha va lui passé une cire (un savon). «Ne t'inquiète pas pour ça», répliquais-je.

Un hurlement me fait pivoter sur moi-même... Le cou du Predacons dorée est entre les crocs de la bête bleue. La créature couleur nuit aide Talitha à immobiliser Nigthroad. La Bot dorée est folle de rage et rugit. Pendant que Yed maintient la Sparkmate de Prowl, Talitha mute en bipède. Puis, elle touche à quelques endroit... Soudainement Nigthroad cesse de se débattre, de gronder et ses optiques se ferment lentement.


Dernière édition par Talitha le Lun 15 Juin 2015 - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mar 2 Juin 2015 - 20:40

Vous en dites quoi?

Et puis, comment trouve-tu l'arrivé de ta petite Moonlight, Vendetta?


Dernière édition par Talitha le Lun 15 Juin 2015 - 18:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
VendettaPrimus
Mini-Voiture
Mini-Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 21
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/01/2015

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mer 3 Juin 2015 - 13:52

J'adore comment tu intègre ma personnage Moonlight dans ton histoire Very Happy
Et puis, l'interaction entre son Opiluk et elle c'est juste magique ! Continue :p

La battle de Nightroad et de Thalita est impressionnante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talitha
Voiture
Voiture
avatar

Féminin Nombre de messages : 377
Age : 20
Localisation : forêt boréal
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   Mer 3 Juin 2015 - 20:35

[Fanfic] Transformers; renaissance des cendres - p7

Je sais... Surtout Shockwave et Megatron... Mais à la fin du film de TF Prime, il change de façon de pensé. Puis, par rapport à Shockwave, si tu remarque, lorsqu'il est avec ses créatures sont caractères n'est plus totalement le même, il en prend soin. Et, lorsqu'une personne est en amour, elle change de comportement/caractère envers l'être aimé Wink


Chapitre 7

(Narrateur: Soundtrack)

Je pars au pas de course à l'extérieur.
Puis, je me transforme en prenant aussitôt mon envol.

Je vole et explore les alentours. Il n'y a rien d'intéressant. Puis, de toute façons je suis en manque d'energeon. Et, ça fait plusieurs heures que Shockwave recharge, il doit être chargé à bloc!
Je retourne chez Shockwave. Je fraine mon vol pour atterrir juste devant l'entré. Je replis mes ailes et entre. Je ne vois pas celui qui m'a créé. Je le cherche et le trouve dans ses quartiers qui recharge encore. Alors, je vais tenter de trouvé le distributeur d'energeon, seule.

Je fouille... puis je fais tombé un truc. Un gros bruit s'ensuit. Je redresse la tête espérant ne pas avoir réveillé Shockwave. Aucun bruit. Ça ne l'a pas réveillé. Parfait!

Je continue mes recherches. Je ne trouve rien, des alertes apparaissent dans mon CPU trouver de l'energeon devient primordial! Pourquoi j'attend toujours d'être à plat et d'avoir finit ma réserve?

Je décide donc d'aller réveiller Shockwave. Je marche silencieusement vers ses quartiers. Je ne me suis pas encore transformé en humanoïde et je n'ai pas l'intention de le faire pour le moment... J'avance près de son lit. J'approche ma tête d'un des servos. Je glisse mon museau sous les chiffres et je soulève sèchement son servos à plusieurs reprisent. Shockwave finit par grogner et allumer son optique. Je ne bouge plus et garde la tête coucher sur le lit et le museau en-dessous de son servos.

Il s'assoit. Moi, je me colle la tête contre lui, le poussant. Il m'éloigne un peu de lui et me caresse la tête. Je ronronne presque inaudiblement. «Que veux-tu Soundtrack?» me demande-t-il. Avec les câlins qu'il me faisait, j'ai oublié mes alertes dans mon CPU. Je me transforme aussitôt. Je me prend le bras en baissant honteusement la tête et demande: «Je n'ai pas trouvé votre distributeur d'energeon... Désolé de vous réveiller.» Il se lève et passe à côté de moi. Il me fait tourner sur moi-même et me pousse légèrement dans le dos pour me faire avancer.

Je sens mes jambes faiblir. Je perd le pede... et m'écroule au sol. Shockwave se penche rapidement et me prend contre lui. «Tu as attendu trop longtemps pour ta ration d'energeon. Tu devrais vérifier tes réserves plus souvent!» me sermonne-t-il. Sur ces mots, il me soulève et me transporte jusqu'à son distributeur d'energeon qui est dans une pièce annexe et que je n'ai pas fouillée. Il me dépose délicatement au sol et, quelques secondes plus tard, il me sert une ration. Il m'aide à approcher le cube de ma bouche, étant grandement affaiblie. Moi, je saisie le cube, déposant mes chiffres sur les siens. J'avale le tout d'un trait. Je laisse tomber mes servos sur mes genouillères. Celui qui m'a fabriqué récupère le contenant d'energeon que je tenais et il m'en rempli à nouveau. Cette fois, je bois le tout plus lentement en fermant les optiques par le bien que m'apporte l'energeon. Je laisse à nouveau tomber mes servos. Et j'ouvre mes optiques. Cela a fait un grand bien!

Des bruits se font entendre dans un autre pièce. Je me redresse le plus rapidement que je peux, manquant encore d'énergie, n'ayant pas tout encore assimilé. Shockwave se déplace calmement vers la source des sons. Je le suis, deux pas en arrière. Puis, maintenant à côté de lui. J'étire le cou pour observer la réaction... Déterminer le sentiment de Shockwave. Rien ne parrait sur ses plaques.

Que peut-il se passe dans son processeur? Quel émotion a-t-il? Sait-il ce qu'est le bruit dans l'autre salle?

Je vais pour lui demander, mais change d'avis. Un autre bruit se fait entendre suivi d'une plainte et d'un blasphème. Je gronde. Un intrus!

Shockwave me dit et fait signe de son servos de me calme. Je lève un optique, intriguée. Puis, un cri de colère se fait entendre. Je me colle contre Shockwave, serrant son bras-canon contre moi, tout en continuant de marcher. Je ne comprend pas mon comportement. Je n'ai pas peur pourtant...

Du coin de l'optique, je vois Shockwave qui me regarde. Il relève la tête sans dire un mot. Je le lache une fois que nous arrivons dans la même pièce où se trouve un mech... Que je qualifierai: efféminé!

Je gronde à la vue de l'intrus. Shockwave me dépose un servos sur mon épaulette et me dit: «Du calme!» et en regardant le bot il lache: «Je croyais que les Predacons t'avais tué, Starscream... Que veux-tu?» Le bot gris sautille d'un pede à l'autre, et ce, nerveusement. Puis, il réussi à dire: «Ça te dirais de réformer les Decepticons? Moi, étant le chef bien-sûr, mais toi comme bras droit!»

Au mot "Decepticons" je lache un grognement. «Qui est cette femelle qui ose me regardé hautainement?» lache Starscream en me voyant l'observé de façons critique. Shockwave répond à ses questions: «Je ne rejoindrai pas les Decepticons... C'est finit. Le seul Bot que je suivrais serait Megatron! Encore là, je ne suis même pas sûr que je le suivrais.» J'avance devant Shockwave en lui demandant si je dois faire quitter Starscream de cette demeure.«Cette femelle est ton chien de poche? Pfff, t'a rien trouvé de mieux? Une femelle! aucune utilité... Sauf...» commence-t-il avant que je l'interrompe en le saisissant par la gorge. Il se met à paniquer et il me griffe au niveau du châssis. Je regarde les égratignures et plonge mon regard dans le siens. Je lui offre mon regard le plus mauvais. Il glousse de peur.

«Shockwave... Cette femelle est cinglée... Dis-lui d'arrêter!» suppli-t-il. Shockwave me demande de le relâcher. J'obéis et retourne à ses côtés. Starscream se met à hurler contre Shockwave et moi. Il cri qu'il doit le rejoindre, absolument! Et, je secoue la tête et je donne un coup d'œil à celui qui m'a créer pour déterminer sa décision. «C'est à cause de cette faible et folle de femelle que...» commence le bot énervant.

Le bot violet s'approche du bot efféminé. Il lui saisie la tête et le lance contre le mur. «Tu laisse Soundtrack tranquille! Ell n'a rien à voir l'a dedans. Mon... amie n'est pas du tout faible et folle! Elle est coriace... Et je t'ai déjà donné ma réponse!» parle Shockwave. Il s'avance vers le Decepticons et le bras par le bras et le traîne. Il me disait de ne pas lui faire mal... Qu'est-ce qui...

Je cours le rejoindre. Il se dirige vers l'entrée et jette le mech à l'extérieur. Le mech crie pendant cette manœuvre. «Ne reviens plus ici!» ordonne Shockwave. L'accès se referme aussitôt et le bot violet se tourne vers moi.

«Pardon pour tout ce remu-méninge. Un ancien coéquipier qui es venu chercher des problèmes» dit-il en passant devant moi.

Il va s'assoir à sa table situé à côté du distributeur d'energeon. Je le suis, mais je reste debout. Il se pousse vers le fond du siège, laissant un espace libre. «Assied-toi», me propose Shockwave.

Je le regarde un instant avant d'accepter son offre. Puis, il me parle des analyses qu'il est prêt à laisser tomber. Il ajoute qu'au départ il voulait tarder les analyses pour que je reste ici. Il es égoïste!!! Mais Shockwave poursuit en disant qu'il s'aperçoit que ça ne se fait pas et qu'il l'aisse tomber les analyses, car je suis ce que je suis, que ça ne donne rien de comprendre. Égoïste, mais il sait se resonner. J'acquiesce donc à son aveux.

«J'aimerais qu'en même que vous fassiez une analyse ou je ne sais trop quoi pour déterminer mes baisses d'energeon subites ou le fait que je ne vois pas la réserve descendre. Vous dites que je devrais voir la réserve baisser? (Shockwave hoche la tête positivement) Mais moi ça passe de plein à vide.» Il apporte un servos à son plastron, pensif. «Je vais voir ce que je peux trouver et faire. Avant, j'ai moi-même besoin d'une ration d'energeon», dit-il. Je me lève et le devance en allant au distributeur. J'appuie à plusieurs reprise sur un point d'une différente couleur. Rien n'apparaît! Grrraaaah! Puis, un servos pousse un peu mes chiffres en me disant: «Attend, je te montre...» Je retire donc mon servos pour le laisser m'apprendre comment faire. Il appui tout simplement longtemps sur le point de couleur... Il ne fait pas comme moi qui appuyais rapidement à plusieurs reprise, comme si j'étais impatiente... Ok, je l'avoue, j'étais en train de perdre patience.

Après sa ration, les testes. Il en fait plusieurs pour venir à la conclusion que j'ai un bugg informatique sur l'affichage de ma réserve. «Et il y a quelque chose à faire pour réparer ça?» questionnais-je. Il me répond que oui, mais que c'est risqué et douloureux de modifier ce programme. «Risqué? En quoi?» demandais-je. Il me répond que c'est un changement de pièce et de reprogramation; et que c'est celle-ci le danger puisqu'il y a le programme de mémoire juste à côté et le risque d'endommager la mémoire est grand. «Mais, dit toi qu'après avoir pris tes rations, tu as un peu plus de 28heures pour tomber à plat», explique-t-il.

***

La nuit tombe et nous sommes épuisé de notre journée, car nous avons marché beaucoup... Shockwave voulait me montrer des lieux intéressant. Un des lieu que j'ai grandement apprécié est la grotte où coule une magnifique chute d'huile... Le tout éclairé par un étant de magma. L'huile m'attirait... Mon instinct me poussait à y sauter. Ce que j'avais aussitôt fait. N'émergeant pas immédiatement à la surface, je voyais Shockwave s'affoler. Je pouvais l'observer grâce à la claireté de l'huile et à cause de la réfraction de la lumière et du manque d'éclairage à l'intérieur de l'huile versus la lumière extérieur, il ne pouvait pas m'apercevoir.

Il se penchait et tentait d'observer à l'intérieur du liquide où j'étais plongé. Puis, je suis sorti de sous son niek, je l'ai aggripé et tiré dans l'huile. Je riais... lui non. J'avais baissé mes optiques vers le l'endroit où son situé mes pedes, même si je ne les voyait pas. Lorsque j'entendis quelques gloussement. Je relevas la tête avec un sourire en coin. Ce mouvement fait, Shockwave me demanda de ne plus lui faire de peur, pareil, inutile. J'avais acquiescé.

«C'est réconfortant de l'huile... La sensation entre les pièces est plaisante!» avais-je dit. Il m'approuvait en ajoutant que des bains d'huile est souvent utile pour se décrasser les circuits.

Une idée me passa dans le processeur... Et je l'ai mise en œuvre. J'éclaboussais donc Shockwave en riant comme une gamine. Au début, il ne semblait, encore une fois, de ne pas vouloir rire. Lorsque je capta un gloussement étouffer, presqu'une toux: «Hu-um!» Puis, Shockwave s'approcha de moi. Je recula d'un pas. Soudain, il me pris par les anches et me soulèva. Il me projetta plus loin dans l'huile qui éclaboussa partout. Je repris pedes rapidement recrachant l'huile qui était entré dans ma bouche...

Après l'aventure de cette grotte, nous avons marché le reste de la journée pour atteindre le somment du volcan endormi... C'est la lave de ce volcan qui éclaire la caverne. Et, Je m'étais proposée pour voler jusqu'au sommet et du même fait transporter Shockwave à ce point... Pour sauver du temps. Mais Shockwave avait décliné mon offre en argumentant qu'il n'y avait rien qui presse.

Puis, à la fin de l'après-midi, nous étions arrivé. Une fois au sommet le bot violet sorti des cubes d'energeon. «Prends-en quelques-uns. Ma réserves à moi son à moitié, la tienne doit aussi être à ce niveau», me dit-il. Je m'approcha de lui et pris les cubes en les consommants sur le même rythme que Shockwave. «Pourquoi on est monté ici?» questionnais-je. Il me répond pour que je vois le paysage et que je connaisse les alentours. Il avait eu une bonne idée, car les lieux que je voyais sont des endroits que je n'ai pas encore exploré. Mais, au loin, je pouvais reconnaître le Darkmount. C'est ce que m'avait dit Shockwave en m'informant aussi que c'est cette endroit le centre du territoire Predacons.

En ce moment, je suis aux côtés de Shockwave. Il se prépare à aller charger. Une fois qu'il est dans sa chambre, une petite voix dans mon Spark me pousse à aller le rejoindre. Je l'écoute, mais me transforme en mon mode beast. J'entre dans son quartier et, silencieusement, je vais me coucher à côté de sa couchette.

Un servos passe sur mon crâne et me caresse. Je ronronne en fermant les optiques. Le câlin cesse et, moi, je couche ma tête sur mes pattes en ronronnant. J'aurais aimé avoir plus longtemps de ce câlin, mais il a besoin de recharger, tout comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-transformers.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic] TF: Révélation | Nightroad | L'éternel combat | RP TF Prime | Coffre aux trésors | Renaissance des cendres | Pas ordinaire | Lueur d'Espoir
Revenir en haut 
Page 3 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Twilight - Révélation - Alice/Bella - G
» [Jeu Shippy] Musique et shippings, les aléas de l'aléatoire
» Congélation du café
» [Zweig, Stefan] Révélation inattendue d'un métier
» Ma toute première fanfic, victime : Dn Angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Transformers et Site web :: M A R C H A N D I S E S — E X T R A :: BD + Fan Art|Fan Comic + Fanfic :: Fanfic-
Sauter vers: