Joignez-nous sur notre Page FacebookJoignez-nous sur notre Groupe FacebookJoignez-nous sur TwitterJoignez-nous sur Google PlusJoignez-nous sur Youtube #1Joignez-nous sur Youtube #2Joignez-nous sur DiscordActualités RSSMusiques TF à Écouter



Forum Transformers et Site web - TransformersFR.com
 
Site Web TFAccueilActualitéFAQRechercherS'enregistrerConnexionPublicationsÉvènements

Partagez | 
 

 [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Vous pensez quoi de ma fanfic jusqu'a maintenant?
C'est excellent!
33%
 33% [ 2 ]
c'est très bon.
33%
 33% [ 2 ]
c'est ordinaire (ni mauvais, ni bon).
17%
 17% [ 1 ]
c'est pas très bon.
0%
 0% [ 0 ]
c'est pas.
0%
 0% [ 0 ]
C'est très mauvais.
17%
 17% [ 1 ]
OMD mais qu'est-ce que tu as fait?!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 6
 

AuteurMessage
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mar 3 Sep 2013 - 18:08

[Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted

[Fanfic] Spider-Man: Retour vers le passé
[Fanfic] Transformers G1 Rebooted


[Fanfic] Spider-Man: Retour vers le passé

Oui je sais que c'est un peu hors sujets... mais y doit bien y avoir quelque fans de marvel dans le coins.

Non c'est pas finit encore... je n'ai que 7 chapitres de compléter mais je vous mets le tout ici pour que vous me disiez ce que vous en pensez.



Note de l’auteur

Depuis ma tendre enfance j’ai toujours aimé Spider-Man. Déjà à l’âge de 5 ans, j’écoutais les aventures de l’homme-araignée à la télévision. Bien que le dessin animé des années 60 était de piètre qualité vis-à-vis ceux du début des années 80. Ceux-ci ont été mes préférés pendant plusieurs années.

J’ai donc grandit, mais mon amour pour le héros ne diminua pas pour autant jusqu’en 1985 ou deux autres dessins animés firent leur apparition. En effet  les Transformers et les G.I. Joe firent leur apparition télé cette année-là. Cependant Spider-Man était toujours mon préféré encore à cette époque.

Plus tard dès le primaire je me suis mis à lire les bandes dessinés de Spider-Man que je commençais déjà à collectionné d’abord en français et ensuite en anglais et ce même si je ne parlais pas un traite mots d’anglais. Pour moi Spider-Man était le héros parfait. Humain de sa nature, héros par la force de la nature. Peter Parker inculquait de grandes valeurs à ses lecteurs. Les mots « À grand pouvoir, grandes responsabilités » sont à mon avis plein d’une sagesse immense. Nous sommes tous plus puissant que quelqu’un, quelque part et nous pouvons tous décidé de faire du bien pour cette personne.

Au secondaire j’ai ralenti sur les bandes dessinées, études oblige. Mais je n’avais pas pour autant oublié mon super-héros favoris. Au secondaire j’avais beaucoup de misère avec une matière en particulier, l’anglais. En effet je baragouinais plus qu’autre chose dans la langue de Shakespeare. J’ai passé mon secondaire 5 avec l’anglais de secondaire 4 seulement et avec une note de 61% donc vous vous imaginez combien j’étais pitoyable dans cette langue. Je pris donc la décision après mon secondaire de prendre une année sabbatique pour mieux maîtriser cette langue.

Pendant un an, j’ai lu et écouté la télé majoritairement en anglais au grand dam de mes parents qui devait endurer la télévision dans une langue qu’ils ne comprenaient pas. Heureusement pour moi ceux-ci ne firent jamais de reproche à ce niveau si ce n’était que du type d’émission que je regardais. Spider-Man – The animated series, ainsi que d’autres cartoons du même genre était les émissions que je regardais le plus souvent. Mais leur patience à payer car quand je suis retourné en cours j’étais accepté en anglais avancé, ce qui était prodigieux pour quelqu’un qui ne comprenait que dalle un an auparavant.

Le reste n’est que mauvaise décision et mal chance qui m’ont conduit malgré moi ou je suis c’est-à-dire à demander de l’aide social pour subsister. Mais, s’il y a une chose que je ne regrette pas c’est bien d’avoir pris cette année sabbatique pour perfectionner mon anglais.

Mais bon on n’est pas ici que pour parler de moi mais bien de Spider-Man et de l’aventure que vous vous préparer à lire.

Tout d’abord laissez-moi vous expliquer d’où est parti ce projet. Il y a de cela peut-être 10 ans J’étais copropriétaire avec un ami d’un forum qui parlait de bande dessinée. Sur ce forum on avait une section pour la fan fiction. Et une bonne journée sans raison particulière j’ai décidé de participer à cette section. Je pensais donc à une bonne histoire, et j’ai eu soudain l’idée « Et si Spider-Man perdait ses pouvoirs par sa faute ». Celui-ci prenant une mauvaise décision serait responsable de la perte de ses pouvoirs d’homme-araignée et mettrait du coup le monde en danger. Une excellente idée me dise, mais comment y arrivé. Le jour même il y avait le film Back to the future qui jouait à la télévision sur la chaine anglaise Space. Et voilà j’avais l’idée principale et la façon d’y arriver. Le voyage dans le temps serait donc la solution à tous mes problèmes.

Je sais qu’avant d’écrire un texte on doit d’abord travailler les idées et mettre les grandes lignes sur papier mais j’étais tellement inspiré que je décidai de sauté cette étape du moins pour le début du roman. Et honnêtement ça a porté fruit. Je publiais l’histoire un chapitre à la fois en prenant le temps de bien narrer les événements. J’avais même une excellente idée pour expliquer le choix de Peter Parker de perdre ses propres pouvoirs.

Les critiques furent bonne et j’ai sortie ainsi pas moins de 5 chapitres d’environ 1-3 pages chacun. Le roman avançait bien malgré le peu d’expérience que j’avais dans ce domaine. Quand soudain tout bascula. Le forum ou j’étais copropriétaire avait été fermé. En effet l’autre propriétaire avait décidé d’arrêter de s’en occuper et n’avait pas (après m’avoir averti) payer de nouveau pour l’adresse web que nous avions. Mais je n’ai pas pour autant laisser tomber mon projet d’écrire ce fan fiction que j’avais réellement le goût d’écrire. Ce fut le malheur qui s’acharnait encore une fois sur moi qui me fit abandonner. En effet 2 chapitres plus tard, mon disque dur rendit l’âme à l’heure même que j’étais en train d’écrire mon 7ième chapitres. Un bel écran bleu m’est alors apparut et lorsque l’ordinateur redémarra Windows refusa de redémarrer. C’est alors que je compris que je venais de tout perdre. Par la suite je n’eus plus le cœur de recommencer de zéro, et le projet tomba à l’eau.

Alors pourquoi vous lisez ceci vous vous demandez. Et bien car il s’est passé quelque chose d’important en 2011 quelque chose qui m’a donné un coup de fouet et m’a donner le goût de me remettre à l’écriture de ce roman, et ce depuis le début. Le mois de septembre 2011 accueillait au Comiccon de Montréal le très grand Stan Lee, l’inventeur de Spider-Man et de plus de la moitié des super-héros et super-vilains que l’on connait aujourd’hui. Cette chance de voir l’homme en personne m’a redonné le goût de recommencer ce roman et ce même si je devais repartir de zéro. Je vous le dit direct, vive les sauvegarde sur carte mémoire.

Mais l’univers de Spider-Man a changé. Lorsque je publiais cette histoire sur le forum Spider-Man venait de fêter son 500ième numéro de Amazing Spider-Man. Dans lequel Peter venait de voir un petit aperçu de son future plutôt « dark ». Cela me convainquit d’avantage à l’époque de me lancer dans l’écriture de mon roman. Cependant depuis cette époque plusieurs choses ont changé. Il y a eu « one more day » et puis « brand new day » qui changea la vie de Peter Parker pour toujours. Ensuite un Hulk furax qui détruisit la moitié de New York et il y a eu une invasion d’extra-terrestre et deviné qui fut le héros du jour Norman Osborn. Norman Osborn qui prend le contrôle des agences gouvernementales… etc. Et oui quand vous lirez ce roman vous comprendrez très vite que celui-ci ne peut plus être relié à toute la chronologie de Spider-Man. Et donc j’ai dû prendre la décision de placer se roman dans un univers parallèle à celui que l’on connait. Un univers qui me ne permettait malheureusement pas d’être fidèle à la bande dessinée comme je l’avais souhaitez au départ, mais en échange celui-ci me fait gagner une latitude que je n’aurais pas pu avoir avec l’univers original de Marvel. De un l’âge de Peter Parker me posait problème la BD ayant été inventé dans les années 60 et Peter qui n’a presque pas vieilli depuis le temps quel âge pouvait-il avoir. En créant mon propre univers ce problème ce résout de lui-même tout comme dans Ultimate Spider-Man je peux ramener les origines de celui-ci à une époque plus proche de la nôtre. En lisant les BD actuels de Spider-Man j’en ai conclu que Peter est très proche du début de la trentaine. J’ai donc penché pour 31 ans. Je dois vous dire qu’il y a dix ans quand j’écrivais pour le forum je m’étais posé la même question et quoique je n’avais pas pensé à l’époque à un univers alternatif, j’avais pris pour exemple les rééditions des origines et des premières aventures de Spider-Man sous la forme de Spider-Man Chapter One et par la suite sous la forme de Marvel Age Spider-Man comme explication à mon résonnement.

Donc Peter Parker à 31 ans aujourd’hui, c’est-à-dire en 2013. Une bonne chose de réglé. Mais mon histoire se passe dans un futur proche. En fait elle se passe 9 ans dans le futur soit en 2022. Évidement je ne ferais pas trop dans la science-fiction le but de mettre l’histoire dans le futur c’est pour permettre l’intégration d’une histoire de fond qui se passe sur plusieurs années. Et donc le Peter de 2022 à 40 ans

Les choses que vous devez savoir avant de commencer à lire. Dans cette version de Spider-Man, Peter porte un nouveau costume que l’on peut voir dans le numéro 500 de Amazing Spider-Man. Vous pouvez aussi le voir sur la pochette de ce roman. Vous devez aussi savoir que par le passer il y a eu une histoire d’amour qui c’est plutôt mal terminé entre tante May et le Dr Octopus. Dans mon univers celui-ci ne laissa pas tombé sa passion pour tante May au grand dam de celle-ci. Dans cette version, aussi, Harry Osborn a perdu la garde de son fils Normy qui passe la plus pars de son temps avec son grand-père Norman Osborne. Harry peut lui rendre visite un peu à contre cœur car, contrairement à son père, il a raccroché le costume de Gobelin Vert qu’il avait jadis porté. Évidement les frictions entre lui et Norman ne firent que s’aggraver avec le temps. Harry et Peter sont de bon amis depuis que Harry est mis de côté sont alter-ego.

Voilà vous savez tout ce qu’il y a à savoir. Ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne lecture.


Prologue


Le Dr Oto Octavius la fixait du regard, les yeux écarquillez. Elle, la femme de ses rêves se trouvait dans ses bras, ou plutôt ses tentacules métalliques qui lui servent de bras.

Nom de dieu, qu’avait-il fait?

La femme en question l’avait appelé pour lui parler, pour essayer de le résonner une fois de plus. Évidemment, elle se doutait que ça serait peine perdu mais elle ne croyait certainement pas que ça tournerait à ce point en drame.

Nom de dieu, qu’avait-il fait?

Le ton monta et les mots fusent de parts et d’autres. Et soudainement sans crier gare il fit une chose qui le hantera pour le reste de sa vie.

Nom de dieu, qu’avait-il fait?

Le coup parti tout seul, muer par sa colère. Une de ses tentacules se jeta sur elle, la frappant de plein fouet à la poitrine et l’envoyant valsé dans les airs avant que celle-ci ne tombe brutalement sur le sol.

Nom de dieu, qu’avait-il fait?

C’était un accident. Jamais il n’aurait voulu faire de mal à l’amour de sa vie. Depuis qu’il l’a connaissait il n’avait que d’yeux pour elle, son seul et unique coup de cœur depuis la mort de sa femme dans une explosion qui changea sa vie faisant de lui l’homme qu’il est.

Nom de dieu qu’avait-il fait?

De toutes les atrocités qu’il avait commises, celle-ci serait la seule qui allait le hanter pour le reste de sa vie.

Nom de dieu qu’avait-il fait?

Il l’a déposâmes sur son lit et ne put que se résoudre à la regarder mourir lentement devant ses yeux plein de peines. La femme le regardait ses yeux devenant de plus en plus vitreux et lui dit ces mots qui lui firent l’effet de coup de couteau dans la poitrine.

« Vous êtes un monstre, vous l’avez toujours été. C’est pour ça que je ne voulais rien savoir de vous. Soit, nous avions quelques affinités dans le passé mais c’était avant que je saches les atrocités que vous aviez commises. Si vous ne seriez pas un criminel peut-être que… »

Nom de dieu, qu’avait-il fait?

May Parker mourut devant ses yeux. Et tout était de sa faute. Il se mit alors à pleurer toutes les larmes de son corps.


Chapitre 1


La pièce se trouvait dans un sous-sol délabré d’une bâtisse tout aussi de mauvais augure. La pièce était remplit de bric-à-brac de tout genre. Soudain une main pris un des outils qui se trouvait sur un coffre remplit de ceux-ci. Cette main n’était pas humaine, ni d’ailleurs le bras qui la contrôlait. Il s’agissait d’une sorte de tentacule métallique qui allait et venait dans la pièce tout comme d’autres exactement pareils. Quatre en tout qui se rattachait à un homme qui se trouvait face à un comptoir remplis de pièces électroniques de tout genre.

Le Dr Octopus était tellement occupé à son projet qu’il ne remarqua pas l’ombre noir qui se promenait au plafond se dirigeant dans un des coins de la pièce. Et même s’il l’avait remarqué il n’y aurait pas porté attention. Son projet était beaucoup trop important pour s’arrêter si près du but. Il utilisa une clé et serra un boulon sur l’engin qu’il était en train de construire. Il n’eut, grâce à son tentacule, aucunes difficultés à le serrer. Une fois celui-ci en place Octopus jeta un coup d’œil rapide à son invention et s’exclama :

« Ça y est j’y suis enfin arrivé ne reste plus qu’à le mettre sous tension et à le tester. Je vais enfin pouvoir changer le cours de ma vie. »

Une voix vint alors de derrière lui :

« Si tu veux je peux changer le cours de ta vie sans cette invention, j’ai juste besoin de te mettre en prison pour le reste de ta vie. Tu verras ça change le cours d’une  vie. »

Le Dr Octopus reconnut le timbre de voix. Il n’eut pas à se retourner pour répondre à son interlocuteur.

« Bonjour Peter. Contant de te voir moi aussi. Tu es un peu en avance, mais ce n’est pas grave on fera avec. »

Peter Parker dans son costume de Spider-Man sauta alors sur l’homme pieuvre et l’assena de coup de poing et de coup de pied.

« Allez  doc, défendez-vous sinon ce n’est pas du jeu. »

Mais le Dr Octopus ne se défendait pas il ne fit que de son mieux pour éviter les coups dévastateur envoyer de toute part par l’homme-araignée. Peter encore plus enragé les yeux injecté de sang se mis à le frapper encore plus fort et encore plus rapidement. Quand soudain une voix se fit attendre :

« Peter! ça suffit! » Dit la voix d’un ton sec.

Peu après la pièce se remplis de garde avec le logo de OsCorp sur leur épaulette.


Chapitre 2


Spider-Man se retourna vers celui qui fut autrefois sont ennemis juré. Norman Osborne se trouvait debout dans le cadre de porte et regardais en direction Spider-Man qui se trouvait accroupis sur le corps plein de sang et de bleus de Oto Octavius.

« Peter, ça suffit, » répéta à nouveau Norman Osborne mais cette fois de façon beaucoup plus doux ce qui avait pour but de le calmer.
Peter se retourna vers Norman Osborne est les yeux plein d’eau lui répondit :

« Il est à vous. »

Les gardes prirent le doc à bout de bras, attachèrent solidement ses tentacules et se dirigèrent vers la sortie. En passant devant Norman Osborne les gardes ralentirent. Celui qui autrefois était synonyme de terreur contempla le doc un moment et dit à ses gardes qui continuèrent de s’avancer vers la sortie :

« Vous l’amènerai à l’infirmerie avant de le mettre en cellule. Et surtout sous aucun prétexte vous lui détacher ses tentacules. »

« Bien patron, » lui répondit l’un des gardes.

Une fois ceux-ci sorti de la pièce, Norman se dirigea vers Spider-Man.

« Peter, ça va? Je ne t’avais pas vu comme ça depuis Mary… »

Peter Parker éclata alors en sanglot.

« Oh, Peter. Je suis sincèrement désolé, » ajouta-t-il à demi sincère. En fait même s’il ressentait de la compassion pour le jeune homme, il ne pouvait pas s’empêcher de pensé qu’il avait lui aussi atrocement souffert par le passé.

« Je l’ai enfin attrapé le salaud, » répondit finalement Peter Parker toujours en larmes. « C’est tout ce qui compte. Ne le laisse surtout pas s’enfuir car la prochaine fois je ne sais pas si je vais pouvoir me retenir de le tuer. » Peter avait les yeux injectés de sang. À un tel point que le grand Norman Osborne lui-même ne put s’empêcher de reculer d’un pas. Après tout il savait ce que Spider-Man pouvait faire lorsqu’il perdait le contrôle de lui-même.

« Il est entre de bonne main Peter, soit assuré qu’il ne s’échappera pas. Tu le sais comme moi il n’y a que Rhyno qui se soit échapper de ma prison. Et depuis qu’on l’a remis en dedans il n’a pas refait le coup. » Lui répondit doucement Norman Osborn pour la rassurer. « Peter, je sais que normalement tu ne veux pas… Mais, demain c’est l’anniversaire de la… »

Peter l’interrompit d’une voix glaciale :

« Tu as raison, je ne veux pas. »

« Allons, Peter il faut que l’on fasse de quoi au moins pour honorer leurs mémoires. »

Norman se tenait face à Peter Parker le torse bien droit paré à recevoir le même coup de poing qu’il avait reçus l’année d’avant à pareil date. Mais le coup ne vin pas.

« Tu n’as qu’à faire de quoi de ton côté. Laisse-moi tranquille du miens.  J’ai accepté de faire la paix Norman, j’ai même accepté de travailler pour toi. Merde, j’ai même du respect pour toi, ce que je n’aurais jamais cru possible auparavant. Mais ne me demande pas de devenir ton ami. C’est plus que ce que je suis capable de faire. »

Si le coup de poing n’est jamais venu cette phrase a pourtant eu le même effet aux yeux de Norman Osborne.

« Peter tu connais notre histoire, tu connais la mienne autant que je connais la tienne, J’ai moi aussi beaucoup souffert. Il n’y a pas que toi qui es eu une tragédie dans cette histoire. Mais j’ai changé pour le meilleur j’ose croire. Je ne suis plus le même homme et j’espère un jour être digne de ton amitié. Je l’espère de tout cœur, et je ne cesserais jamais de l’espérer. » Lui répondit celui qui jadis aurait préféré arracher la tête de l’araignée plutôt que de devenir son ami.

« Bon Dieu Norman, c’était bien plus simple quand on essayais de s’entre-tuer. » lui envoya net Peter.

Norman ne put s’empêcher de sourire une fraction de seconde. Sourire qu’il effaça aussitôt se rappelant pourquoi il avait raccroché son costume.

« Les temps changent Peter. »

À ce moment-là  Norman se retourna vers l’entré et envoya dans son micro Bluetooth une commande. Quatre gardes équipés de boucliers anti-émeute et de combinaison anti-nucléaire entrèrent dans la pièce au pas de course. Ils s’arrêtèrent sur une ligne devant Norman Osborn.

« Monsieur, » commença Osborne, « nous avons ici, » il pointa en direction de l’objet que Dr Octopus venait de construire, « une machine créé par le bon docteur, dont nous ne connaissons pas l’utilité. Le bon docteur n’a pas eu le temps de l’activé grâce à l’intervention de Spider-Man.  Et j’aimerais donc que vous jetiez un coup d’œil pour savoir si l’objet est dangereux ou non. Allez monsieur vous êtes des génies ils sembleraient. Alors prouvé le moi! »

Les quatre hommes s’approchèrent alors de l’engin et commencèrent à l’étudier.

Norman et Peter firent le tour de la pièce et regardèrent ce qui s’y trouvèrent, des tournevis, clé à mollettes, fer à souder, plein d’outils dont ils ignorèrent le nom et pourtant se sont eux aussi des scientifique.

Peter entendirent les gardes parler entre eux. Il perçu quelque mots dans leur conversation : Hologramme, projection, champ de force, téléportation… autant dire qu’ils ne savaient pas ce qu’était l’invention. C’est d’ailleurs ce que confirma l’un des hommes qui finit par déclarer :

« Nous n’avons pas le choix nous devons l’allumer, Monsieur. »

« Alors soyez sur vos gardes, on ne sait jamais avec Doc Ock. » Réplica Spider-Man

Le garde acquiesça de la tête est regarda dans la direction de Norman Osborn qui lui fit un signe de la main.

L’homme alluma donc l’interrupteur. Mais rien ne se passa. Les gardes tournèrent autour de l’engin comme des abeilles autour du miel. Ils cherchèrent à comprendre ce qui ne marchait pas avec l’invention.

Norman fit signe à Spider-Man de s’approcher pour leur donner un coup de main. Norman savait que très souvent l’intelligence de Peter Parker pouvait surpasser celles des génies.
Peter s’approcha de l’engin tout en disant au garde de s’éloigné quelque peu. Peter approche ses mains de l’engin et dès qu’il le frôle l’engin envoya un rayon en sa direction. Et telle une éclaire le rayon toucha Spider-Man, aveuglant les gardes ainsi que Norman Osborne. Lorsque leurs yeux finirent par s’adapter à nouveau ils s’aperçurent que Spider-Man n’était plus là.

« Et merde! » S’écria Norman Osborne. Il appuya sur son micro Bluetooth. « Passez-moi la prison. Oui. Écoutez, vous devez cuisinez le Dr Octopus. Spider-Man est disparu après avoir touché un engin dans son local. Vous devez apprendre à quoi sert cette invention. Prenez tous les moyens nécessaires. Oui. »


*********



Flashback.

Peter était face à Norman Osborn qui se trouvait en costume de Gobelin Vert sur son glisseur. Celui-ci lançait plein de grenades. La scène se passait sur un édifice devant une Mary-Jane quasi-hystérique. Peter faisait de son mieux pour éviter les grenades citrouilles de Norman Osborn. À un moment précis il vit une ouverture et envoya une toile sur le masque de celui-ci…. Norman ce débarrassa tout simplement du masque le jetant par terre et continua son bombardement. Mary-Jane tentait de se tenir le plus possible à l’écart tout en faisant son possible pour ne pas nuire à Peter. Elle grimpa après une antenne alors qu’une grenade venait d’atterrir près d’elle. Heureusement elle réussit à éviter la déflagration mais l’antenne se mis à trembler et la base de celle-ci céda. L’antenne se pencha alors au-dessus du vide… Mary-Jane prise de panique lâcha un cri strident.

Peter, voyant sa femme suspendu dans le vide, accourut dans sa direction lança une toile et en s’élançant  l’attrapa avant que celle-ci n’eut lâché prise. Ensuite il la redéposa sur un immeuble un peu plus éloigné. Mais Norman n’avait pas l’intention de lui donner de répit et lui lança une grenade. Peter réussit à l’esquivé avec une de ses toiles. Norman décida alors de sortir son arme secrète.

« Celle-ci je l’ai fait spécialement pour toi, pour que tu vois la vie comme je la vois. »

Il projeta la grenade en direction de Peter Parker qui n’eut aucun mal à l’éviter.

« Ha il faudra que tu fasses beaucoup mieux que ça si tu veux me toucher. » répliqua Peter.

« Et qui t’as dit que c’était toi que je visais Peter. » lui rétorqua Norman Osborn avec un sourire qu’il ne put cacher.

C’est alors qu’il attendit Mary-Jane toussé derrière lui. Il se retourna pour la regarder mais ce qu’il vit le traumatiser pour le reste de sa vie. La toux de Mary-Jane se changea en rire, au début ordinaire mais qui très rapidement devint dément. Peter désarmé face à la situation se retourna vers Norman et lui cria :

« Que lui as-tu fait? »

« Ce que j’ai dit, je lui ai fait voir la vie comme je la vois. Avec une bonne dose du produit chimique qui m’a transformé en ce que je suis aujourd’hui. Regardes-là, Peter! » Peter se retourna. « Ce n’est plus la femme que tu aimes qui est devant toi. Maintenant c’est un gobelin comme moi. Et lorsque nous t’aurons enfin vaincu nous règnerons sur la ville et elle sera ma reine. Je te présente donc Queen Gobelin. »

Peter ne put que pousser qu’un seul mot hors de sa bouche.

« NOOOOOOOOOONNNNNNNNNNN!!!! »

« OUI! » répondit Queen Gobelin, en éclatant d’un rire à faire hérisser le poil.


Chapitre 3


« Mais où suis-je? » se demanda Peter en regardant autour de lui. Tout était blanc et il sembla flotté dans le vide. Soudain Peter sursauta en voyant apparaître devant lui l’immense tête d’Otto Octavius.

« Bonjours Peter. Ne t’inquiètes pas tu n’es pas en danger. Je vais tout t’expliquer. Vois-tu Peter ceci est une bulle temporelle et une bulle qui peut voyager dans le temps dans un sens comme dans l’autre. Je l’ai créé pour moi au départ mais je devais prévoir la possibilité que tu me prennes dans ta toile avant que je ne puisse l’activer. Ce qui est le cas puisse que tu es ici devant moi. Vois-tu la machine que tu as touché ne répondait qu’à notre ADN. Une sorte de sauvegarde pour éviter que n’importe qui n’utilise cette bulle pour remonter le temps et tout chamboulé. » Puis d’un ton plus dramatique il ajouta « Peter j’ai besoin de ton aide. J’aurais voulu le faire moi-même mais puisque tu m’as mis derrière les barreaux je n’ai d’autres choix que de te supplier de m’aider. Peter tu dois changer mon passé. Vois-tu ce que je suis aujourd’hui je le suis suite à une explosion qu’il y a eu il y a 19 ans auparavant. Juste après que tu sois devenu Spider-Man, avant cette accident je n’étais qu’un scientifique qui avait bon cœur et qui voulait changer le monde… mais… ce qui m’arriva ce jour-là me changea et fit de moi un monstre. Et…. Mon dieu, et j’ai fait de terribles choses… Des terribles choses. Mais une en particulier. Peter ta tante je l’aimais réellement. Ce que je lui ai fait…. Oh mon dieu… Je ne me le pardonnerais jamais. Si seuleument j’aurais été quelqu’un d’autre. Pas ce monstre. Peut-être qu’elle m’aurait aimé, peut-être que je ne l’aurais pas connu…. Qui sait… mais elle serait toujours vivante… » Doc Oc éclata alors en sanglot. Il sécha ces larmes avec sa main droite. « Peter remonte le temps. Change mon passé, je t’en supplie fait de moi un homme nouveau. »

Peter écouta ce que disait Octavius sans bronché le moindrement. Il ingérait tout ce que lui disait le doc et essayait de réfléchir à ce qu’il allait faire... Après tout il avait lui-même quelques petits trucs qu’il souhaitait changer. Oui il allait accepter d’aider Otto Octavius.

Doc Octopus continua son « speach » sans se douter des pensés de Peter.

« …Et c’est pour ça que tu ne dois pas changer rien d’autre que mon propre future Peter. Sinon çq pourrait être catastrophique. »

« Ouais…. Qu’est-ce qui pourrait être plus catastrophique que de perdre ma femme comme je l’ai perdu? Sans compter tout le reste. » Pensa Peter.

« Si tu souhaites m’aider Peter tu n’as qu’à dire la date, l’heure et l’endroit où tu veux aller la bulle t’y conduira. Une fois ta mission accomplis tu n’auras qu’à dire retour à la maison et la bulle temporelle te ramênera. »

« Je sais exactement où je vais et comment je vais m’y prendre pour y aller » Répondit Peter. « Le 12 Octobre 1998 à 13 :25 au Collège Midtown de New York. »
Soudain Peter eu un bourdonnement dans les oreilles qui fit très mal. Il dut fermer les yeux tellement le bruit lui donna la migraine. Mais il entendit tout de même le docteur Octavius lui dire:

« Merci ».

Chapitre 4

Lorsque le bourdonnement s’atténua Peter ouvrit les yeux. Il se trouvait bel et bien au collège de Midtown à la date et l’heure qu’il avait mentionné à la bulle temporelle. Les gens le dévisageaient bizarrement et Peter se rendit compte qu’il portait son costume de Spider-Man. Il aurait pu paniquer, ou penser à ce changé mais de toute façon c’était le cadet de ces soucis. Le Peter Parker de l’époque allait sortir du collège dans 5 min et pour se rendre à une démonstration scientifique où il se fera mordre par une araignée... Vous connaissez la suite.

Pas de temps à perdre. De plus le costume allait être très utiles pour faire ce qu’il allait faire. Il ne fallait pas que Peter de 1998 se reconnaisse. Il se dirigea vers la sortie qu’il avait pris 19 ans plus tôt en fatidique journée.

Il se cacha près d’un arbre. Le Peter de l’époque passa près de lui et ne le remarqua pas du tout. C’est alors qu’il bondit de derrière l’arbre et cracha une toile sur le jeune Peter qui se trouva pris à un arbre.

« Mais non de Dieu qui êtes-vous et qu’est-ce que c’est que ce truc gluant que vous m’avez aspergé? Pourquoi vous m’avez collé à cet arbre? C’est Flash Thomson qui vous à envoyer pour faire du mal c’est ça? »

« Crois-moi petit ce que je viens de faire c’est pour ton bien. Dans 30 min la toile sera dissoute et tu pourras te déprendre. Vraiment désolé mais crois-moi c’est mieux ainsi. » Lui répondit Spider-Man qui s’en alla de suite. »

Il entendit le jeune Peter crier à l’aide mais il ne s’en fit pas même avec de l’aide il ne serait pas à temps pour l’exposé de science. Et donc ne risqua pas de se faire mordre par l’araignée.

« Maintenant j’ai une araignée à tuer. » se dit Peter.

Il se dirigea donc à l’endroit de la démonstration tout en essayant de ne pas trop attiré l’attention du publique. Rendu sur place il se plaça au plafond et vit très rapidement l’araignée descendre vers les gens du publiques qui était dans la salle. Il tira une toile sur celle-ci et l’écrasa.

« Voilà une bonne chose de faite. »

2 jours plus tard. Peter portait déjà des fringue de l’époque récupérer ces fringues ne fut pas facile. Comment expliquer que vous voulez payer un chandail et un jeans avec un billet datant de 2015 à une vendeuse de 1998. C’était peine perdu. Il dut donc volé ces pièces de vêtement. Il se senti un peu mal d’avoir à agir ainsi. Mais il ne prit que le strict minimum. Après tout il n’était là que pour 2 jours.

Il se dirigeait vers la bâtisse ou travaillais le Docteur Otto Octavius et se demanda comment il aborderait le scientifique, certes il devait le sauver de l’explosion, mais il ne pouvait pas lui en dire trop. Il réfléchit un peu et vint à la conclusion que si l’expérience du doc avait mal tourné c’était certainement à cause d’une erreur dans ces calculs. S’il trouvait l’erreur il pourrait avertir le doc et résoudre le problème de celui-ci.

« Et enfin retrouver la vie que je mérites. » se dit-il.

Il entra dans la salle ou travailla le doc. Il essaya de lire le tableau et remarqua qu’il avait une certaine difficulté à voir le tableau de loin… et il dut se rapprocher. Il mit cela sur la fatigue. C’est vrais il n’avait pas très bien dormi durant les 2 derniers jours. Et même avant de remonté le temps. Il faisait beaucoup de cauchemars depuis qu’il savait que Doc Octopus c’était échappé.

Peter analysa les calculs de Otavius et il ne mit pas longtemps pour trouver où était l’erreur de calcul. Il ne lui restait qu’à informer le bon doc en question.

« Il y a une erreur dans votre calcul. » dit Peter sans se retourner.

« Pardons?  Mais qui êtes-vous? Et pour qui vous prenez-vous jeune homme? Il n’y a aucune erreur dans mes calculs. Ça fais des mois que je travaille là-dessus et ces calculs sont parfait croyez-moi sur paroles. Mais monsieur je reviens à cette question : qui êtes-vous? » lui répondit Octavius d’un ton insulté.

« Je suis un ami, monsieur. Regardez vos calculs. Regardez la valeur ici. On dirait que vous n’avez pas tenu compte de de la valeur exponentiel de la gravité. » Lui rétorqua Peter.

« Monsieur... » Le doc s’arrêta soudainement de parler. « Mais, vous avez raison, non de Dieu. Mais... J’aurais pu faire tout exploser le bâtiment. Une chance que vous l’avez vu… Monsieur? »

« Je vous l’ai dit, je suis qu’un ami. » et Peter se dirigea vers la sortie. « Bonne chance Doc. »

Une fois sorti de la bâtisse Peter ce mis un peu à l’écart des gens, et prononça les paroles que lui avait dit le doc dans la bulle temporelle.

« Retour à la maison. »


Chapitre 5


Ce coup-ci le bourdonnement était encore plus violent. Peter faillit perdre connaissance. Lorsque le bruit s’estompât Peter finit par ouvrir les yeux. Il se trouvait dans la pièce où il c’était battu contre Doc Octopus. La pièce était encore plus lugubre avec plein de toiles d’araignée partout. La pièce n’était pas la seul chose qui avait changé Peter aussi avait changé. Il était plus maigrichon et portait des lunettes mais surtout il n’avait plus son costume de Spider-Man.

« Je ne suis plus Spider-Man. Ça y est ça a marché. Ma vie va enfin changé. Maintenant allons retrouver mes amis, et faisons la fête. » Pensa tout haut Peter.
Mais une fois dehors le sourire de Peter s’estompa très rapidement. La vue devant lui en était une d’horreur. La ville de New York était en piteuse états. On aurait dit une zone de guerre.

« Oh mon Dieu, mais que s’est-il passé ici? » Se demanda Peter, qui fut aussitôt sorti de ses pensées par un rire démoniaque au loin.

Peter connaissait ce rire. Il venait de son passé. Mais pourtant, C’était impossible…. Non c’était possible il n’était plus Spider-Man. L’histoire avait changé. Il entendu à nouveau le rire mais cette fois-ci il fut accompagné par d’autre rire tout aussi démoniaques.  Peter se dit qu’il devait voir d’où venait ce rire… il essaya de lancer une toile…. Mais… Oh non… c’est vrais il ne peut plus. Pas de Spider-Man, pas de toile. Que cela ne tienne, il y ira à pied.

Peter n’eut pas à marcher bien longtemps. Il trouva la provenance du rire qui se trouvait juste au-dessus de sa tête. Il vit dans le ciel pas moins que 4 gobelins verts, il reconnut très vite de par leurs costumes et leurs rires qu’il s’agissait de Norman, Normy, Harry et le hobgoblin. Peter se cacha derrière un mur. Ils ne l’avaient pas vu… Il lâcha un soupir. Peter regarda la ville. Tout était dévasté. Des gratte-ciel  qui été devenu des tas de ruines. Des morceaux de béton partout ici et là. Peter n’eut alors qu’une seul idée en tête, retrouver tante May et Mary-Jane. Si elles étaient toujours vivantes il devait les retrouver. Premier lieu à vérifier l’ancienne maison  de tante May dans le Queens.

Et donc avançant, le plus discrètement que possible, au milieu des gravats et des bouts de bétons ainsi que des collines créées par les immeubles effondrés, Peter se dirigea en direction du Queens.


Chapitre 6


Peter n'en revenait pas. Devant lui ce qui était autrefois le pont du Queens n'était plus de que ruine séparé au milieu par un trou immense. Il était clair que si Peter voulait se rendre chez Tante May, il devrait si prendre autrement. Mais de toute façon pourquoi aurait-il toujours voulu si rendre. De où il se trouvait il voyait très clairement que le Queens était en cendres. Tout était démoli. Une voix tira Peter de ses pensées moroses.

«Que faites-vous seul ici monsieur.»

Peter reconnu la voix. C'était la voix de celle qu'il avait tant aimé.

«Marie-Jane... Je suis tellement...» Il ne put terminer sa phrase. Un bruit l'en empêchant. C'était le bruit d'une arme qu'on venait de charger.

«Monsieur, j'ignore qui vous êtes, ni comment vous connaissait mon nom mais si vous faites le moindre mouvement brusque, je n'hésiterais pas à tirer.»

Elle ignorait qui il était. Mais comment cela était-il possible. Peter entendit un bruit venir d'un endroit plus éloigné. Le bruit devint rapidement une voix. Et soudain Peter aperçut une silhouette se diriger vers lui.

Arrivé à son niveau, le docteur Octavius, qui dut reprendre son respire dit à Mary-Jane:

«Mary-Jane mon enfant vous faites peur à cette homme. Calmez-vous. Je crois que cet homme à beaucoup à nous dire.»

«Cet homme connais mon nom. Alors que je ne l'ai jamais vu. Comment est-il possible? À moins qu'il ne soit un espion envoyé par les gobelins. Est-ce que c'est ça que vous êtes, monsieur?» Cria MJ, le menaçant avec la crosse de son fusil.

Le docteur Otto Octavius se mit alors entre Peter et Mary-Jane.

«Tu n'es pas la seule qu'il ne connaissent. Et tu pas la seule à avoir des questions.» puis se retournant vers Peter, il ajouta: «Je vous es reconnu monsieur. Ces vous qui étiez dans mon laboratoire ce jour-là, qui m'avez prévenu pour mon erreur de calcul. Vous n'aviez peut-être pas de lunette à l'époque mais je vous ai reconnu même de loin. C'est pour ça que je suis venu à votre rescousse. J'ai tellement de questions à vous poser. Mais, pour l'instant nous devons partir nous sommes trop à la vue ici. Si les gobelins repassent ils vont nous canarder sans difficultés. Allez suivez nous.» Conclut le docteur en emboîtant déjà le pas.

MJ ne semblait pas du tout apprécier la décision du docteur. Celui-ci lui un signe de la main. Cela a eu l'effet escompte, puisqu'elle se calma immédiatement.

Ils se dirigèrent vers une grotte.

«Les gobelins viennent très peu dans ses grottes. Leur plafond est trop bas pour leur engins volant, les glideurs, je crois que c'est ainsi qu'ils appellent ça.» expliqua Otto.

«Mais ça ne veut pas dire qu'ils ne viennent pas du tout. En général, cependant ils nous envoient des espions pour localiser notre Q.G. et ensuite ils attaquent. C'est pour ça qu'on se méfie des nouveaux visages.» Elle marqua une pause puis ajouter d'un ton ferme en le fixant dans les yeux. «De tous les nouveaux visages. Alors un conseil évitez de vous déplacer dans ces grottes si vous n'êtes pas accompagné.»

«J'ai beaucoup de questions à vous poser jeunes hommes.» Laissa échapper le docteur.

«Moi aussi j'en ai beaucoup.» Répondit Peter.

«Eh bien j'espères qu'on pourra se répondre mutuellement. Mais dites-moi que faisiez-vous prêt de ce pont?» lui demanda Otto Octavius. Ils venaient d'entrer dans la grotte.

«Je cherchais une personne. May Parker.» Répondit Peter. «J'espérais qu'il ne lui soit rien arrivé.»

«Tante May?» S'exclama MJ. «Heu excusez-moi. En fait May Parker et ma Tante étaient de très bonne amis et je l'ai donc toujours considérée comme ma propre tante.»

«C'est très important que je sache où elle se trouve.» Répondit très fortement Peter.

«J'suis désolé d'avoir à vous le dire, mais, May Parker et morte en 2001 lors de la destruction du Queens par les gobelins vert. Leur première grande attaque destructrice. Ils voulaient nous donner un exemple...»

«Et ils ont réussi.» Ajouta Doc Octavius.

«Elle avait un neveu, Peter Parker.» Continua Mary-Jane. «Je en l'ai jamais connu, juste en photo. Il était à Londres dans un programme d'étude au moment de l'attaque. J'ai réussi à le contacter pour lui dire pour sa tante. Il m'a dit qu'il viendrait à New York dès le lendemain.»

«Mais après l'attaque du Queens...» Le doc avait repris la relève de MJ. « Et la destruction du WTC par les gobelins les choses ont pris une très mauvaise tournure. Ce fut le commencement de l'invasion. Et tout commença par la destruction d'avion en plein ciel. Je crains que Peter n'ai pas survécut non plus. À moins qu'il est changé d'idée et qu'il soit resté à Londres.»

«Merde je n'ai donc pas...» Peter ce rendit alors compte qu'il réfléchissait tout haut.

«Bien entendu ça explique tout. Le fait que vous n'avez pas changé, que vous ne sachiez rien de ce qui se passe, que vous connaissez Mary-Jane alors qu’elle n'a aucun souvenirs de vous.» Répondit le doc, ce qui, bizarrement rassurant Peter. Il n'aura pas à le convaincre.

«Mais de quoi parlez-vous Otto?» Demanda MJ, d'une voix qui ne cacha pas du tout son énervement. «J'aimerais qu'on m'explique de quoi il s'agit.»

«Mary-Jane mon enfant je te présente Peter Parker. Nous avons affaire ici à un voyageur dans le temps.» Répondit tout simplement le docteur Octavius. «Monsieur Parker j'ai très hâte de savoir ce qui c'est passer leur de votre dernier voyage dans le temps. Ah nous somme arrivé à notre QG. MJ conduit notre hôte à sa chambre et donne lui des vêtements et à manger ensuite reconduit ici pour que nous puissions discuter. Vous pourrez en profitez un peu monsieur Parker pour vous doucher si vous le souhaitez.»

«Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais que l'on continue cette discussion tout de suite. Par contre je ne dirais pas non à un repas.» Répondit Peter.

«Bien alors, allons à la cafétéria, là-bas vous nous raconterais tout.» Acquiesça le doc.

«Après vous, messieurs.» Ajouta MJ avec presque un sourire.


Chapitre 7


Peter raconta toute son histoire à Octavius et Mary Jane. Enfin presque tout. Il saute la partie sur ce qui est arrivé à Mary Jane et évite de répondre aux questions de celle-ci. Mais il leur raconta le reste. Comment il devint Spider-Man. Pourquoi au début il aimait ça. Comment ça vit devint une descente au enfer. Comment tante May est morte, et pourquoi le doc à demander de remonter le temps. Pourquoi la tentation était trop forte de changer sa propre vie.

Doc Octavius et MJ l’écoutais raconter son histoire. Le doc hochait de la tête de temps en temps. À un moment donné il se tourna vers Mary Jane et lui demanda :

« Mary mon enfant, tu irais me chercher un désert s’il-te-plait et apporte s’en un aussi pour monsieur Parker s’il-te-plait. »

MJ se leva et se dirigea vers l’emplacement des déserts. Dès qu’elle fut éloigné Otto Octavius se retourna vers Peter.

« Vites dîtes ce qui lui arrive dans votre monde, pendant qu’elle n’est plus là. » Voyant la surprise sur le visage de Peter le Doc continua : « J’ai remarqué qu’.a un moment vous la regardiez et à ce moment-là vous avez semblé sauté un passage de votre histoire. Alors dîtes moi maintenant ce qui lui arrive. »

« Elle meurt. Et de la pire façon qui existe. » Peter ne se mis à pleurer. « Sans elle, je n’ai plus de vie. C’est pour ça que je voulais quitter le costume de Spider-Man, mais la réalité me ramena toujours dans ce costume. J’ai donc compris que si j’utilisais votre machine pour changer ma vie je n’aurais pas à subir ces pertes. Mais la réalité à encore trouvé le moyens de me rattraper. Sans Spider-Man il semblerait que ce soit l’anarchie. » Voyant MJ qui revenait avec les désert Peter se ressaisi et demanda au doc. « Mais je ne comprends pas il n’y avait pas que Spider-Man comme héros à New York, que sont devenu les Avengers, les Quatre Fantastiques  ou les X-Men ? »

« Les Quatre Fantastiques ??? Jamais entendu parler. Les Avengers ont essayé de défendre New York avec un acharnement extraordinaire. C’était dans le temps où les gobelins n’étaient que trois. Ils réussir à plusieurs reprise à les maîtriser, mais les gobelins trouvaient toujours le moyens de s’enfuir. Après que Tony Stark fut tué par le plus jeune gobelin, les Avengers ne furent plus les même, La cohésion de l’équipe en a pris un coup. Hulk fou de rage détruisit à lui seul. Lorsqu’il finit par se calmer, le docteur Bruce Banner, nous demanda à moi et Reed Richard de l’envoyer loin de la Terre, dans l’espace d’où il ne pourrait plus faire de tords à personne. Nous acceptâmes, bien sûr, que pouvions nous faire contre le Hulk. »

« Tiens, » pensa Peter « Reed existe dans ce monde et pourtant ils ne connaissent pas les Quatre Fantastique. »
Doc Octavius continua sont récit, sans se douter des pensées de Peter.

« Par la suite un groupe de jeune mutant accompagné d’un homme chauve et d’un homme habillé de rouge qui semblait contrôler le métal firent leur apparition. Ils semblèrent avoir le dessus sur les gobelins. Mais ceux-ci réussir une attaque surprise contre ses dernier ils tuèrent une bonne partie de ses jeune et valeureux héros. Le reste de ceux-ci meurtris quittèrent la Terre pour aller sur un astéroïde où ils vivent en paix, du moins selon ce que l’on en sait. »

« Ces lâches ! » Laissa filler MJ.

« MJ, ils ont fait un énorme sacrifice plusieurs d’entre eux sont mort pour nous aider. Ils un peu normal qu’ils aient jeté la serviette après autant de mort. » Répondit Otto d’un ton de voix calme. « Moi-même j’ai failli le faire à quelque reprise. » Il marqua une pause et puis continua : « Et donc après cela quelques autre superhéros essayèrent tant bien que mal de stopper les gobelins, sans succès. Plus tard un quatrième gobelin fit son apparition. Le Hobgoblin qu’il s’appelle. Il a un costume différent des autres. C’est un peu après ça qu’ils ont commencé à kidnapper du monde pour faire des expériences. »

« Des expériences ? » demande Peter.

« Ils ont changé les gens normaux en gobelins et les ont envoyer partout à travers le monde. » répondit Mary-Jane. « Vous n’avez pas idée de ce que c’est que de voir vos amis, les gens que vous aimez devenir des monstres de la sorte. »

Peter dut se retenir fortement de ne pas pleurer. Oui il s’avait ce que ça faisait exactement. Une douleur atroce s’empara de lui quand il vit ce qui était arrivé à Mary-Jane dans son future.

« Moi, MJ et des milliers de survivants vivons ici dans ces galerie. Tentant de survivre du mieux qu’on peut. »

« Vous avez d’autres scientifique dans votre équipe. «  demanda Peter.

« Il y a Hank Pym, le Ant Man, et sa femme, Wasp, et il y a  Suzane Storm. Il y avait aussi Reed Richards, mais il a été enlevé avec son garde du corps Ben Grimm lors de la dernière attaque des gobelins. » Il marqua une pause et sembla réfléchir. « Nous ne savons plus trop quoi faire. »

« Si je pouvais remonter le temps je pourrais changer tout ça. Redevenir Spider-Man et corriger le passé. » Expliqua Peter. « Doc, il faut que vous construisiez une nouvelle machine à remonter le temps. »

« Hélas mon ami cela ne vous permettra de retourner dans votre future à vous. Mais le nôtre continuera toujours d’exister pour nous. Comprenez-moi, j’aimerais beaucoup vous aider, mais je dois penser d’abords et avant tout aux survivants. » Répondit tristement le docteur Otto Octavius.

« Et si je vous aidais? Je veux dire vous aider vraiment. Voyez-vous je suis moi-même un scientifique. Si vous avez un échantillon du gaz qui transforme les gens en gobelins je peux peut-être vous aider. » Peter raconta ce qu’il avait fait pour un certain Docteur Connors qui c’était changer en un reptile humain.

« Nous y avions déjà pensé mais votre aide sera la bienvenue. Mais même si vous réussissez, nous devons aussi tenter de sauvé ceux qui ont été capturé il a de ça deux jours, avant qu’ils ne soient à leur tour changer et nous devons aussi déménager le QG pour éviter que les nôtres une fois changer ou sous la tuteure ne nous dénonces. » Répondit Otto. « Une fois nos hommes sauvé si vous trouvé un remède à ce gaz, je vous promets de vous aider. »

« Où est votre laboratoire. Je veux me mettre au travail tout de suite. »

*********


Flashback

Peter Parker voyais sont pire cauchemar devenir réalité devant ses yeux. Mary-Jane, la femme qu’il aime, ou plutôt ce qui en reste se jeta sur lui. Peter avait de la misère à la reconnaître sa femme.

Dans son visage se trouvait un sourire des plus apeurant, mais il n’y avait pas que ça… Sa voix était plus stridente que jamais.

« Meurs Spider-Man! » Cria celle qui était devenu la Queen Gobelin, tout en essayant d’étranglé Peter. « Meurs mon amours, MOUHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA! » Son rire sembla sans fin.

Spidey n’eut aucun autre choix. Il lança une boule de toile sur MJ. Ce qui eut comme résultat de lui faire lâcher prise.

« Peter. » Lança MJ avec sa voix normal. « Peter, c’est moi. Ta toile m’a rendu mes esprits. »

Peter s’avança en direction de MJ. Celle-ci se releva d’un bon et griffa Peter au travers de son costume qui était déjà en piteux état.

« HAHAHAHAHAHA, toujours facile de te duper, à ce que je vois Peter. » Lança le Gobelin Vert du haut de son Glideur.

Ce fut à son tour de tenté une attaque sur Peter. Il se précipita sur lui, lançant des bombes citrouilles et des lames coupante comme des rasoirs. Peter réussit à éviter les bombes citrouilles et la plupart des lames, mais l’une d’elle réussit à se planté dans son bras droit. La douleur fut très forte.

« Toucher! » Crièrent à l’unisson les deux gobelins.

Peter retira la lame de son bras et à nouveau une forte douleur se fit sentir. Il mit une toile sur la blessure pour retenir le sang.

Mary-Jane lui sauta immédiatement. Tentant encore une fois d’étranglé son mari. Peter avait beau lui envoyer des boules de toiles. Elle réussissait à les éviter tout en continuant de l’étrangler. À ce moment-là Norman Osborn fonça à nouveau sur Peter et lança une lame en sa direction. Peter réussit à l’éviter de manière extrémiste. Peter saisit MJ avec son pied droit et se qui eux put effet de la prendre en souricière. Il envoya alors deux balles de toiles sur elle, qui ne put les éviter cette fois. Elle lâcha prise. Peter se releva sur le champ.

« MJ reprends tes esprits, s’il-te-plait. Je ne veux pas te faire mal. » Supplia Spider-Man.

« Tu parles dans le vide Peter, elle ne te voit plus comme ton mari, mais comme un ennemi qu’elle doit détruire à tout prix. » Lui envoya Norman Osborn avec un sourire caché par son masque.

Celui-ci fonça à nouveau sur lui, alors que MJ se trouva derrière Peter, prête à lui sauté dessus. Le Gobelin Vert envoya plusieurs bombe citrouille et des lames à nouveau. Ce coup-ci Peter les évita tous.

« Haaaa. » Le cri venait de derrière lui.

Il se retourna pour voir MJ étendu sur le sol plein de sang autour d’elle. Elle avait une lame d’enfoncé dans la poitrine.

« NON! » Cria Peter de toutes ses forces.

« Ce n’est pas ce que je voulais. » Dit une voix triste derrière lui. « Mais c’est tellement mieux. » Dit à nouveau la voix enjouée. « Je t’ai détruit ce soir, Spider-Man. Allez, je te laisse à tes pleures on se reverra très bientôt. » Continua le Gobelin, s’éloignant. « MOUHAHAHAHAHAHAHAHA! » le rire s’éloigna sans cesse dans la noirceur de la nuit.

« Seigneur, non. Pas elle. Pas elle. » Cria Peter Parker à répétition. Il prit MJ dans ses bras et la conduisit à l’hôpital le plus proche.


Dernière édition par OmegaPrimal le Sam 15 Mar 2014 - 20:09, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultrogothe
Mini-Cassette
Mini-Cassette
avatar

Féminin Nombre de messages : 84
Age : 32
Localisation : france - région centre
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mar 3 Sep 2013 - 18:15

j'ai lut vite fait quelques passage, je prendrait plus le temps demain, mais déjà, j'aime bien ta façon d'écrire et l'histoire est bien trouvée. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mar 3 Sep 2013 - 23:06

Il semblerais que mon post soit trop long je mets donc le reste de l'histoire dans se post.

Chapitre 8


Le laboratoire où travaillait Peter était très rudimentaire. Les scientifiques avaient déjà commencé à  emballer l’équipement pour le déménagement des troupes. Mais le laboratoire ne devait pas être impressionnant même remplit. D’ailleurs tout le complexe était très minimalisme. Quelques cloisons de bois de piètres qualités servent de mur pour séparer les différents endroits, comme les chambres et les locaux plus important.

Les murs de laboratoire ne faisaient pas exception à la règle. Pour ce qui était de l’équipement informatique, celle-ci était très rudimentaire. L’ordinateur qu’utilisait Peter datait de plus de 1992. Il s’agissait d’un vieux Pentium I. Cela surpris Peter, car dans son univers, Reed Richards avait inventé son propre robot de maison à la tour où il vivait avec autres fantastiques. En effet le Baxter Building était à la fine pointe de la technologie grâce à celui qu’on nommait M. Fantastique. Mais ce n’était pas le Reed Richard de cet univers. Celui de cet univers était doté de superpouvoirs, mais il n’avait jamais utilisé ces pouvoirs pour autre chose que la science. Et l’équipe des quatre fantastiques n’a jamais réellement existé suite à la querelle entre Reed et Suzanne Storm, résultat de la mort de son frère, la torche humaine. Peter n’en appris pas plus de la part de Hank Pyne, avant que Sue Storm ne lui dise de se taire sur ce sujet. Peter n’insista donc pas.

Wasp n’était pas présente dans le laboratoire. Celle-ci était partie en éclaireuse pour une mission préparer par le Dr Octavius et Mary-Jane.

Ça faisait déjà des heures que Peter travaillais sur un échantillon de sang contaminé à goblulite vert, le gaz utilisé par les gobelins pour changer leurs victimes. Quand soudain il s’écria :

« Oh, Hank, Sue venez voir ça, je crois que je viens de trouver quelques choses d’intéressant. »

Les deux autres scientifiques s’approchèrent de Peter qui se tenait au-dessus d’un microscope.

« Regarder, » commença à expliquer Peter. « J’ai mélangé une solution saline et de l’acide de clore, en petite quantité au sang contaminé. »

Hank fut le premier à regarder par la lentille du microscope.

« Wow, le taux de Goblulite à réduit considérablement. Suzanne, tu es meilleur que moi dans le domaine des mutations génétique. Tu en penses quoi? » Demanda Hank.

Il laissa la place à se confrère scientifique. Celle-ci se pencha à son tour pour regarder la sang, et Peter ne put s’empêcher de remarquer qu’elle fronça des sourcils en voyant l’échantillon en question.

« En effet, Peter mon ami, vous avez peut-être trouvé une semblant de réponse à notre problème. » Répondit Sue. « Mais malheureusement même si le taux de Goblulite est extrêmement diminué celui-ci est toujours dans le sang. Et regarder par vous-même et vous verrez que celui-ci est déjà en train de se répliqué. »

« Ouais, je me doutais de cela, et pas question d’augmenter la dose du produit sinon ça serait mortel. Mais si je crée un genre de catalyseur, peut-être que je pourrais améliorer l’efficacité du produit sans augmenté la dose. » Dit Peter.

« En effet, » dit Sue. « Un catalyseur pourrait effectivement être une solution. »

« Il se trouve justement que j’en ai créé un il n’y a pas très longtemps. » S’écria Hank. « Et je crois qu’il se prêterais très bien à votre expérience mon jeune ami. »

« Essayons pour voir. » Dit Sue.

Peter pris un nouvel échantillon de sang contaminé est ajouta son mélange, auquel était ajouté le catalyseur. Et mirent le résultat sous le microscope. Peter fut le premier à regarder.

« BINGO, Sue vous devez voir ça. »

« Oh mon dieu. Il ne reste plus de Goblulite dans le sang. » S’écria Sue.

Hank se pencha à son tour sur le microscope.

« J’arrive pas à la croire… » Dit Hank d’un ton qui évoquais la surprise totale. « Jeune homme, vous avez accompli en a peine quelques heures ce que nous n’avons pu faire pendant des années. »

« Dommage que Reed ne soit pas là. » Rajouta Sue. « Il en aurait fait une jaunisse. J’aurais donné chère pour voir ça. »

C’est à ce moment-là que la femme de Hank Pyne, Wasp, entra dans le labo. Elle avait mauvaise mine.

« Chèrie, ça va? » Demande Hank d’un ton inquiet.

« Oui, je reviens de reconnaissance et c’était très épuisant. » Répondit Wasp. « Qui est le nouveau? »

« Il s’appelle Peter Parker. » Répondit Suzanne.

« Enchanté M. Parker. »

« C’est un génie. » Ajoute Pyne. « Il a trouvé la solution pour le gaz. On peut enfin renverser ces effets. Il faut le dire au Dr Octavius. »

« Il est dans la salle de guerre, il vient de donner des ordres de mission avec Roland. Mary-Jane est partie avec son groupe. » Répondit Wasp.

Mary-Jane parti en guerre…. Peter parti à courir en direction de la salle de guerre. Mais un garde l’arrêta.

« Monsieur. Je dois y aller avec vous. »

« Alors venez, mais faites vite. » Répondit Peter qui reprit le pas de course.

Il fut rapidement suivit par le garde qui pris les devants de Peter et le guida dans les couloirs. Les autres scientifiques essayèrent tant bien que mal de les suivre.

« Dr Octavius, Dr Octavius! » Cria Peter en voyant le scientifique au loin.

Le Doc se retourna pour faire face à Peter.

« Qui-y-a-t-il jeune homme? »

« Annulé l’attaque. » Répondit Peter à bout de souffle. Son corps était beaucoup moins entraîné depuis qu’il n’était plus Spider-Man. « Nous avons trouvé un remède au gaz. Nous pouvons transformer les Gobelins en homme normal à nouveau. »

« Malheureusement l’attaque est déjà en cours, Peter. » Dit le docteur avec exaspération. « Et même si je rappelais mes troupes vous devez encore trouvé un moyen de transmettre le remède aux gens transformé. » Il marqua une pause. « Le temps que vous trouviez une solution la moitié du groupe que nous essayons de sauvé seront tué et l’autre moitié seront à la solde des Gobelins, je ne peux pas permettre cela. »

À ce moment précis la radiocommunication fit des crépitements. Et une voix ce fit finalement entendre. C’était celle de Mary-Jane.

« QG, nous sommes cerné, il semblerait que l’ennemi nous attendait. Je répète mission compromise, nous somme cerné…. » Un silence suivit. Puis un rire à vous glacé le sang suivit d’un cri strident. Et finalement une voix qui semblait tout droit sorti d’un cauchemar de Peter. « Merci pour cette livraison de nouveau sujet, je me ferrais un grand plaisir à les torturer et à les transformer. » Peter reconnu la voix, il s’agissait de Norman Osborn.

Peter poussa un cri de terreur. Les gardes furent surpris de la réaction de l’homme.

« Peter. » Cria le docteur avant de baisser la voix.  « Peter tu dois te calmer mon garçon, je sais ce que tu ressens mais nous pouvons toujours la sauver. »

« Non vos hommes ne sont pas suffisamment entraîné. Ils vont se faire massacrer. »

« Alors nous utiliserons  votre remède. » Répondit le Doc.

« Non, vous aviez raison, nous devons trouvez une autre solution. » Peter marqua pause et se mit à sangloté. « Si seulement j’avais toujours mes pouvoirs. »

« Comment aviez-vous obtenu ses pouvoirs au départ? » demanda Octavius

« Une araignée radioactive me mordit. »

« Alors j’ai peut-être une solution. » Répondit alors le Doc.



3ième Flashback de Peter. Mary Jane ou ce qui reste d’elle est très mal en point. Peter l’a conduit à l’hôpital ou elle finit par mourir. Peter décide de se venger de Norman. Mais le chapitre finit avant de voir ce qui se passe.


Chapitre 9


Dr Octavius explique à Peter son idée, recréé l’expérience qui créa Spider-Man mais de façon volontaire cette fois-ci. Peter doit se faire avec l’idée de redevenir Spider-Man s’il veut sauver la femme qu’il aime.


Chapitre 10


Peter et Dr Octavius tente l’expérience pour recréer Spider-Man. L’expérience réussit. Peter est à nouveau Spider-Man. Mais son corps doit s’adapté aux changements, et Peter retombe malade comme la première fois où il est devenu Spider-Man.


Chapitre 11


Peter se sent mieux et se pratique un peu avec ses pouvoirs qui ne sont pas tout à fait à pleines capacité. Dr Octavius lui crée un lanceur de toile un peu plus perfectionné. Une personne du groupe de rebelles lui fit un costume qui ressemble étrangement au premier qu’il portait. Peter et Dr Octavius prépare un plan pour défaire les gobelins.


Chapitre 12


Peter, Dr Octavius et plusieurs rebelles lance l’attaque, la cible : OsCorp. Peter devant la porte d’entrée de l’édifice réussit à faire crasher le hobgoblin en utilisant une de ses toiles et en le plaquant au sol. Celui-ci mal en point fut facile par la suite à battre. Mais dès que Peter est battu le Hobgoblin deux de ses fantômes du passé se trouve derrière lui. Harry et Normy.


4ième Flashback de Peter. Peter attaque Norman Osborn à son bureau, plus de gant blanc pour Spider-Man qui dans un excès de colère relance une bombe que Norman lui avait lancé… Norman se penche et c’est Normy (son petit-fils), qui reçoit la bombe en pleine figure alors qu’il venait tout juste d’entré dans le bureau de son grand-père.


[size=18.]Chapitre 13[/size]


Peter tente de résonné Harry et Normy mais rien à faire… ce ne sont pas ceux qu’il a connu. Peter se bas donc contre eux du mieux qu’il le put. Évitant les coups envers lui et distribuant quelques baffent à ceux-ci le chapitre finit avant la fin du combat.


5ième Flashback de Peter. Un journal sur la table à café de Peter. Celui-ci pleure. Il vient de perdre son plus grand ami. Harry Osborn qui avait raccroché le costume de Gobelin vert, l’a refilé à nouveau pour attaquer un poste de police. Un policier témoins a dit qu’a mainte reprise Harry semblait les supplier de le tuer. Ils ont tout fait pour essayer de l’arrêter sans le descendre… mais en vains. Harry Osborn est décédé de ses blessures.


Chapitre 14


Le combat continu Peter s’accroche au glisseur utilisé par les gobelins qui se trouve au-dessus de lui. Ceux-ci se rendant compte du passager clandestin se mirent à le trimballer dans les ruines de la ville… finalement non loin du point de départ vers lequel ils repassent tous. Peter tire une toile sur un mur et tente de freiner les deux gobelins. Ceux-ci sont surpris mais après un quelques secondes ils se mirent à accélérer ce qui eut pour but d’étirer atrocement Peter Parker. Peter lâche les câbles attachés aux glisseurs et les deux gobelins qui étaient pédale au plancher entre de plein fouet dans un mur. Ils sont par la suite battus facilement par Peter. Mais on ne voit pas tout le reste du combat dans ce chapitre.


Chapitre 15


Le combat continu et Spider-Man finit les deux Gobelins en les cognant l’un contre l’autre en utilisant sa toile. Les deux méchants inconscients il les attache à un lampadaire qui est resté bizarrement solidement debout. Peter se dirige en direction d’OsCorp où il sait que Norman l’attend.  Entre-temps les troupes du Dr Octavius ont déjà infiltré l’endroit et ont trouvé les cellules. Spider-Man arrive juste au moment où les rebelles allaient libérer Mary Jane. Octavius donne une arme à Mary Jane et essayes d’ouvrir la porte de sa cellule. Peter veut utiliser sa force surhumaine pour ouvrir la cellule mais avant qu’il ne le puisse Norman habillé en Gobelin Vert entre dans la pièce. Il attaque sans hésiter celui qui lui semble être la plus grande menace, Spider-Man. Dr Octavius quitte les lieux sur ordre de Peter Parker. Déjà avec Mary Jane dans la cellule et plein d’autres détenus dans les autres. Il n’a pas besoin d’avantage de personnes pour risquer leurs vies. Le combat aura lieu dans le prochain chapitre


Chapitre 16


Le combat commence le Gobelin essayes le corps à corps avec Spider-Man qui encaisse bien et rend les coups. Puis il décide d’utilisé une autre tactique. Il prend son glisseur et se promène dans la pièce avec une aisance assez remarquable. Pour Spider-Man c’est autre chose la pièce est trop petite pour lui permettre de se déplacer correctement. Norman lance une grenade citrouille qui manque Spider-Man de peu et atterri  devant une cellule plein d’enfant. Heureusement aucun blessé grave. Mais  Norman a vu que Spider-Man se préoccupait des gens dans les cellules… il commence donc à lancé des grandes citrouilles un peu partout dans la pièce.


Chapitre 17


Peter réussit à renvoyé les grenades citrouilles loin des cages. Sauvant donc la vie des gens qui sont là. Il réussit même à renvoyé une grenades en direction du Gobelin qui perdit le contrôle de son glisseur. Malheureusement il retrouvât très rapidement le contrôle de celui-ci et recommença sont bombardement. Peter continua d’éloigné les bombes loin des cages tournant le dos à Norman Osborne le temps d’une seconde. Une seconde que  Norman ne laissa pas passé. D’un bon il sauta de son glisseur et ce trouva derrière Spider-Man. Le Spider-Sens de Spider-Man l’avertissait du danger mais Peter n’eut pas le temps de se retourner pour éviter l’attaque du Gobelin vert. Quand soudain BLAM!


6ième Flashback de Peter. Peter fut convoqué par Norman à OsCorp. Dans le message Norman lui demanda de se présenté en Spider-Man et précisait qu’il n’avait rien à craindre de lui. Peter tout de même sur ses gardes se rendit à l’édifice et se dirigea tout droit vers le bureau de Norman Osborne. La secrétaire de celui-ci se leva en le voyant le saluât et se dirigea vers la porte du bureau de Norman en lui disant que celui-ci l’attendait ce qui ne rassurait pas Peter. Dans le bureau Norman assit dans son fauteuil habillé en homme d’affaire discuta avec lui. Peter fut étonné. Norman voulait faire une trêve. Il était prêt à payer pour ses crimes en se rachetant auprès de la société. Peter n’en revenait pas… ils négocièrent la reddition du Gobelin Vert.


Chapitre 18


Peter sentait une douleur à son épaule il fut touché mais pas gravement la balle ne l’avait qu’effleuré en il se retourna pour regarder en direction de Norman. Il est mort atteint d’un projectile dans la poitrine alors qu’il sautait en direction de Spider-Man. En cherchant d’où venait le coup de feu il vit Mary Jane arme en point pointé dans sa direction. C’est elle qui fit feu. Voyant qu’elle a atteint Spider-Man Mary Jane éclata en sanglot et se perdit en excuses. Peter força la porte de la cellule et la serra très fort dans ses bras. Cette fois il sauva sa Mary Jane.


7ième Flashback 5 ans plus tard Norman sort de prison et comme la police souffrait d’un manque d’argent il fit une grosse donation à ceux-ci. Au début les gens eurent peur qu’il veule prendre le contrôle de la police mais ce ne fut pas le cas du moins pas au début et quand ce fut le cas, ce fut pour le mieux. Norman fessait travailler ses gardes avec les superhéros tous ensemble ils firent diminué considérablement le crime. Et quand Spider-Man accepta enfin l’offre de Norman de joindre son organisation le monde furent abasourdit. Avec le temps ils devinrent presqu’amis. Du moins Spider-Man commença à avoir beaucoup de respect pour Norman Osborne qui était devenu un nouvel homme.


Chapitre 19


De retour au repère des rebelles la nouvelle se rependis concernant la chute des 4 Gobelins de New York. Les autres villes reprirent espoirs. Le Dr Octavius Respecta sa promesse et créa une machine pour renvoyer Peter dans son monde. Peter toucha la machine et remonta le temps s’empêchant de changer son futur et celui du Dr Octavius cependant il ne put s’empêcher de rencontrer le grand génie à nouveau et il dit une phrase à celui-ci du genre ce n’est pas ce que nous devenons qui fait de nous ce que nous sommes mais plutôt ce que nous voulons être. L’accident qui fut de Peter Spider-Man arriva. La même chose pour Dr Octavius. Mais malgré tout quelque chose changea.


Chapitre 20


De retour à son époque Spider-Man retrouve New York en bon état. Il a son costume. Il a ses pouvoir en sortant de la bâtisse ou il se trouve il voit au loin la silhouette du Dr Octopus il ne comprenait comment cela était possible puisque techniquement il venait de le faire arrêter. Il remarqua autre chose… pas de gardes de OsCorp. Se dirigeant vers son ennemis quel ne fut pas sa surprise quand il attendit le bon Dr l’appeler son ami. Après quelques explications ils allèrent dans un restaurant où le Dr Octopus explique à Peter les différences entre ce monde et celui que Peter connaissait. De un, Dr Octopus et Tante May sont marié. De deux Mary Jane est vivante bien que le Dr Octopus sembla surpris de la question de Peter. Il est vrai selon Peter qu’il ne sait pas par quoi il est passé. Spider-Man et Octopus sont des alliés contre le crime et on fait diminuer de beaucoup celui-ci, surtout depuis la chute de Norman Osborn qui a été déclaré coupable de plusieurs chefs d’accusations et qui va passer le reste de sa vie en prison. Peter avoues que d’avoir tué une innocente jeune fille dans le passé ne l’a certainement pas aidé. Octopus confus lui demande de quoi il parle. Et lorsqu’il s’apprêta à répondre il reconnut une silhouette qui entrait dans le restaurant. Mais c’est impossible cette personne est morte il y a de ça tellement longtemps. Mais pourtant elle était bien là ces cheveux blond battant dans l’air ventilé du restaurant. Gwen Stacy était belle et bien vivante. « Tiens voilà ta copine. » lui dit Octopus. Gwen se dirigea vers eux… et s’assis à côté d’un Peter Parker stupéfait. Une fois assise celle-ci l’embrassa à pleine bouche pour ensuite demander « Ça ne va pas Peter mon dieu tu m’as embrassé comme si tu avais vu un fantôme. »

Oui la vie de Spider-Man était bien différente cette fois-ci.


FIN


Mots de l’auteur

Remerciement pour avoir lu, j’espère que vous avez aimé. Quelque explications sur certains points de l’histoire et pourquoi avoir mis une fin ouverte à une suite.


Dernière édition par OmegaPrimal le Sam 15 Mar 2014 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superhomme
ADMIN-FONDATEUR
ADMIN-FONDATEUR
avatar

Masculin Nombre de messages : 17870
Localisation : Montréal, QC
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mar 3 Sep 2013 - 23:17

@OmegaPrimal a écrit:
Et si un modo pouvait m'expliquer pourquoi ma fanfic ce retrouve dans sujet libres. J’apprécierais. Je sais que c pas une fanfic de transformers mais je crois pas que c,Était préciser dans le topic qu'il fallait absolument être des trucs tranformers pour être posté là. de plus ya des trucs non tf de posté là-bas donc je comprends vraiment pas pourquoi on m'a déplacé. mais bon si c cool je ferrais pas d'histoire. j'aimerais juste qu'on m'explique.
C'est moi le coupable.

En général, la section BD-ARTS contient pratiquement uniquement que du Transformers... on y parle de BD TF et on y montre les dessins et fanfic de TF en majorité, et oui, avec quelques exceptions bien sur.

J'aurais pu la laissé là mais vu les derniers "rebondissement loufoque qu'il y a eu sur le forum" lol, je me suis dit, ça parle pas de TF, on prendra pas de chance, allez hop transférez dans la section sujet libre.

Désolé de l'inconvénient.

_________________ _________________ _________________ _________________
Forum Transformers & Site web ► http://www.transformersfr.com | http://www.transformersfr.com/forum.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transformersfr.com/
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mar 3 Sep 2013 - 23:24

bah c'est pas bien grave.... je me demandais juste pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mer 4 Sep 2013 - 10:35

j'vais m'attirer des foudres.... mais bon.

J'ai posté ce texte car je voulais avoir des opinions constructifs. Alors svp commentez.

En échange je vous promets que la prochain fanfic que je ferrais aura des tf dedans..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariuse-prime-26
Mini-Cassette
Mini-Cassette
avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 24/08/2013

MessageSujet: .   Mer 4 Sep 2013 - 10:54

L'histoire est vraiment bien mais tu ne fais pas ressortir le coté plus humoristique de spider-man. Dans les films et BD Spider-man aura toujours le mot pour rire alors que la je l'ai trouvait un peu transparent.

Mais appart ça l'histoire est bien. Bon bouleau Bravo 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mer 4 Sep 2013 - 11:00

Il y a une raison... si tu lis plus bas dans les chapitre incomplet.. spider-man à perdu Mary-Jane d'une façon atroce. il a perdu son amis Harry et est responsable de la mort de Normie (le fils de Harry) ça te change quelqu'un ça. de plus dans le numéro 500 de spider-man tu vois clairement un côté plus dark de spider-man. C'est là-dessus que je me suis basé pour mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariuse-prime-26
Mini-Cassette
Mini-Cassette
avatar

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 18
Date d'inscription : 24/08/2013

MessageSujet: .   Mer 4 Sep 2013 - 11:06

je n'avais pas pensé à ça, mais après tout chacun a son avis sur la question.

En tout cas c'est du bon bouleau. sincèrement mes Fanfic son pas du même niveau.

Alors bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Mer 4 Sep 2013 - 15:21

Chapitre 5 terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Ven 13 Sep 2013 - 15:24

j'ai ajouté le chapitre 6 et modifié la description du chapitre 7.

Là je sais que c pas du tf.... mais svp donner moi votre opinion.... et concernant l'humour de spider-man... au début du roman oubliez ça.... mais à partir du momant ou peter va retrouver ces pouvoirs pour aider les rebelles, vous remarquerais le retour d'un spider-man un peu plus drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: [Fanfic] Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 9:29

[Fanfic] Transformers G1 Rebooted



Explication de Generation One Rebooted


J’ai eu l’idée de faire ce projet après avoir regardé la série Transformers G1 et après avoir lu la version classique de la bd publié à l’époque par Marvel Comics et (Surtout) Marvel UK. Et si certaines de ces bd sont encore très bonne…. J’ai trouvé que certaines d’entre elle avait très mal vieillit. J’me suis donc dit que ça serait une très bonne idée de reprendre ces histoires et de les mettre aux gouts du jour. Et tant qu’à le faire autant le faire dans le style roman. Donc le titre devait laisser comprendre que le projet est très basé sur G1, mais ce n’est pas le G1 à proprement dit (D’où le Rebooted dans le titre).

L’histoire se passe en 2013 pour référence l’histoire du film ne se passe plus en 2006 mais plutôt en 2035. Donc évidement les autobots et les décepticons sont différent sur le plan voiture et véhicule de ce qu’on peut voir dans les années 80. Il pratiquement impossible de croire par exemple qu’Optimus Prime prennent la forme du camion « short nose » qu’il avait dans les années 80… mais attention de là à mettre des flammes… je dis non. Je ne suis pas Michael Bay. Mais Optimus n’est pas le seul à poser un problème de ce genre. On a qu’à penser à Soundwave. Sérieux il y as-tu encore quelqu’un qui utilise un walkman cassette de nos jours. Soundwave deviendra un Sansung Galaxy SIII (car oui c plus commun qu’un SIV et ça prend des cartes mémoires. Vous me voyez venir je crois. Les cassettes de soundwave seront des cartes mémoires. Il y a aussi le problème de Bumble Bee. Comme vous le savez Volkswagon ne veut plus que Bumble Bee soit une Bettle. Et donc même si j’aurais voulu que Bumble Bee soit une New Bettle. Je ne peux pas. J’ai donc demandé à mon ami google de me trouver une New bettle look alike. Et il a trouvé le véhicule parfais. La Porsche 911 Turbo 1993. À titre comparatif je mets les photos des deux véhicules ici


La New Bettle 2012


La Porsche 911 Turbo 1993

Avouez que ça a de la gueule. Pour les autres autobot je vais essayer le plus possible de rester avec les modèles original mais avec des années plus récente. Évidement ça ne fonctionnera pas tous les autobots et les décepticons… mais je vais faire tout mon possible pour rester fidèle à la version originale. Je ne suis pas Michael Bay, je suis conscient que le monde ordinaire ne conduisent pas tous des véhicules de l’année et encore moins des concepts unique qui n’existe pas dans le monde réel.

Côté histoire, je ne vais pas suivre à 100% l’histoire de continuité UK. Mais peut-être 90% de celle-ci. Pour des raisons souvent très évidentes et parfois juste parce que ça me tente de faire un peu différent. De plus j’ai clairement l’intention d’inclure certain passage de la série animée. Je ne sais pas encore trop comment. Mais je vais intégrer au moins 2-3 histoires tiré du dessin animé, dont en particulier: l’épisode avec le Commandant Cobra. Je veux aussi profité de la popularité des jeux War For Cybertron et Fall Of Cybertron pour intégrer certaine scènes et éléments vu dans les jeux.

À la fin de l’histoire je vous dirais les grandes lignes des modifications que j’ai faites par rapport à la version originale en bande dessinée.
Si l’histoire sera narrée de façon romancée je n’abuserais pas de cette méthode pour vous pondre un roman de 200 pages pour une bd de 20 pages. Donc voilà j’espère que ce projet vous mettra l’eau à la bouche. Et que vous serrez là pour suivre les publications de ces histoires. Aussi si quelqu’un à envi de créer des images pour les modes robots de mes personnage qu’il n’hésite pas. Les plus réussit seront utilisé dans les histoires à venir pour rehausser le tout.


BONNE LECTURE!

Numéro 1

Liste des personnages introduits (en mode véhicule ou machine terrienne.)
Aucun puisse qu’ils ne sont pas encore transformer en conséquence




Chapitre Un


L’espace.

Tournant autour de l’étoile Alpha Centauri, il y a de ça des millions d’années se trouve une planète nommé Cybertron. Cette planète n’a pas de roche ni de sable, que du métal. La vie sur Cybertron est aussi très différente. Il s’agit de vie non-organique, de vie mécanique. Des robots doués d’intelligence.

La guerre fait rage sur Cybertron. Une guerre qui oppose deux factions, les nobles Autobots au Décepticons qui sème misère et peur ils passent. Les Décepticons n’avaient qu’un seul but devenir les maîtres de la planète et de l’univers. La guerre pour Cybertron fait rage. Et si les Autobots ont fait de leur mieux pour contrecarrer les plans diabolique de Megatron. Les Autobots durent se rendre à l’évidence. Ils perdaient la guerre. Mais pire encore, toutes ces destruction ont eu pour conséquences de rendre la planète de plus en plus inhabitable.

Le chef de ses nobles Autobots dut prendre une décision très difficile quitté la planète. Une pénurie d’énergie fit son apparition. Ne laissant d’autre choix aux habitants la planète de se tourner vers les étoiles.

L’Ark, le vaisseau des Autobots, c’était lui qui devrait leur permettre d’explorer l’univers, de trouvé une solution à cette pénurie qui rendait leur planète mourante. Le vaisseau était conçu pour les longs voyages ce qui permettrais aux Autobots de parcourir de grandes distances. L’espace était gigantesque et Optimus Prime était sûr que quelque part une planète riche en source d’énergie leur permettrait de sauver Cybertron.

« Où en est l’embarquement. » demanda Prime à Jazz.

Jazz était le second d’Optimus Prime. Mais c’était surtout un très grand ami.

« On a presque terminé. On devrait pouvoir partir d’ici peu Il ne manque que Wheeljack et Bumble Bee. » Répondit Jazz.

« J’espères qu’ils n’auront pas d’ennuis avec les Décepticons. » Dit Prime.

« Moi aussi » puis Jazz ajouta avec de la mélancolie dans sa voix « Ça me fait quelque chose de partir Prime. »

« Je sais mon ami. » Répondit Prime. « Mais nous n’avons pas le choix. Et si notre mission est un succès on pourra revenir très bientôt. » Puis marquant une pause il ajouta : « Allez allons au nouvelle pour savoir en sont Wheeljack et Bumble Bee. »


Pendant ce temps non loin de là dans le secteur 12, Wheeljack sortie d’un puits avec des barre d’énergons qu’il avait su récupéré.

« Il ne reste plus suffisamment d’énergie dans ces élément pour tenir un quartz. » Dit Wheeljack à son ami Bumble Bee qui lui tendait la main pour sortir du puits à son tour.

« Mais c’est déjà ça. Ça peut servir. » Répondit Bumble Bee devant son très grand ami.

Bumble Bee était très petit comparativement à Wheeljack. En fait il était petit comparativement à la pluparts des Cybertronniens. Mais il compensait amplement sa petite taille par son courage.

« Et quand il ne marcherons plus? » Demanda Wheljack.

« On s’en inquiètera à ce moment-là. » Répliqua Bumble Bee, un peu déçu de l’attitude de son partenaire de combat. « Et si on retournais sur Iacon? »

Wheeljack se transforma alors en mode véhicule cybertronien. Et ouvrit son coffre arrière pour que Bumble Bee puisse si installer avec les barres d’énergons.

« C’est parti! » s’écria Wheeljack

« Je crois qu’Optimus Prime va être très content de nous voir. » Renchéri Bumble Bee en montant à bord de Wheeljack.

Wheeljack avait l’habitude de transporter Bumble Bee à son bord. Il avait même faillit se fabriquer à la blague une plaque métallique « Petit robot à bord » alors qu’il était à la base. Mais il préféra s’abstenir et garder ses énergies pour les missions à venir. Néanmoins il était convaincu que Bumble Bee aurait ri en voyant la plaque. Une fois Bumble Bee bien installé Wheeljack se mit en mouvement et se dirigea en direction de Iacon, où devait avoir lieu le décolage,

Wheeljack tout comme Bumble Bee ne souhaitait pas quitté Cybertron, mais la vie sur la planète devenait tellement difficile que le choix de resté ne s’offrait plus vraiment à eux.

« Satané Megatron. » pensa Wheeljack. « Lui et son énergon noir. Tout est de sa faute. »

Ils arrivèrent près du pont, le seul moyen d’entré à Iacon, ce qui tira Wheeljack de ses pensé.

Ils passèrent proche des hostilités entre l’équipe d’Autobot commandé par Grimlok et des Décepticons. Heureusement ils purent se faufiler sans trop de problème.

Cependant deux Décepticons qui les avaient remarqués prirent la forme d’appareil volant et se mirent à leur poursuite. Wheeljack évita les quelques tires en sa direction et ce dirigea vers les mines déserte. Les deux Décepticons abandonnèrent la chasse et allait prévenir Megatron. Ça fesait déjà plusieurs Autobots qu’ils voyaient faire des allers retours à partir de Iacon. Il devait se tramer quelque chose.


Optimus Prime et Jazz arrivèrent au niveau inférieur juste au moment où Wheeljack avec Bumble Bee à son bord franchirent les limites de la cité.

« Ah vous voilà enfin. » S’écria Jazz. « On commençait justement à se demandez si vous alliez y arriver. »

Ils dirigèrent vers un ascenseur pour monter au niveau supérieur ou se trouvait l’Ark.

« À quoi ça ressemble à l’extérieur? » Demande Prime.

« L’équipe Alpha est occupée avec eux à 5 mega-click d’ici. Grimlok semble avoir la situation bien en main. » Répondit Bee. « Du moins c’est ce qu’on a cru voir. »

«Espérons que nous n’aurons pas à gérer une crise avant le départ.» Renchérit Prime. «Mais Grimlok est très efficace. Je lui fais confiance pour les retenir. Je trouve dommage que lui et son équipe ne veulent pas venir avec nous. »

« Tu connais l’équipe Alpha, Optimus. Lorsqu’ils ont de quoi en tête. » Ajouta Jazz.

« Oui. Et c’est peut-être mieux comme ça. Ils pourront rester avec d’autres Autobots pour défendre Cybertron durant le temps de notre départ. Grimlock est un grand guerrier. Il a toute ma confiance. » Dit Prime.

Un Autobot dont Optimus ignorais le nom se dirigea vers lui en criant :

« Optimus, le chargement est terminé. Vous pouvez décoller »

Le chef des Autobot acquiesça et se tournant vers les autres Autobots qui se trouvaient sur place il dit :

« Bien ne perdons pas d’avantage de temps. Embarquons est commençons le décompte pour le décollage. »

Mais les Autobots présent n’étaient pas les seuls qui pouvaient entendre ces paroles de la bouche de Prime. Du haut d’un immeuble, loin des regards et tapis dans l’ombre, se cachait Laserbeak. Celui-ci avait capté toute la conversation entre les Autobots. Et il savait ce qui lui restait à faire. Avertir Soundvawe et Megatron. Laserbeak déploya ses ailes et sans se faire remarquer s’éloigna de Iacon.

Chapitre Deux

Lorsque Laserbeak arriva à Polyhex, il se posa sur des écrans installé dans la base et diffusa ce qu’il avait entendu pour le regard de Megatron.

« Alors Prime à prévu de quitté de Cybertron et il laisse derrière lui certain de ses combattants. » S’écria Megatron. « Quel lâche! Quitter en plein d’une guerre. Typique d’un Autobot. »

« Nous devons les détruire avant qu’ils quitte. »

Cette phrase venait de Starscream un de ces combattants. Megatron se méfiait de celui-ci. En effet celui-ci avait tendance à dire ce qu’il pense toujours trop haut. Ce qui agaçait énormément Megatron. Cependant Starscream avait raison. Il ne pouvait laisser les Autobots s’enfuir.

« Bien, Shockwave tu restes ici. Ratbat toi aussi. Vous surveillerais Cybertron pendant mon départ. » Puis ce retournant vers les autres Decpticons présent dans la pièce et passant sa main sur la tête de Laserbeak il ajouta :

« Nous avons nous aussi un vaisseau paré au décollage nous le tenions prêt au cas où ces lâches essayerais de fuir. Ce qui est le cas à présent. Alors allons-y. »

Les Décepticons se dirigèrent vers le pont d’embarquement mais Megatron saisit Starscream par le bras.

« Tu n’es pas le chef, tu ne le sera jamais. Et si par malheur tu essais de le devenir je te jure que tu mourras. »

« C’est ce qu’on verra. » Répondit Starscream. « Un jour mon tour viendra. »

« Jamais! »


À bords de l’Ark tous les Autobots poussaient des boutons et des leviers pour se préparer au décollage. Jazz se tourna vers Optimus et dit :

« Tout est en ordre. »

« Allumage. » dit Optimus en poussant un bouton.

À ce moment les fusé de l’Ark se mirent en route les uns après les autres en faisant un grondement des plus bruyant. Le vaisseau de couleur jaune s’éleva alors en direction de l’espace.


Non loin de là le vaisseau des Décepticons s’éleva à son tour et pourchassa l’Ark dans l’obscurité de l’espace.


Sur l’Ark Prowl aperçu un point sur le radar. Pas le vaisseau des Décepticons, mais plutôt quelque chose qui se trouvait devant le vaisseau.

« Ques-ce que c’est? » Demande alors Prowl à voix haute.

« Un astéroid. » Répondit Mirage.

« En voilà un autre s’écria Ratchet en le pointant.

Il s’agissait d’une pluie de météores.

Les Autobots furent brassé de tout côté. Et les Décepticons qui les suivaient aussi.

Optimus Prime pris les commandes du vaisseau Autobot et ordonna à Ironhide d’utilisé le laser du vaisseau.

L’opération fut un succès. Le laser détruisit les météores et ouvrit un passage pour laisser passer l’Ark.


À bords du vaisseau Décepticon, voyant que les Autobots c’était ouvert un passage, Megatron ordonna à ses hommes de les suivre. Ils éviteraient ainsi d’avantage d’avarie.


Prowl remarqua la signal dut au vaisseau Décepticons.

« Ici navigateur. Nous sommes suivit. »

« Les décepticons » s’écria Optimus Prime qui était toujours au commande.

Il essaya de les distancer du mieux qu’il put. Mais les Décepticons réussir tout de même à les rattraper et à force de tirer sur l’Ark, ceux-ci finirent par faire une brèche dans coque du vaisseau. Les Décepticons entrèrent par la brèche et se jetèrent sur les Autobots.

Soundwave se battait avec vigueur repoussant 3 Autobots qui lui sautèrent dessus. Malheureusement pour lui, il ne vit pas Ironhide qui l’attaquait, pied en premier par derrière. Mais il gardait pied alors qu’Ironhide lui tomba au sol. Ratchet qui se dirigeait vers lui fut saisit par celui-ci puis jeter violement par terre.

Optimus Prime quant à lui avait les mains pleines en essayant d’empêcher Megatron d’atteindre les commandes de l’Ark. Quand Soudain, le vaisseau se mit violement à vibrer. Le combat ralenti considérablement ce qui permit à Optimus de demander :

« Qu’est-ce qui se passe? »

« C’est la gravité de cette planète bleu. » Répondit Jazz « La gravité nous attire on ne peut pas l’évité. »

« Impossible de contrôler le vaisseau. » Rajouta Optimus Prime qui se retrouvait à nouveau au commande.

Le vaisseau se dirigea tout droit vers la planète en tournoyant sur lui-même… et il finit sa course dans un volcan.

L’impact fut si violent que des nuages de poussières s’étendirent sur des kilomètres.


Chapitre Trois


4 millions d’années plus tard.

Le volcan avait été en sommeil pour très longtemps. Et il venait de se réveiller. La cendre tombait déjà du ciel. Heureusement le volcan en question était un petit volcan et n’aurait qu’un très léger impact sur la faune environnante. Cependant lorsqu’il érupta le volcan fit découvrir un vestige du passé vieux de centaine de millier de siècles. Un vestige venu d’ailleurs.

Durant le temps que ce vestige resta enfuit, la face de ce monde où il se trouvait avait énormément changé. L’espèce devenu dominante sur cette planète, appela celle-ci Terre. Le volcan se prénommait Mont St-Hilary. Ceux qui vivent ici marquaient le temps numériquement. La date était le 14 septembre 2013.

Mais à l’intérieur de l’Ark cela ne signifiait absolument rien du tout. Le temps et l’endroit ne signifiait rien pour ceux qui se trouve à l’intérieur de cette carcasse rouillé.
La noirceur pourrait toujours resté encore pour des millions d’années à venir.

Ou peut-être pas.

Quelques lumières se mirent à clignoter dans le vaisseau. Puis quelques machines se mirent en marche suite à l’explosion du volcan. Le vaisseau se réveillait.
Des rayons de lumières émanant du vaisseau éclairaient les profondeurs de la grotte où il se trouvait.

Sur le côté du vaisseau une trappe qui resta fermer pour des millénaires s’ouvrit soudainement.

Un objet en sorti et se propulsa dans les aires. L’objet aurait pu facilement passer pour un satellite mais celui-ci ne se rendit pas dans l’espace. Mais resta dans le ciel. Il s’agit d’un drone. Sa mission, trouver des informations pour les transmettre, grâce à une antenne très semblable à celle des satellites, à l’Ark.

Le petit vaisseau éclaireur envois sa télémétrie au vaisseau mère. Malgré le fait que celui était d’une technologie des plus avancé lors de sa construction sur Cybertron, celui-ci ne possédait que la capacité de trouver de la vie mécanique. Et donc il ne remarqua pas les créatures vivantes faites à base de carbonne.

« Les senseurs le confirment, » commença le drone qui fit son rapport. « Nous ne sommes pas sur Cybertron ni sur aucune planète proche de celle-ci. Je continu de scanner… »
Finalement à des kilomètres de son point d’origine, la sonde reçu un signal que ces senseurs logique interpréta venir d’une forme de vie indigène.

Il s’agissait d’un avion de chasse de l’armée américaine. Un Boeing F/A-18E/F aussi connut sur le nom de Super Hornet. Le drone remarqua aussi une autre race de cette espèce de créature des Lockheed-Martin F-35 Lightning II. Ses deux races avaient une ressemblance frappante avec le mode d’attaques des Décepticons. Le drone programma alors son retour à l’Ark.

Pendant son retour le drone survola des forêts qui aux yeux de celui-ci semblait vide de vie. Mais lorsque le drone s’approcha d’une autoroute celui-ci trouva tellement de vie que les informations qu’il ramassait ont presque saturé son disque dur.

Ces habitants roulant sur le bitume ressemblent étrangement au mode de déplacement des Autobots.

La sonde continua son chemin en direction du Mont St-Hilary. Mais en volant au dessus d’une ville il aperçut d’autre type de forme de vie.

Michael était très contant de son achat, il venait tout juste d’acheter un Samsung Galaxy SIII. Évidement il aurait préféré le SIV mais son salaire à la crémerie ne lui aurait pas permis cet achat. Et le puis le SIII n’était pas si mauvais que ça si on le comparait au téléphone intelligent sur le marché. De plus contrairement au iPhone celui-ci permettais de mettre des cartes mémoire. Il en avait d’ailleurs acheté une. Michael était si absorbé par son nouveau téléphone cellulaire qui ne remarqua pas du tout un objet ce déplacer juste au-dessus de lui.

La sonde scanna les petites formes de vie, continua son chemin.

De retour à l’Ark la sonde transmit ces informations à l’ordinateur central. Celui-ci qui venait de se réveiller entreprit de réparer les Cybertroniens à son bord. En les modifiants pour que ceux-ci en mode de déplacement, d’attaque ou d’espionnage ressemble aux formes de vie de cette planète.

Un seul drone de réparation se mit à accomplir sa tâche, mais malheureusement il avait quelques ennuis avec sa mémoire interne. Et Même si il entreprit de commencer sa programmation, c’est-à-dire ramener les Cybertroniens à la vie. Il fut incapable de différencié les Autobots des Décepticons. Et comme les Décepticons étaient posté plus près de lui il commença donc par les réparer.

À SUIVRE!

Note de l’auteur.

Alors qu’en pensez-vous je crois que j’ai bien démarré mon projet, non? Mais je vous entends déjà gueuler « Non mais l’histoire du numéro 1 de la bd n’est pas finit comme ça.) Si vous prenez la continuité US, c’est vrai. Mais moi je me fie à la continuité UK et dans cette continuité le numéro 1 de la bd finit a peu près comme ça…. En fait j’ai ajouté une case de la deuxième pour faire une meilleure fin.

Bien maintenant les modifications apportées à la version bd. Elles sont très nombreuses dans ce numéro et pour cause. Tout d’abords la présentation de Cybertron est totalement différente de celle de la bd. Même chose pour ce qui est de la guerre présente sur celle-ci. Ceci est dut au fait que dans le bd on explique la guerre depuis le début mais en une seule page. À l’époque ça pouvait sembler un peu anodin. Mais aujourd’hui on en sait tellement sur la guerre pour Cybertron qu’il m’aurait fallu des heures pour expliquer ce qui s’est passé durant celle-ci. Mais ne vous inquiétez pas j’ai bien l’intention d’y revenir. Mais je vais devoir faire le tri de ce que je garde et de ce que je jette avant de le faire. Donc je réduisis les explications au minimum pour ce qui a trait à la guerre et choisit une introduction plus près de la version animée.

Lorsqu’on voit les Autobots charger l’Ark pour le décollage c’est un peu inspiré d’une des scènes de Transformer Fall of Cybertron. Je l’ai modifié à mon gout pour ne pas avoir à me taper toute l’histoire du jeu. Mais ne vous inquiétez pas il y aura certainement d’autres références à celui-ci dans un futur rapproché.

Par la suite j’ai introduit Bumble Bee et Wheeljack tout comme ils l’ont été dans la série. Je voulais faire connaitre certain des  personnages avant même que ceux-ci se retrouve sur Terre. Et puis, on n’a jamais assez de Bumble Bee…

Leur introduction est peut-être la même que dans le cartoon mais la partie ou ils rencontrent Grimlok et l’équipe Alpha était inspiré d’une réplique du jeu Fall of Cybertron. La poursuite par les Décepticons qui les fit fuirent dans les mine est quant à elle directement prise de la série. Aussi juste avant cette rencontre avec ces ennemis Wheeljack pense à une phrase qui se veut un clin d’œil au jeu War for Cybertron.

Avant le décollage pour l'espace, j'ai choisi Laserbeak pour espioné les Autobots, plutôt que Ravage. La raison est très simple, je n'étais pas à une différence près  et je voulais utiliser Laserbeak car le vol est beaucoup plus rapide. Aussi Megatron qui flatte la tête de Laserbeak est inspiré d'une option qu'on a dans le jeu Fall of Cybertron. La prise de bec entre Starscream et Megatron est très différente de la version animé mais n’existe tout simplement pas dans la BD. Je l'ai ajouté sous cette forme pour introduire un personnage de plus qui est Starscream. On n'a jamais assez de Starscream.

Bon maintenant pour ce qui est de la raison de la vole spatiale des Autobots. Dans la bd la planète sorti de son orbite, suite à une attaque des Décepticons, se dirigeant vers la ceinture d’astéroïdes au tour de notre système solaire. Je ne sais pas, si je dois rire ou prendre en pitié les scénaristes de l’époque. Mais pour leur défense au début la bande dessinée (chez les américains) ne devait faire que 4 numéros. Il est donc dur de prendre cette histoire suffisamment au sérieux (à l’époque) pour se creuser les méninges à tout cassé. Pour ma part j’ai donc préféré l’explication de la série animé. Le manque d’énergie pousse les Autobots à aller voir ailleurs pour en trouver. C’est logique, simple et suffisamment solide comme explication.

La partie ou il y a le décollage et la bataille entre les Autobots fut prise directement de ka série à quelque détails près. J’ai éliminé la collision entre les deux météorites et passé directement à la pluie de météores. Et j’ai aussi éradiqué la partie ou le vaisseau Décepticons s’accroche à l’Ark, modifiant ainsi l’histoire quelque peu pour expliquer l’invasion du vaisseau par les Décepticons.

Pour ce qui de la suite je me suis grandement inspiré de la narration de la bande dessinée.

Pour ce qui est de ce Michael, c’était un clin d’œil à Michael Bay et une façon d’introduire le mode terrestre de Soundwave. Dans la bd on voit un jeune home se promenant avec une stéréo dans les mains. Je ne crois pas qu’on va revoir Michael, mais qui sait…. Peut-être que si.

Alors voilà c’est à peu près tout ce qui a à savoir sur les modifications apportés à l’histoire du numéro 1 de cette saga.


Dernière édition par OmegaPrimal le Jeu 24 Oct 2013 - 23:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jetfire
Chef Powermasters Optimus Primus
Chef Powermasters Optimus Primus
avatar

Masculin Nombre de messages : 7247
Age : 30
Localisation : Trois-Rivières, Qc
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 9:57

je vien de lire le premier chapite et je suis un fan fini et bee a le meme modele que jazz? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/lemonderaph/?ref=bookmarks
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 10:01

j'vais trouvé un modèle légèrement différent pour Jazz t’inquiètes... pour Bumble Bee j'avais pas trop le choix je devait rattraper la balle au bon. mais je vais tout arranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Transformers
Chef Powermasters Optimus Primus
Chef Powermasters Optimus Primus
avatar

Féminin Nombre de messages : 3897
Age : 28
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 28/12/2009

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 12:26

pas encore pris le temps de tout lire mais c'est très bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 14:28

Numéro 2

Concernant le numéro 2

J’espère sincèrement que vous avez aimé le premier numéro. On entame de ce pas le deuxième. Je vous encourage cependant à ne pas hésiter à laisser un commentaire. Pour le numéro 2 de notre série je devrais un peu moins diverger de la BD cependant quelques différences feront leurs chemin. Je vous invite donc à lire les notes de l’auteur sur ces différences à la fin du numéro.

Là j’ai une nouvelle choque à vous faire connaitre. Je sens que je vais m’attirer vos foudres. Mais je n’ai pas vraiment le choix. Préparez-vous. Ça va vous prendre par surprise… Megatron ne sera pas une arme. Je sais, je désappointés plusieurs d’entre vous. Mais pensez-y un peu un être comme Megatron qui veut conquérir le monde et tout détruire sur son passage ce changerais réellement en fusil, pour que quelqu’un d’autre se serve de lui. Réfléchissez-y bien. Par contre Megatron en Tank….. là on tien quelque chose. Donc voilà, ne vous reste plus qu’a digéré la nouvelle. Quand vous serrez prêts pour les reste descendez plus bas pour rencontrer la bande en mode terrestre.

















Je vais faire le numéro 2 plus tard mais je vous mets les images ici pour que vous puissiez digérer tout ça.

Liste des personnages introduits (en mode terrestre.)
Megatron - Megatron - M1 Abrams Series MBT (Et sa version jouet à titre de comparaison) :


Megatron - Mode Robot


Skywarp et Thundercracker - Lockheed-Martin F-35 Lightning II:


Skywarp et Thundercraker - Mode Robot (ils sont bien attendu un peu différent mais comme j’en ai trouvé qu’un seul je le mets pour les deux.)


Starscream - Boeing F/A-18E/F Super Hornet :


Starscream - Mode Robot (je sais ce n’est pas tout à fait ça. Mais ça donne l’idée).


Soundwave  - Samsung Galaxy SIII :


Soundwave - Mode Robot. Malheureusement, je n’ai trouvé aucun modèle potable sur Google. Alors j’en ai créé un Wink.


Team Cassette [devenu Team carte mémoire Wink] (Ravage, Rumble, Laserbeak, buzzsaw et frenzy) :


Ravage


Rumble


Frenzy (ses vrais couleurs sont différents)


Laserbeak


Buzzsaw


Optimus Prime – Peterbilt Truck 2012 :

Vous avez juste à ajouter sa remorque.

Optimus Prime - Mode Robot (ajouté plus de rouge)


Prowl – Dodge Viper SRT10 ACR Elite police :

Ajoutez un peu plus de blanc.

Prowl - Mode Robot. Vous voyez un peu l’idée.


Ironhide – GMC Sierra 2500HD 2009


Ironhide - Mode Robot (Ça ne corespond pas à 100%, Mais vous voyez l’idée.) Il a de la gueule!


Huffer – Ford F-150 2010 :


Huffer - Mode Robot (Vous voyez l’idée)


Bumble Bee – Honda Civic Type R 2006

Oui je sais au début je disais que Bumble Bee serait une porsche 911… Mais  c’était avant d’avoir vu cette beauté. J’ai donc changé d’idée.

Bumblebee - Mode Robot (imaginez-le un peu plus trapu et court)


Sunstreaker – Chevrolet Corvette C7 2014 :


Sunstreaker - Mode Robot (ce n’est pas tout à fait ça. Mais ce n’est vraiment pas loin).


Cliftjumper – Dodge Charger 1969 :

Encore une fois, pas la bonne couleur. Imaginez-le en rouge.

Cliftjumper - Mode Robot (ce n’est pas conforme à 100%, mais ça donne le look).


Brawn - Military Jeep Wrangler 2012 :

Imaginez-le en vert.

Brawn - Mode Robot

Ces mains ressemblent à ceci (à des sortes de pinces) :


Sideswipe - Ferari LaFerari HY-KERS 2013 :


Sideswipe - Mode Robot (c'est exactement le mode robot de ce véhicule)


Mirage - Gemballa McLaren MP4 12C GT3 2013


Mirage - Mode Robot (changez ces couleurs et servez-vous de votre imagination).


Bluestreak - Camaro ZL1 2013 :


Bluestreak - Mode Robot (mais il n’a pas cette tête.)

Voici sa tête.


Jazz - Dodge Viper SRT 10 Coupe 2009 :


Jazz - Mode Robot (Oui je sais ça ne correspond pas à la voiture. Mais ce n’est que pour vous donner une idée. Je le vois très semblable à la version G1, mais plus proche de cette version.)


Hound - Military Jeep Wrangler Unlimited 2013:


Hound - Mode Robot
(Ne correspond pas à 100% au mode véhicule, mais ça donne une bonne idée)


Windcharger – Pontiac – Trans-Am 2002 :

Imaginez-le en rouge.

Windcharger - Mode Robot (je suis parfaitement conscient que ce n’est pas compatible. Mais faute de mieux).


Gears – Mitsubishi Outlander 2012 :


Gears - Mode Robot (ça ne correspond pas au mode véhicule. Mais ça donne une idée.)


Ratchet – Ford Transit Benz Roof Ambulance 2012


Ratchet - Mode Robot (Imaginez-le un peu plus trapu)


Wheeljack - Fenomenon Stratos 2005 :


Wheeljack - Mode Robot


Trailbreaker – Toyota Thundra 2011 (Modifié) :

Imaginez-le avec une grille de protection.

Trailbreaker - Mode Robot (Ça ne correspond pas entièrement, mais ça donne une idée)


Alors voilà prenez le temps de digérer tout ça... l'histoire du numéro 2 devrait paraître très bientôt.


Dernière édition par OmegaPrimal le Lun 16 Déc 2013 - 15:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 14:40

J'avais oublié de mentionné. Un grand merci à DARK PREDAKING pour son aide pour le mode véhicules de certains de ceux nommé plus haute et d'autres qui seront à venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Foxyte
Insecticon
Insecticon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1780
Age : 18
Localisation : Charente-Maritime
Date d'inscription : 19/08/2012

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Sam 14 Sep 2013 - 14:46

c'est un réel plaisir de t'aider ^^
appelle moi si tu a besoin Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Dim 15 Sep 2013 - 10:23

Alors voici la suite.

Numéro 2

Chapitre Un
À l’intérieur du l’Ark le drone de réparation se mit à le seul robot près de lui. Skywarp fut l’heureux chanceux. Lorsqu’il reprit ses esprits il déplaça les autre Décepticons pour que le drone puisse les réparer. Megatron fut le suivant après Skywarp.

« Megatron on est de nouveau vivant. » Annonça Skywarp à son chef avec une voix peut-être un peu trop joyeuse pour un robot.

Megatron avait eu envie de traité Skywarp d’idiot…. Bien sûr qu’ils étaient toujours vivant sinon ils ne se parleraient pas. Inutile alors de le dire. Malgré tout Megatron s’abstenu d’insulter son subalterne et lui plutôt :

« Vite il faut réanimer les autres »

Ils placèrent donc chacun des Décepticons devant le drone qui entreprit à chaque de réparer chacun d’entre eux. Une fois tous les Décepticons en état de marche ils quittèrent l’Ark en s’envolant. Se posant sur une colline abrupte près du volcan ils comprirent qu’ils n’étaient plus sur Cybertron mais sur un monde comme ils en ont jamais vu auparavant

« Nous devons voir si ce monde à des sources d’énergies que nous pourrions utiliser, » s’exclama Megatron. « Et si c’est le cas nous devons nous en emparer. Nous pourrons alors conquérir l’univers. »

Les Décepticons s’éloignèrent alors de la falaise, mais Starscream avait une autre idée en tête. Il se mit à tirer sur l’Ark
Megatron lui demanda alors :

« Qu’est-ce que tu fais? »

« Ça se voit non je tire ma révérence. HAHAHA! » Répondit Starscream.

« Arêtes cela tu gaspille de l’énergie. » Répliqua Megatron

Starscream tira une dernière fois et suivit son chef.

Si seulement Starscream avait su ce que ce dernier tire allait déclencher. Celui-ci décolla des gros morceaux de roche au-dessus de l’Ark. Ce qui secoua le vaisseau de façon violente. Optimus Prime qui se trouvait accouder sur un tableau de contrôle bascula et se trouva devant le drone de réparation qui se mit immédiatement à l’œuvre.

Chapitre Deux

Une fois tous les Autobots réparés ils se réunissaient autour d’Optimus Prime. Le chef des Autobots pris le temps de regarder rapidement autour de lui. Le vaisseau était en piteux états. Mais malgré tout il voyait un bon côté à la situation

« Merci à l’Allspark, nous sommes tous en vie. Huffer selon toi le vaisseau est-il réparable? » Demanda Optimus Prime.

Huffer jetta un coup d’œil rapide.

« Je n’ai pas besoin d’analyse détaillé pour voir que les dégâts sont extrême » Commença à expliquer Huffer. Mais je vais quand même utiliser le scanneur pour connaître l’ampleur des dommages et la gravité de ceux-ci. Je ferais de mon mieux pour réparer ce qui est le plus urgent. Mais je me fais peut d’illusion, même si certain terminaux peuvent être réparer ce vaisseau ne bougera de cette planète. Nous somme coincé… »

Il fut interrompu par Ratchet le médecin du groupe.

« Arrêtes d’être si pessimiste Huffer. C’est déjà assez difficile comme situation sans que tu es a en ajouter »

Optimus senti la tension monter entre les deux. Il décida alors d’intervenir

« Mes amis, je sais que vous ne voulez pas rester ici. Mais nous devons regarder la vérité en face. Aussi triste que cela puisse paraitre, rien ne nous dit que Cybertron existe toujours. Nous sommes restés endormi très longtemps, et lorsqu’on quitta Cybertron celle-ci était déjà en grand danger. Mais si Cybertron existe toujours, alors je vous promets en tant que votre leader que je nous y ramènerais un jour. » Il marqua une pause puis repris sont discourt. « Mais nous devons pour le moment nous concentrer sur les réparations de l’Ark. Et nous devons aussi apprendre tout ce que nous pouvons sur ce monde. Télétraan 1 va nous montrer des images qui proviennent de partout à travers le monde. Recueillons tout ce savoir. Car le savoir, c’est la moitié de la victoire. »

Et donc les Autobots regardèrent pendant des heures sans le moindre son, les images diffusées sur les écrans de Télétraan 1. Des images de voiture de machinerie lourdes et autres objet mécanique que ces visiteurs de l’espace perçurent comme étant la vie dominante sur cette planète. Bientôt, avec ces informations ils pourront explorer ce lieu d’avantage en profondeur.

Ce fut finalement Optimus Prime qui prit la parole en premier.

« De la vie... Et elle ne sait rien de la menace des Décepticons qui plane sur eux. Notre mission est claire. Les rebelles Décepticons doivent être trouvés et arrêtés. C’est de notre fautes s’ils sont ici, il est donc de notre devoir de les capturés. »

Hound fit un pas en avant.

« Je me porte volontaire pour une mission de reconnaissance Optimus. Ça sera encore mieux que juste regarder des donné envoyé par la sonde. »

« D’accords Hound, » répondit Optimus Prime. « Mais n’oublie pas notre premier objectif. Nous devons stopper la menace que nous avons trainée avec nous. »

Chapitre Trois

Ailleurs dans l’Oregon, la vie, basée sur le carbone, continue.

Buster Witwicky un jeune étudiant dans la moyenne courrait à toute vitesse. Il était très en retard et il le savait. Mais ces études ont pris plus de temps que prévu et il avait oublié de regarder sa montre. Résultat il allait se faire gronder.

« Uh-oh, je peux l’entendre déjà d’ici. » Pensa Buster tout en courant en direction du bâtiment.

Le Garage Witwicky. Celui-ci était à son père, et évidement le bon Sparkplug Witwiky ne ferait rien de mal à son fils. Mais cela n’allait pas l’empêcher de lui faire un sermon.

« Ou étais-tu encore? À lire? » Dis Buster en imitant son père. Il ralenti lentement sa course car il arrivait à destination. « Mais bon je ne peux pas en vouloir à papa. Après tout il n’a pas tort. »

C’est alors qu’il entendit le cri.

« BUSTER? » Sparkplug se calma pris une respiration et continua sur un ton plus calme. « Buster. Fiston, je veux être compréhensible, je comprends que la mécanique ne t’intéresse pas pour le moins du monde. Mais, malgré cela, il y a des moments où j’ai vraiment besoin de toi. »

Sparkplug s’essuya le front ce qui eut pour effet de mettre de l’huile noire sur son front il se dirigea donc vers une serviette et essaya d’enlevé le plus possible la crasse qu’il venait de se mettre dans le visage.

« Désolé p’pa. » répondit Buster avec sincérité. « Mais tu sais je suis dans la liste pour la bourse universitaire et je veux l’obtenir il y a plein de chose que je dois apprendre. Je me dois de faire des heures supplémentaires à l’école. »

« Tu pourrais au moins trainer ton téléphone cellulaire que je puisse te rejoindre. Tu l’as encore oublié sur ta commode à côté de ton réveil. Ce n’est pas sérieux tu sais combien ça me coute par mois ce petit luxe. Tout ce que je te demande c’est de le traîner avec toi comme ça au moins je serais où tu es. »

« Désolé p’pa. » répondit Buster.

« Écoutes je sais que tu fais de ton mieux Buster. Et je suis fier de ce que tu accomplis. Mais tu as toujours le nez dans un livre, et ça m’inquiète un peu. » Puis Sparkplug ajouta : « J’espère juste que tu fais quelque d’utiles… pour toi. Pour que tu puisses te trouver un emploi un jour. Tu comprends? »

« Oui papa. Je ferais de mon mieux, je te le promets. » Répondit Buster.

« Bien, je range un peu le garage et je rentre… si tu veux, tu y aller tout de suite. Et… sors se soir. Va voir, j’sais pas, un film… avec tes amis. » Puis Sparkplug ajouta : « Soit de retour avant 10 heure. »

« C’est promis. »

Buster embarqua dans sa villes camaro et parti rejoindre ces amis.

Son père le regarda partir et pensait dans sa tête :

« Buster, mon fils, j’espères que je te dis ça pour ton bien. Dans ce monde certaine personne te mangerons tout crut si elle voit que tu ne peux rien accomplir par toi-même. Et ça, c’est la vie qui nous l’apprend, pas les livres. »

Chapitre Quatre

Tom fessait du pouce depuis déjà des heures et il n’avait pas rencontré une seule voiture. Il faut dire que depuis l’éruption le Mont St-Hilary était beaucoup moins achalandé. Mais soudain un vrombissement très aigu se fit entendre. Tom compris qu’il ne s’agissait pas d’une seule voiture. Mais rien ne l’aurait préparé à ce qu’il allait voir. Cinq voitures passèrent à toute vitesse près de lui manquant presque de l’écraser. Mais ce n’est pas ça qui était le plus bizarre. Car c’est voiture, elles n’avaient pas de chauffeurs.


Les cinq voitures roulèrent toujours à vive allure. Les Autobots qui avaient pris leur apparence ne remarquèrent même pas l’homme qu’ils eurent presque heurté.

« Alors Prowl, tu conduis cette expédition. » Commenta Brawn. « Alors quand vais-je pouvoir utiliser mes poings? »

Prowl répondit avec agacement.

« Optimus nous as assigné la tâche de faire de la reconnaissance, Brawn. Nous devons éviter tous contacts hostiles. Sauf en cas d’absolu nécessité. » Puis il ajouta « Cliftjumper je t’ai vu retourne à ton rang tu pourras voir les terriens sur mon commandement seulement. Alors n’abuse pas de ma patience. »

Bumble Bee commença alors une discussion, histoire de calmer le jeu.

« Que pense tu de tout ceci Hound? Personne ne voit les détails autant que toi. J’aimerais posséder rien que la moitié de ton talent. »

« Présentement je suis très occuper a collecté et classé les informations qui nous entoure Bee. Mais je te le ferais savoir quand j’aurais fait mon opinion. » Hound ajouta par la suite. « Prowl, je détectes des formes vie tout proche de la falaise là-bas. »

« Autobots, préparez-vous à faire contact. Mode de défense, si nécessaire. » Répondit Prowl.

Les Autobots s’approchèrent du bord de la falaise et scannèrent la scène devant eux. Plein de voitures collé les unes sur les autres, devant un genre d’écran géant. Une scène très étrange pour ces visiteurs d’une autre planète.

« Est-ce que c’est bien eux, Prowl? » Demanda Bumble Bee. « Est-ce que ce sont des Terriens? »

Prowl ne savait pas trop quoi répondre.

« Je- Je ne sais pas Bee. »

« Ils ressemblent à ceux des images que nous avons vu sur télétraan 1. » répondit Hound, qui ajouta : « Mais pourquoi ils regardent tous cette écran géant? Que font-il rassemblé devant celui-ci? »

« C’est peut-être un rite religieux. » Répondit Cliftjumper tout joyeux de posséder une possible réponse à une question de Hound.

« Pourquoi des machine louangerais des images d’objet bizarre en mouvement? » demanda Brawn

« Il n’y a qu’un seul moyen de savoir. Suivez-moi. Nous allons leur demander. » Dit Prowl qui se mit en route.

Ils se dirigèrent tous en direction du rassemblement. Et une ombre les observa de loin. Laserbeak était très bien perché et avait vu la scène depuis le début. En fait il  avait remarqué les Autobots peu après leur départ. Il planait alors à la recherche d’information sur ce monde étrange. Il avait déjà averti Megatron et avait transmis leurs coordonnés. Les
Décepticons c’était posté pas trop loin au cas où il devrait agir.

Laserbeak suivit les Autobots et ouvrit un canal avec Megatron.

« Laserbeak au rapport, seigneur Megatron. Les Autobots se sont aventurés loin du volcan, et semble vouloir prendre contact avec les habitants de cette planète. »

Chapitre Cinq

Le message de Laserbeak sema la consternation parmi les Décepticons.

« Les Autobots… en alliance avec les habitants de cette planète! » S’exclama Megatron.

« Nous ne pouvons pas permettre cela, Megatron! » S’écria Starscream.

Soundwave pris la parole avec sa voix très robotique.

« Nous savons déjà que cette planète est riche en ressource de carburant que nous pourrons utiliser pendant la conquête de ce monde. »

« Nous devons empêchez nos ennemis de mettre la main sur ces ressources. » Répondit Megatron. « Décepticons, Attaquez! Détruisez tous les Autobots. »


Les Autobots intrigués par le mystérieux « rituel » se rendirent à l’entrée du drive in.

La dame à l’entré leur demanda combien ils étaient et qu’ils devaient payer par têtes. Mais les autobots ne tennirent même pas compte de celle-ci. Et qu’elle fut la stupeur de la dame quand elle vu les voitures passer devant elle sans chauffeur. Elle Attrapa son téléphone cellulaire. Et commença à composer le 911, mais arrêta après le premier 1.

« Non de dieu, Rita le monde vont te prendre pour une folle… ces surement des jeunes qui t’ont joué un mauvais tour. Laisse tombé. » Pensa-t-elle à voix haute.

Peut-être un peu trop énervé Bumble Bee se sépara de ces camarades en s’écriant :

« Je vais être le premier à rencontrer des Terriens. »

« Bumble Bee, » s’écria Prowl. « Reviens ici tout de suite ! Nous devons d’abord réfléchir! »

« Laisse Prowl, » répondit Hound. « Il est trop jeune pour comprendre. »


À l’intérieur d’une voiture Buster embrase tendrement et langoureusement sa copine Jesse. Il sortait ensemble depuis déjà plus de 6 mois et donc les baissés étaient naturelles pour les deux tourtereaux. Ce qui ne plaisait pas du tout à O’. Tonny O’Rian. Mais tout le monde l’appelait O’.

« Hey! Jesse! Buster! Vous pourriez vous lâchez un peu que je puisse regarder le film. » Cria O’.

« Désolé O’ » répondit Buster.

À ce moment-là un choc violent frappa les habitants de la voiture.

« Quoi?... » C’est le seul mot que O’ ne put formuler.

« Nous avons été heurté. » S’écria Buster en se précipitant en dehors de la voiture.

L’arrière de la voiture fut toute cabossé par une Honda Civic, un modèle que Buster n’avait vu. Une Type R. Surement un modèle limité. La Honda n’avait aucun dommage alors que le bumper arrière de Buster était complètement défait.

« Ah mon dieu. Papa va me tuer. » S’écria Buster se jetant en direction de la fenêtre du véhicule fautif. « Écoutes toi !... Tiens c’est bizarre personne au volant. Serait-ce c’est freins qui ont lâché. Pourtant le véhicule me semble en bon état. »

Buster ne comprenait pas… comment cette voiture à put lui rentré dedans sans conducteur? Est-ce que quelqu’un se moquait de lui?

La question de Buster resta sans réponse car c’est exactement à ce moment-là que les Décepticons attaquèrent. Starscream, lança un missile, alors que Skywarp et Thundercracker tiraient avec leurs mitrailleuses. Buster fut projeté dans les airs. Il atterrit par chance dans un buisson. Jesse est O’ était juste à côté de lui. Ils avaient probablement débarqués du véhicule eux aussi, sans que Buster ne le remarque.

« Mon dieu, » s’écria O’. « Des Jet-Figthers! C’est rendu une vrais zone de guerre! »

« Buster nous devons partir d’ici. » Cria Jesse en direction de son amoureux.

« Toi et O’ vous allez chercher de l’aide. Moi je reste. » Répondit Buster.

Comment pouvait-il leur dire qu’il avait eu l’impression d’entendre la Honda Civic se plaindre après l’attaque, lorsqu’il s’était approché d’elle. Ils devaient appeler les secours. Buster se mit à chercher dans ces poches. Mais où avait-il mit son téléphone mobile? Et c’est là qu’il se rappela qu’il l’avait laissé à la maison.


Prowl n’en revennait pas les Décepticons avait clairement lancé une attaque contre eux.

« Il semblerait, mes amis, que nous n’ayons pas le choix. Nous devons absolument défendre les Terriens. Transformez-vous et attaquez ! » Cria Prowl.

En se transformant pour défendre les terriens les Autobots écrasèrent presque les hommes et les femmes qui étaient tout près d’eux.

« Tu viens de volé mon texte. » S’écria Brawn.

Hound lança un missile qui passa très près de Starscream.

« J’avais dit à Megatron qu’une attaque frontal n’était pas une bonne idée. Il est parfois tellement cinglé. Je te le dit Thundercracker resté caché et attendre le bon moment pour attaquer et très souvent plus efficaces que les missiles. »

« J’veux bien te crois croire Starcream. » Répondit Thundercracker. « Mais nous devons suivre les ordres de Megatron. Jusqu’à maintenant ça nous a bien servi. »

« Allez approches-toi Starscream. » S’écria Prowl. «  Je vois que tu n’as pas peur d’attaquer quelqu’un qui ne peut pas voler.
Laserbeak fonça sur Brawn, qui le recevait avec un coup de poing très solide.

« Tu veux me mordre Laserbeak. Alors essayes donc d’avaler ceci. »

Cliftjumper se mit en position de tire et attendit. Il attendit que l’ennemi soit à porter de tire suffisamment près pour qu’il ne puisse le raté. Il n’eut pas à attendre longtemps. Starscream le vit seul dans son coin, et crut en une cible facile.

« Thundercracker, regarde! Cliftjumper est seul. Détruisons-le! »

Mais Cliftjumper réussit à éviter les tirs de Thundercracker et de Starscream et juste au moment où ce dernier passa au-dessus de lui il tira. Son tire atteignit la cible.

« Alors Starscream, tu m’attaque en penssant que je suis une cible facile. » Cria Cliftjumper à son ennemi. « Tu sembles mal nous connaître moi et mon arme à plasma. »

« Oh non, je suis touché! » S’écria Starscream. « Sauvons nous Thundercracker.

« Haha, j’espères que mes camarades ont vu ça. » Pensa Cliftjumper.

Mais les compagnons de Cliftjumper ont d’autres préoccupations pour le moment.

« Nous ne devons pas laissé cette bataille nous dévier de notre recherche pour Bumble Bee. Nous devons impérativement le trouvé. » Pensa Hound. Quand soudain il remarqua une forme dans l’ombre.

Il s’agissait de Ravage, un autre Decepticon qui servait d’espion pour Megatron et Soundwave. Contrairement à Laserbeak ou à Buzzsaw, qui ressemblait à des oiseaux. Ravage quant à lui resemblait à une panthère.

Voyant qu’il fut remarqué Ravage prit la fuite. Mais qu’elle aurait été sa rage s’il avait su qu’il fuyait en fait un hologramme 3D.

Pendant ce temps Sondwave attaqua Prowl et Cliftjumper.

« Ce n’est qu’une question de temps avant que mon canon à plasma vous atteigne, et alors nous aurons deux Autobots en moins. » Envoya Soundwave.

« Cliftjumper, » Dit Prowl. « Je crois que l’Ark s’est trompé. Tu vois les mouvements faits par ces objets bizarrres? » En montrant les humains qui essayait de fuirent les lieus.

« Ouais, et alors? »

« Bah alors, je crois que les véhicules qu’on a vu ne sont pas vivant. Mais que ces êtres le sont. C’est pour ça que les véhicules ne bouge pas pour se défendre eux même. Ils ne sont pas conscients. Quand ont les voyaient sur la route, on pouvait voir ces petites créatures qui les contrôlaient. » Il prit une petite pause pour réfléchir tout en continuant de tirer sur ces ennemis. « Ce que nous voyons ici, c’est une forme de vie non-mécanique. Je sais que c’est dur à concevoir. Mais c’est la seul explication logique. »

« En effet. Cela change les choses considérablement. » Répondit Cliftjumper. « Que devons-nous faire? »

« Nous devons faire pars de cette découverte à Optimus. » Répondit Prowl. « Nous ne pouvons pas le faire par voix de communications car les ondes peuvent être piratés et aussi, nous devons attirer les Décepticons loin de ces petits êtres. Une fois Optimus mis au courant on sera la marche à suivre pour le reste. » Prowl se transforma et les autres Autobots firent comme lui. « Suivez-moi jusqu’à l’Ark, Autobots. »

Les Autobots obéirent à Prowl mais Cliftjumper tenta une question.

« Mais, que fait-on pour Bumble Bee? »

« Peut-être qu’il n’était pas gravement blessé et qu’il ait déjà quitté cette endroit. » Répodit Prowl en se mettant en route. Les autres Autobots le suivirent. « Dans tous les cas nous attirer les Décepticons loin d’ici immédiatement car c’est créatures semble incapable de se défendre elle-même. »


Non loin de là juste quelques minutes auparavant. Buster avait ouvert le capot de la Honda. Mais il l’avait fait plus pars habitude que pour n’importe quel autre raison. Il n’y connaissait rien en mécanique. Il assistait son père parfois. Mais ce n’était que pour tenir des objets ou lui passer des outils. Il avait l’impression d’entendre un bruit provenant du bloc moteur. Il aurait juré que c’était des pleurs. Pourtant c’est impossible. Et en plus le moteur n’était pas en fonction.

La voiture semblait en bonne état du point de vu externe. Mais un liquide qui ressemblait à de l’huile, mais qui n’en avait pas la texture ni l’odeur. Car s’il y a bien une chose que Buster connait en mécanique c’est la texture et l’odeur de l’huile.

Buster n’avait aucune idée d’où pouvait provenir la fuite et encore moins comment la réparer. Si seulement son père était là. Il eut soudain une idée. Si la voiture pouvait encore rouler il pourrait aller au garage de son père et lui demander de l’aide.

Et donc Buster embarqua dans le véhicule. Mais quand il allait tourner la clé il remarqua qu’il n’y en avait pas. Mais il fut d’avantage surpris quand la voiture démarra toute seule.

Buster embraya en première et pris la direction du garage de son père. La voiture avance très doucement. Mais au moins elle avançait. En fait, Buster avait l’impression que c’était la voiture qui conduisait et que lui ne faisait que lui donner la direction à prendre.

Alors qu’il s’éloignait du drive in Buster vit dans le rétroviseur de la Honda les 4 robots qui se faisait attaquer par les jets se transformer en voitures. Il mit cependant cette vision sur le dos de tresse qu’il venait de vivre.


Plus tard cette nuit-là.

Sparkplug se réveilla brutalement. Il avait un de ces boucans en provenance du garage à côté de la maison. Mais que diable pouvait-il bien se passer. Puis il se dit que c’était peut-être des voyous venus lui voler ses outils. Sur le marché noir ceux-ci peuvent valoir une petite fortune.

Sparkplug, contrairement à beaucoup d’américains n’avait pas d’armes. Non pas qu’il était contre les armes à feu mais il n’était pas friand de ceux-ci. Mais ce soir il aurait bien fait une exception. Quelqu’un se trouvait dans son garage et ce n’annonçait rien de bon. Il prit un bâton de baseball de la chambre de Buster. Et il alluma la lumière de l’entré dans l’espoir de faire peur à celui qui se trouvait dans son garage. Et c’est là qu’il entendit la voix de l’intrus.

« Papa, tu es debout? » C’était la voix de Buster. Sparkplug jeta alors le bâton par terre et se dirigea vers le garage. « Viens voir s’il-te-plait j’ai besoin de ton aide. »

Sparkplug remarqua, en se rapprochant de l’entrée du garage, une marre de liquide qui ressemblait à de l’huile. Lorsqu’il franchit la porte Sparkplug vit son fils avec une voiture surélevé par le crique hydraulique.

« P’pas, écoutes. »

« Hey… c’est correct Buster. Tu n’as pas à te justifier. » Répondit son père avec plein de joie dans la voix. « Après toutes ces année à essayer de te faire mettre la poésie un peu de côté pour la remplacer une clé à molette. On dirait bien que tu as finit par suivre les conseils de ton vieux père. Tu essais de te faire la main sur cette voiture? »

« P’pa, je peux tout expliquer. »

« Tu n’as pas à te justifier fiston. Mon garage est ton garage. Tu peux l’utiliser quand bon te semble. Mais je veux que tu saches, » Sparkplug pris son fils par les épaules. « Que je suis fiers de toi. »

« P’pa, je ne serais pas comment réparer une voiture même en essayant très fort. Je n’y connais absolument rien. » Répondit Buster d’un ton très sérieux. « C’est pour que je l’ai amené ici… Mais, ce n’est pas une voiture. »

Sparkplug ne comprenais pas du tout ce qu’essayait de lui dire Buster.

« Filston, elle a des roues, un volant et capot. Comment tu appellerais cela? » Demanda Sparkplug.

« Quelque chose de vivant! »

La réponse pris Sparkplug par surprise, mais encore plus ce qui surviens par la suite.

Bumble Bee avait écouté la conversation entre les deux créatures et son décodeur de langage lui permit de déchiffré après un certain temps ce qu’ils disaient. Il ne lui restait plus qu’à communiquer avec eux.

« Aidez-moi. Je meurs. » Prononça Bumble Bee dans le langage terriens.

À SUIVRE.

Note de l’auteur

Il y a eu moins de différence par rapport à la bd ce coup-ci mais j’ai quand même modifié quelques scènes et intégré des éléments de la série.
Au début la scène des Décepticons qui se font réparé ainsi que Starscream qui tire sur l’Ark, est tiré tout droit de la série. J’ai aussi sauté les présentations des Décepticons et des Autobots car sérieusement en les lisant je n’ai pas pu m’empêcher de penser à des enfants à la petite école qui doivent ce présenté à leur amis de classe. J’ai donc sauté directement dans le vif de l’histoire.

La phrase « Merci à l'Allspark. » est une référence au film. Dans le même style la phrase « Le savoir c’est la moitié de la victoire » était légèrement semblable à celle de la bd, mais tout de même différente. Il s’agit d’une référence à G.I. Joe. Désolé mais c’était plus fort que moi.

J’ai aussi inclus de nouveau élément concernant Laserbeak qui survolait les Autobots en les espionant dans la bd. Dans la version BD, les Autobots et les Décepticons reviennent à la vie en même temps… Les Décepticon se présente à tour de rôle et quitte les lieux. Donc ils savent que les Autobots sont toujours vivants. Alors que dans la série ils ont quitté les lieux avant la réanimation de s Autobots. J’ai donc mis une explication pour la présence de Laserbeak et pour que l’histoire puisse tenir la route.

Aussi un peu auparavant vous comprendrez que la partie sur le téléphone cellulaire était de mon invention. C’était un moyens de justifié que Buster n’appela pas son père quand il était au Drive In. Même chose pour la préposé à l’entré.

J’ai sucré aussi un discourt entre les Autobots durant l’attaque des Décepticons. Je ne comprends d’ailleurs toujours pas pourquoi les scripteurs de l’époque ont mis du texte qui dure plus de 5 min avant que les Autobots décident enfin de défendre.

La scène ou Sparkplug se réveille a été aussi un peu modifié histoire de la rendre un peu plus réaliste.

Pour ce qui est du reste j’ai suivi à quelques éléments près l’histoire de la bd.

J’espère que vous avez appréciez cette histoire et restez à l’écoutes pour le reste. N’hésitez pas à donner votre opinion.

Merci!


Dernière édition par OmegaPrimal le Jeu 19 Sep 2013 - 23:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultrogothe
Mini-Cassette
Mini-Cassette
avatar

Féminin Nombre de messages : 84
Age : 32
Localisation : france - région centre
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Dim 15 Sep 2013 - 18:06

contente de voire que tu t'es lancé dans ce projet et je vais m'empresser de le lire.

@OmegaPrimal a écrit:
Sérieux il y as-tu encore quelqu’un qui utilise un walkman cassette de nos jours.
il y a moi... j'utilise encore le mien (qui fait aussi radio), avec les cassettes qu'on finit par rembobiner avec un crayon pour pas ruiner la pile trop vite Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Dim 15 Sep 2013 - 18:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Lun 16 Sep 2013 - 11:02

il y avait plusieurs erreurs dans le chapitre 6.

Je l'avait écrit avec ma playbook qui a un beaucoup moins bon correcteur que Word.

Vraiment désolé pour le désagrément. La prochaine fois je vérifierais mon texte avec Word avant de le poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Jeu 19 Sep 2013 - 18:07

Numéro 3 (1ière partie du numéro 3 UK avec du matérielle du Numéro 13)

Concernant le numéro 3

Il va y avoir beaucoup de modifications sur ce numéro, lisez le texte plus bas pour comprendre.

Concernant les numéros à venir

Juste une petite mise au point. Dans les bd numéro 5 et 6 on voit quelque personnage de Marvel faire leur apparition. La raison est simple les numéros 5-6 UK correspond au numéro 3 US. Et la série était au départ une de série de 4 numéros et donc l’impact était si peu important sur l’univers Marvel, que ceux-ci se sont dit que ça ne ferait que booster un peu les ventes. Et donc dans le numéro 5 UK on voit une apparition de Nick Furry, Joe Robertson et Peter Parker en Spider-Man, avec le costume extra-terrestres (le costume noir qui deviens Venom plus tard). Vous comprendrez que je ne peux pas intégrer cette version de l’histoire. IDW non plus car dans le reprint des classique le numéro 3 US a été sauté. Je vais donc devoir trouver un remplaçant pour Spider-Man. Ou peut-être l’enlevé du décor et modifier l’histoire en conséquence. J’étudie toujours les deux possibilités.

Ce n’est pas les seuls numéros qui posent problèmes. Les numéros 9-12 (the Man of Iron) et les numéros 13 à 17 (the Enemy Within) ainsi que les numéros 18 à 21 (Raider of the last Ark) sont chronologiquement impossible. Sauf pour The Man of Iron, je vais tous les faires… Si je choisis de sauté Man of Iron, c’est parce que l’histoire et vraiment mauvaise, elle ne cadre pas et laisse une ouverture qui n’est jamais comblé par la suite. Donc elle ne mène à rien. Pour the Enemy within ainsi the Raider of the Last Ark, je pensais les intégrés au numéro 3, ainsi qu’au suivant. Et c’est ce que je vais faire puisque c’est le meilleur temps pour les intégrés. Ces histoire ne sont pas mauvaise en soit mais ne sont pas non plus les meilleurs écrites en Angleterre. Mais elles sont intéressantes et permettent d’introduire un personnage qui reviendra plus tard dans la continuité UK. Cependant celles-ci seront certainement raccourcit. Pour éviter de trop étirer l’histoire déjà en cours.

PS : AVERTISSEMENT CETTE VERSION DE G1 SERA PLUS GORE ET PLUS DARK QUE LA SÉRIE ORIGINAL. Sans blague dans G1 si un humain mourait c’était un exploit. COME ON! les Décepticons sont des robots géants et sanguinaire. Il doit y avoir des morts lors de leurs attaques.

Chapitre 1

Dans le garage de Sparkplug quelques part en Oregon.

« Aidez-moi je meurs. »

Ces mots furent très difficiles à prononcer pour Bumble Bee qui était gravement blessé. Maintenant il devait espérer qu’il ne s’était pas trompé dans sa traduction.

« Buster, ce n’est pas ton style ça, de faire des farces de mauvais goûts à ton père au beau milieu de la nuit. » Dit Sparkplug outré de voir que son fils prenait des mauvais plis à force de fréquenté O’.

« Ce n’est pas une farce, p’pa. » répliqua Buster un peu déçus que son père le crois capable d’orchestrer quelque chose du genre. « Tu dois me croire, je suis autant surpris que toi. Je sais que ça semble cinglé. Mais je suis sûr que cette voiture est vivante. Et, à moins que tu fasses ce qu’il faut pour la réparer, elle va mourir. » Buster mit beaucoup de conviction dans ces dernière parole, espérant ainsi convaincre son père que c’était bel et bien la vérité.

« Filston, les bonne blague sont les plus courte. » Rétorqua Sparkplug. « Est-ce que c’est O’ qui se cache là-dedans? »

« Papa je te le jure, écoutes moi s’il-te-plait. » supplia Buster qui était à bout de nerf. « Je n’ai jamais été aussi sérieux de toute ma vie! Cette pette Honda Civic n’est pas une voiture ordinaire. Elle a besoin de ton aide. S’il-te-plait prend au moins le temps de la regarder. »

« Pourquoi pas? » répondit Sparkplug un peu agacé de voir son fils ce foutre de sa gueule. « Je passe la journée entière sous des bagnoles pour les rafistoler. Alors pourquoi pas durant la nuit?! »

Buster compris au ton de son père qu’il ne le croyait toujours pas. Mais qu’il allait tout de même faire ce qu’il lui demandait.

Sparkplug se positionna sous la voiture qui était surélevé.

« Pendant que je jette un œil là-dessous tu peux m’expliquer comment tu as eu cette voiture, et où tu as mis celle que je t’ai donné. »

« Ouais… C’est là que devient encore plus bizarre, » commença Buster. « J’étais au drive-in avec Jesse et O’ quand soudain on fut embouti par cette Honda Civic. »

« Uh-huh. » fit tout simplement Sparkplug.

Butser continua son histoire.

« J’suis alors sorti de la voiture pour aller parler avec le chauffeur de la Civic. Mais il y avait personne à l’intérieur. »

« Uh-huh. »

« Je ne sais pas à quel moment exactement, mais Jesse et O’ sont eux aussi sortis de la voiture pour voir ce qui venait d’arriver. Une bonne chose car, c’est à ce moment-là que notre voiture fut mis en pièce par trois avions de chasses. On s’est retrouvé jeté dans des buissons par trop loin de là. Et papa, je te le jure, j’ai entendu la Civic pleurer de douleurs. »

« Uh-huh. » répondit encore une fois Sparkplug.

Il se trouvait exactement sous la fuite. Et venait de déniché la provenance de celle-ci. Bizarre ça n’avait pas tout à fait la même texture qu’une huile. C’était peut-être une marque spéciale qui venait d’être mis sur le marché.

« Quatre autre voitures se changèrent alors robot géant, » Buster continua son histoire sans même prendre le temps de respirer. « Et ils se sont mis à tirer sur les jet fighters. O’ et Jesse on dut se séparer de moi durant la confusion. Moi j’suis monté dans cette voiture et je les dirigé jusqu’ici. » Il marqua une pose de courte duré. « J’veux dire, p’pa elle-même pas de clé de contact ni de pédal ou... »

Sparkplug ne le  laissa pas finir sa phrase.

« Je ne sais pas ce qu’Ils mettent dans le popcorn au drive in mais j’espère que ça ne crée pas une dépendance. »

Buster qui commençait à sué abondamment. Supplia son père pour une dernière fois.

« P’pas… S’il-te-plait, je t’en supplie, tu dois sauver cette voiture. Tu es le meilleur mécano de la région. Si quelqu’un peut sauver sa vie, c’est toi. »
Bumble Bee incapable de parler tellement il était rendu faible essaya d’écouter la conversation du mieux qu’il put. Il lui semblait que la créature nommé fiston avait fait tout son possible pour convaincre p’pa de le réparer. Ne lui resta plus qu’à espérer que p’pa prenne la bonne décision.

« Pour l’amour de Dieu, fiston. Je ne sais pas ce qui te prend tout d’un coup. Mais cette chose n’est qu’une voiture. Rien de plus. Elle est faite de métal. C’est juste une machine. » Dit Sparkplug qui se demanda si Buster ne prenait pas sa blague un peu trop au sérieux. « Les machines ne se change pas en robot pour faire la guerre dans un drive in. » Sparkplug prit une pause et passa son doigt ou se trouvait la fuite. « Et plus spécialement une machine avec une fuite d’huile. »

Sparkplug s’éloigna de la voiture pour se diriger vers ces outils.

« P’pa, Cette voiture est vivante! » Insista Buster. « Ce n’est pas de l’huile, c’est son sang. »

« Bien, semblerais que tu ne te calmeras pas avant que j’ai réparé cette voiture. » Répondit Sparkplug tout en ramassant ses outils. « Tu as raison sur un point, je suis le meilleur mécanicien du ce coin du monde. » Puis se redirigeant vers la petite Civic. « Il n’existe aucune voiture en ce monde que Sparkplug Witwicky ne peut réparer. » Il accrocha une lampe sous la voiture pour y voir plus claire et c’est là qu’il comprit. « Wooooah. Cette voiture est différente. »

Chapitre deux

Dans l’ombre sur un ravin se tenaient les Décepticons. Ils regardent au bas la station électrique Magus I qui était en constuction.

« Megatron selon un scan préliminaire il semblerait que cette bâtisse sert à créer de l’énergie. Cependant elle semble incomplète. »

L’explication venait de Soundwave.

« Excellent! » S’écria Megatron. « C’est exactement ce dont nous avons besoin. Et nous devons le prendre. »

« Excuse-moi Megatron. » Commença Starscream. « Mais ne serait pas judicieux d’envoyer Buzzsaw en éclaireur. »

« Satané Starscream. » Pensa Megatron. « Toujours à vouloir saper mon autorité. Mais son idée n’est pas mauvaise. » Puis à haute voix Megatron dit : « La situation appelle peut-être à la prudence Starscream. Mais je choisis Ravage pour se boulot. »

« Comme tu le souhaites Megatron » Répondit Starscream d’un ton un peu trop arrogant.

Ravage se mis tout de suite en route. Le Decepticon à la forme de panthère pénétra au-delà de la sécurité sans aucun mal. Il se déplaçait sans faire le moindre son. Il se tapissait
dans l’ombre d’où personne ne pouvait le voir. Il ne laissa aucun indice de sa présence. Il évita les travailleurs et remarqua un homme avec une caméra numérique. Celui-ci filmait la scène avec l’objet en question tout en donnant des explications verbales. Ravage compris qu’il n’aurait pas de meilleures occasions. Ravage calcula très rapidement ce qu’Il s’apprêtait à faire et bondit en direction de l’homme… Se transforma en carte SD et s’inséra dans la caméra. L’homme ne s’aperçu de rien. Une fois à l’intérieurs de la caméra ravage copia tout ce qu’il y avait sur le disque dur de celle-ci et enregistra le reste de ce l’humain filma.

« Avec les équipes de constructions qui travaillent jour et nuit, c’est maintenant une question de jour avant que le projet soit terminé. » Récita l’homme tout en filmant autour de lui. « Magnus I, une fois terminer, aura une production de mégawatts/heure supérieur à toute autre central nucléaire. »


Une heure plus tard, ravage retourna rejoindre c’est confrère Décepticons.

« Qu’as-tu appris? » Lui demanda Megatron tout simplement.

Ravage se transforma en carte mémoire et s’inséra dans Soundwave qui en mode robot pouvait toujours afficher sur son écran le film que Ravage avait enregistré.

Après que le film fut terminé Ravage se retransforma en panthère et expliqua à Mégatron.

« Grand Megatron, cette vidéo était fait par un « humain » décrivant leur technologie pour faire de l’énergie. Le complexe tout entier est rempli de ces étranges formes de vies que nous avons vu leur de notre première attaque contre les Autobots sur cette planète.

« Encore une fois tu m’as bien servi Ravage. » Répondit Megatron. « Il semblerait que nous nous retrouvons dans un monde où, aussi étrange que cela puisse être, les humains ont fabriqué les machine sur lesquels l’Ark a désigné notre mode de combat. Contrairement à nous ces machine non pas de volonté. Ces mêmes humains semblent aussi posséder la technologie pour nous fournir indéfiniment en énergie. »

« La déduction de Megatron est très astucieuse. » Pensa Starscream dans sa tête. « Je dois faire attention à ne pas laisser mon désir de pouvoir sous-estimer son intelligence. C’est une question de temps avant que je devienne le chef des Décepticons.

« Notre chemin est tracé devant nous » Continua Megatron qui n’est aucunement aux courant des pensés de Starscream. « Nous avons besoin d’énergie et d’une base d’où nous pourrons tirer d’avantage d’énergie. » Il marqua une pause. « Décepticons préparez-vous à ATTAQUER! »

À la commande de Megatron, Skyarp, Starscream et Thundercracker se transformèrent en avions de chasses, pendant que Soundwave le Décepticon servant de relais de communications, se transforme en un téléphone Samsung Galaxy SIII et saute à bords de thundercracker. Toujours dans leur mode de combat Laserbeak et Buzzsaw s’envolèrent.

« Enfin de l’action. » Pensa skywarp.

« Allez Décepticons, n’attaqué qu’à mon ordre. » Megatron attendit que les décepticons soit tous en place et donna l’ordre : « Thundercracker fait attendre à ses humains sans défenses ton cris de guerre. »

Thundercracker pris de la vitesse et crée alors un boom supersonique d’une force des plus extraordinaire qu’il fut attendu à des centaines de kilomètres.
L’attaque commença… Starcream, thundercracker et Skywarp tirèrent de la mitrailleuse sur les humains qui tombèrent comme des mouches… ceux qu’ils ratèrent de peu prenait la fuite sur le champ. Starscream largua un missile sur un groupe d’humains. Le missile tua la dizaine d’homme instantanément. Thundercracker refit un passage avec un nouveau boom supersonique.

« C’est certainement les coréens. » Cria un homme.

« Ils tombent trop facilement. » Pensa Thundercracker qui aurait voulu un peu plus d’action. « Ces humains semble employer de meilleur design sur leur machine que sur eux-mêmes. Quel monde à l’envers. »

La seconde vague de Décepticons attaque.

Laserbeak repéra plusieurs humains sous une bâtisse surélevé par des pilonne hors-terre. Il décida qu’il devait donner une leçon aux humains. Ils ne sont à l’abri des Décepticons nulle part,  Il tira sur les pilonnes avec ses lasers. Le bâtiment d’effondra alors sur les humains qui se trouvait sous celui-ci.

Le peu d’humain qui réussit à sortir des décombre eurent affaire à Ravage qui était tapis dans l’ombre. Il leur sauta dessus les uns après les autres en les démembrant avec ces griffes.

Un humain voyant la scène eu quand même le courage d’appeler à l’aide avec son téléphone cellulaire… mais c’était sans compter sur Frenzy qui bloquait toutes les communications.


Megatron en avait vu assez. Il transmit le message suivant via Soundwave.

« Cessez le feu. Nous devons récupérer leur technologie. Commencez le démentiellement. »


Sur l’ordre de Megatron, Rumble se mit à vibrer tel un marteau piqueur envoyant par ces pieds des ondes de chocs qui rappelèrent celle d’un tremblement de terre. Ce qui eut pour effet de libérer l’équipement dont les Décepticons avaient besoin.

Finalement Starscream et Thundercracker se transformèrent en leur mode robot. Et commencèrent avec l’aide de leur camarade à dépouiller la centrale nucléaire de toutes ces technologies et les portèrent sur leurs épaules.

Puis une fois leur mission terminé les Décepticons disparurent dans la nuit, sous les yeux ébahit des survivant de leur attaque.

Chapitre 3

Loin de là à bords de l’Ark un chef d’œuvre de design technologique. L’Ark avait vu de meilleur jours..

« As-tu bientôt finit mirage? » demande Brawn.

Brawn tenait une pièce d’équipement lourde, même pour un Cybertronien. Mais ce n’était pas ce qui l’agaçait le plus. Non ce qui l’agissait c’était d’être là à réparer leur vaisseau alors qu’ils devraient être dehors à rechercher Bumble Bee. Mais Optimus voulait réfléchir un peu et surtout assimilé les informations que ceux-ci lui avait transmis. Et en attendant ils étaient à la maintenance de l’Ark.

« Arrêtes de te plaindre Brawn, »Répondit Mirage. « J’aurais finit d’ici quelques minutes. »

« Pfff! Tu disais ça il y a déjà une heure, et aussi l’heure d’avant… et aussi celle… » Commença Brawn.

« Voilà j’ai fini. » Répondit Mirage sans même se soucié de la complainte de Brawn. « Nous devrions faire un test avant que tu le déposes. Tu es prêt? »

« Tu me demande si je suis prêt. » Répondit Brawn. « Ça fait des heures que je suis prêt. Tu te fous de… »
Mirage n’attendit pas la suite… Il appuya sur un bouton. Mais plutôt que le « humm » habituel que cette machine aurait dut faire. C’est un cri de douleur émanant  de la tête de Brawn qui se fit entendre.

La machine donnait à celui-ci une décharge des plus extraordinaires.

« Le cordon principal! » Cria Huffer. « Sectionnez-le. »

Prowl tira de toutes ses forces sur le câble métallique, et celui-ci céda. Le courant s’arrêta. Brawn tomba sur le sol.

Prowl ne put s’empêcher de crier en voyant son camarade tombé sur la grosse pièce qu’il tennait.

« Brawn. Par l’Allspark, Brawn! Vite Huffer, va chercher Ratchet! »

À SUIVRE!


Note de l'auteur.

Il y a eu beaucoup de changement dans ce numéro pour la raison qu’il contient deux histoire en une (voyez le texte avant l’histoire pour plus d’explication.). Pour faciliter les explications je vais donc à lire le plan de travail de ce numéro.

Plan de travail

Numéro 3 Page 7-9 discussion entre buster et son père sparkplug accepte de réparer bumble bee
Numéro 3 page 1 Les Décepticons regarde la station Électrique Magnus I.
Numéro 3 Page 2 ravage entre sur le terrain de construction en se faisant le plus discret possible. Enregistre des informations et les transmet à megatron.
Ravage transmets les informations à megatron via soundwave
Numéro 3 Page 4-5 les decepticons attaquent.
Numéro 3 Page 6 les decepticons démantèlent la station
Numéro 13 page 3-4 Les autobot tente de réparer l’Ark. Brawn est électrocuté

Ce petit plan de travail vous permets de voir que l’ordre des page du numéro 3 est modifié, en effet je sais pas ce que fumait à l’époque les scripteurs chez Marvel. Mais on ne peut pas passer de la nuit au jour pour revenir la nuit d’avant par la suite. C’est chronologiquement impossible.

Et donc étant donné qu’on était la nuit dans le numéro précèdent, j’ai continué avec la scène du garage ou Buster supplie  sont père de réparer Bumble Bee. Je suis resté assez fidèle à cette scène.

Dans la scène des Décepticons j’ai changé plusieurs petits trucs, de un pour la rendre un peu plus gore, et de deux pour la mettre à jour. Dans la BD la station électrique était une centrale nucléaire nommé Harrison, mais voilà cette centrale nucléaire a déjà été démantelée. Alors on rendu loin de sa construction. J’ai donc décidé dans construire une nouvelle.

Dans la BD on voit un homme qui enregistre sur une cassette audio ce qui se passe sur le chantier de construction. Arrivant au bout de sa cassette il pris Ravage qui profita du moment pour se glisser dans sa poche. J’ai changé cette scène pour la mettre plus moderne.

L’attaque est pas mal la même, mais plus gore. Dans les BD à l’époque on essaya de ne pas traumatiser les enfants. Moi je n’ai aucun problème avec ça. J’ai changé la réplique « C’est surement les russe. » pour mettre la situation un peu plus à jour.

Puis une scène tiré de l’histoire qui viens se mêler à celle déjà en cours.

Dans cette scène il y a eu peu de modification. Mais parmis les plus voyante il a le fameux « Par l’Allspark » et Le « vite Huffer va chercher Ratchet. »

Dans l’histoire The Enemy Within Ratchet apparait bien plus tard. Et Huffer n’était pas là… C’est Bumble Bee qui était présent. Mais dans ma version Bumble Bee ne pouvait pas être là puisqu’il se faisait toujours réparer au garage de Sparkplug.

Alors voilà pour la plupart des modifications que j’ai faites à ce numéro.


S'il-vous-plait laissez un commentaire ou du moins prenez le temps de voter à mon sondage. J'voudrais savoir si je suis sur la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ultrogothe
Mini-Cassette
Mini-Cassette
avatar

Féminin Nombre de messages : 84
Age : 32
Localisation : france - région centre
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Lun 23 Sep 2013 - 14:14

j'ai enfin prit le temps de lire correctement et pour le moment, hormis quelques petite erreur de syntaxes, je trouve ca très bien Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OmegaPrimal
Avions
Avions
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 41
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 06/05/2013

MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   Lun 30 Sep 2013 - 13:48

j'ai posté la première partie du chapitre 7. bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic] - Spider-Man: Retour vers le passé | Transformers G1 Rebooted
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» retour vers le passé: suite ....
» Roman d'amour : Retour vers le passé.
» Cadre Retour vers le futur III Marty et Doc
» custom doc brown - retour vers le futur
» TANZANIE: Retour vers la vie sauvage ... Deuxième partie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Transformers et Site web :: M A R C H A N D I S E S — E X T R A :: BD + Fan Art|Fan Comic + Fanfic :: Fanfic-
Sauter vers: